Préavis réductible suite fin intérim.

- - Dernière réponse : djivi38
Messages postés
27687
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
25 août 2019
- 29 juil. 2019 à 22:10
Bonjour,
Nous avons actuellement deux locataires (depuis 3 mois) en couple qui se sépare.
Ils sont en intérim tout les deux.
Qu'en est il du préavis ?
Apparement l'un des deux à eu une fin de contrat intérim.
Peuvent ils cesser le bail aussi tôt, et avec quel préavis ?

Cordialement,
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
27687
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
25 août 2019
5523
0
Merci
bonjour,

"en couple" ?
C'est à dire ?
Mariés ? Pacsés ? Le motif de préavis réduit de l'un est valable pour l'autre.
Sinon, non, sauf si vous êtes d'accord.

https://blog.locservice.fr/savoir-sur-le-preavis-du-locataire-1185.html

cdt.
Commenter la réponse de djivi38
0
Merci
Bonjour et merci de votre retour rapide
Ils ne sont ni mariés, ni pacses.
Juste en union libre.
Donc si séparation, l'un des deux à une fin de contrat mais pas l'autre, l'autre doit respecter son préavis de 3 mois quoi qu'il arrive ?
Cordialement,
djivi38
Messages postés
27687
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
25 août 2019
5523 -
Erreur de ma part mariés, pacsés et union libre... mais ça dépend aussi si le bail est aux 2 noms ou pas...

http://avocateparis.fr/Union%20libre.html
(aller jusqu'à "La location en union libre)

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2562

Et je vous mes ces infos.... au cas où... selon la situation :

I/ Séparation et résiliation du bail aux deux noms :


Un bail ne se refait jamais : quand 2 titulaires d'un contrat de location se séparent, le bail se poursuit SANS changement au profit de celui qui garde le logement.
Le bailleur pourrait éventuellement faire un avenant, mais son intérêt est de le faire seulement après la période de préavis ou de solidarité selon les cas.

Celui qui part DOIT donner son congé au bailleur en respectant le préavis adéquat :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1168
Il reste redevable (obligation) des loyers et charges jusqu'à la fin de son préavis, sauf si - pour un départ anticipé - le bailleur reloue sa chambre avant la fin dudit préavis.

ET, SI clause de solidarité mentionnée sur le bail, le 1° sortant reste solidaire des loyers et charges pendant encore 6 MOIS après la fin de son préavis, dans le cas donc où le locataire restant ne paye pas loyers ni charges ou les paye incomplètement.

Pas d'EDLS (État Des Lieux Sortant) au départ du 1° sortant.

Le DG (Dépôt de Garantie) sera restitué au dernier sortant, suite à la comparaison de l'EDLE initial et de l'EDLS réalisé au dernier départ.

Toutes les clés du 1° sortant sont à rendre au bailleur le jour de son départ, contre reçu (daté et signé du bailleur).

II/ DATE de FIN de PRÉAVIS :

Un préavis locatif démarre à la réception effective par le bailleur de la notification du congé, pour se terminer - DE DATE à DATE - 1 mois ou 3 mois après selon que la location est, respectivement, meublée ou nue.
Pour un congé avec préavis réduit à 1 mois, le justificatif du motif doit IMPÉRATIVEMENT accompagner la notification du congé; à défaut le préavis reste de 3 mois, ou, si c'est encore avantageux pour le locataire, un 2° congé peut être donné, accompagné cette fois du justificatif du motif invoqué.

L’article 12 de la loi du 6 juillet 1989 précise que « le locataire peut résilier le contrat de location à tout moment, dans les conditions de forme et de délai prévues à l’article 15 de la loi du 6 juillet 89 ».

La loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 (article 25-8->I) stipule :
« Le locataire est redevable du loyer et des charges relatifs à l’intégralité de la période couverte par le préavis si c’est lui qui a notifié le congé (sauf si le logement se trouve occupé avant la fin du préavis par un autre locataire en accord avec le bailleur). »

Dans le cas d’une relocation pendant la durée du préavis du locataire sortant suite à un départ anticipé, sous réserve d’EDLS et de rendu des clés, loyer & charges sont dus jusqu'à la veille de l'entrée dans les lieux du nouveau locataire, quelle que soit la date de signature du nouveau contrat de location (il est illégal pour un bailleur d'encaisser 2 loyers pour le même logement pour la même période).
ET, SI clause de solidarité, il reste solidaire des loyers et charges pendant encore 6 MOIS après la fin de son préavis, dans le cas donc où le locataire restant ne paye pas loyers ni charges ou les paye incomplètement.


cdt.
Commenter la réponse de Ippa
Dossier à la une