A mon decès mon mari sera usufruitier de mon bien puis-je changer ?

- - Dernière réponse : condorcet
Messages postés
30596
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
22 juillet 2019
- 25 juin 2019 à 15:07
Lors de notre mariage mes biens avant mariage ont servi a acheté la maison, je suis propriétaire (acte notarié) et mon mari aura l'usufruit à mon décès. Nous espérions un enfant et mon mari a un enfant d'un premier mariage. Maintenant j'aimerais que mon mari soit en pleine propriété à mon décès que faire.
Merci
Afficher la suite 

3 réponses

Messages postés
30596
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
22 juillet 2019
10109
0
Merci
Maintenant j'aimerais que mon mari soit en pleine propriété à mon décès que faire.
L'enfant né d'une précédente union de votre mari n'étant pas le vôtre, ne sera pas votre héritier

Aussi, par testament vous pouvez léguer la pleine propriété de cette maison à votre mari.

Vous pouvez aussi ne lui léguer que l'usufruit sur cette maison qu'il ne pourra pas transmettre à son enfant, et la nue-propriété à une personne de votre choix.

Rencontrez votre notaire pour vous conseiller dans la rédaction de ce testament
Commenter la réponse de condorcet
0
Merci
Merci pour la réponse. Dois je forcément passer par notaire. N ayant pas d héritier direct puis-je faire un testament olographe ?
Commenter la réponse de Nicole
Messages postés
30596
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
22 juillet 2019
10109
0
Merci
N ayant pas d héritier direct puis-je faire un testament olographe ?
Il est plus prudent de laisser un testament.

Dois je forcément passer par notaire.
Non.
Vous pouvez rédiger un testament olographe toute seule si vous êtes certaine de ne pas commettre d'erreur.
Si je vous suggère de passer par un notaire c'est surtout pour une raison essentielle d'être assurée qu'il soit retrouvé en temps voulu.
A cette occasion il jettera un regard sur sa rédaction.

En le confiant à un notaire, il sera inscrit au fichier des testaments n'échappant ainsi à aucun notaire.
Il sera conservé dans son étude sans risque qu'il disparaisse si vous le laissiez sous une pile de draps dans votre armoire comme cela se pratiquait il n'y a encore pas très longtemps.
Commenter la réponse de condorcet
Dossier à la une