Mur qui cloque

- - Dernière réponse : anemonedemer
Messages postés
16352
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
25 août 2019
- 30 juil. 2019 à 17:59
Bonjour, j'ai actuellement posé mon préavis car je déménage suite à un achat, mon problème est le suivant :

Je loue actuellement une petite maison de village, (chambre et salle de bain en bas / cuisine salon en haut) il y a quelque mois des cloques sont apparu sur la peinture des murs du salon ( étonnant de base puisque ces cloques sont apparu a l'endroit ou ce trouve la TV/box internet et PS).
Un jour que ma propriétaire est passée je lui ai dit et lui ai montré, elle m'a dit que c'était probablement du a des infiltrations qu'il y avait eu sur ce dit mur, que elle et son père s'en était rendu compte quand il avait fait des travaux dans la maison.

Ma question est la suivante : Est-ce à moi ou à elle de prendre en charge la peinture de ce mur ?? (Aillant des doutes sur l’honnêteté de ma proprio pour d'autre raison)
Je ne me vois pas gratter pour enlever la peinture cloquée, repeindre par dessus pour que de nouvelle cloques apparaissent !! Je ne veux pas aggraver plus les choses !!

Merci d'avance
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
16352
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
25 août 2019
5622
0
Merci
Bonjour,
Faites une déclaration de sinistre à votre assurance MRH.
Est-ce mouillé ?
Si il y a infiltrations, vous ne pouvez pas repeindre un mur humide !
Et c'est la responsabilité du bailleur de réparer la fuite et repeindre quand ce sera sec.
Commenter la réponse de anemonedemer
0
Merci
Bonjour, merci de votre réponse

Non le mur n'est ni mouillé ni humide. C'est sec.
J'ai une petite partie du mur la peinture ce décolle toute seule. Et une autre partie quand on touche les cloques déjà cassées la peinture ce casse/s'effrite.
anemonedemer
Messages postés
16352
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
25 août 2019
5622 -
Il semble que la peinture a été posée sur un support humide ou mal préparé. c'est une malfaçon ou de la vétusté. c'est à la charge du bailleur.
Article 1755 du code civil 
Créé par Loi 1804-03-07 promulguée le 17 mars 1804
Aucune des réparations réputées locatives n'est à la charge des locataires quand elles ne sont occasionnées que par vétusté ou force majeure.
Commenter la réponse de Lolita
Dossier à la une