Bail au nom des deux

Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 11 juin 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
11 juin 2019
-
Bonjour,
Le bail est au nom des deux mais il est parti sans laisser d'adresse
voici un certain temps.
Voulant rester dans le lieu, je continue donc à payer le loyer.
Quels sont mes obligations auprès du propriétaire ?
Merci
Afficher la suite 

3 réponses

Messages postés
14625
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juin 2019
4935
0
Merci
Bonjour,
Les obligations normales du locataire.
Article 7 En savoir plus sur cet article...
Modifié par LOI n°2014-366 du 24 mars 2014 - art. 1
Le locataire est obligé :

a) De payer le loyer et les charges récupérables aux termes convenus ; le paiement mensuel est de droit lorsque le locataire en fait la demande. Le paiement partiel du loyer par le locataire réalisé en application des articles L. 542-2 et L. 831-3 du code de la sécurité sociale ne peut être considéré comme un défaut de paiement du locataire ;

b) D'user paisiblement des locaux loués suivant la destination qui leur a été donnée par le contrat de location ;

c) De répondre des dégradations et pertes qui surviennent pendant la durée du contrat dans les locaux dont il a la jouissance exclusive, à moins qu'il ne prouve qu'elles ont eu lieu par cas de force majeure, par la faute du bailleur ou par le fait d'un tiers qu'il n'a pas introduit dans le logement ;

d) De prendre à sa charge l'entretien courant du logement, des équipements mentionnés au contrat et les menues réparations ainsi que l'ensemble des réparations locatives définies par décret en Conseil d'Etat, sauf si elles sont occasionnées par vétusté, malfaçon, vice de construction, cas fortuit ou force majeure. Les modalités de prise en compte de la vétusté de la chose louée sont déterminées par décret en Conseil d'Etat, après avis de la Commission nationale de concertation. Lorsque les organismes bailleurs mentionnés à l'article L. 411-2 du code de la construction et de l'habitation ont conclu avec les représentants de leurs locataires des accords locaux portant sur les modalités de prise en compte de la vétusté et établissant des grilles de vétusté applicables lors de l'état des lieux, le locataire peut demander à ce que les stipulations prévues par lesdits accords soient appliquées ;

e) De permettre l'accès aux lieux loués pour la préparation et l'exécution de travaux d'amélioration des parties communes ou des parties privatives du même immeuble, de travaux nécessaires au maintien en état ou à l'entretien normal des locaux loués, de travaux d'amélioration de la performance énergétique à réaliser dans ces locaux et de travaux qui permettent de remplir les obligations mentionnées au premier alinéa de l'article 6. Les deux derniers alinéas de l'article 1724 du code civil sont applicables à ces travaux sous réserve du respect de la loi n° 67-561 du 12 juillet 1967 relative à l'amélioration de l'habitat. Avant le début des travaux, le locataire est informé par le bailleur de leur nature et des modalités de leur exécution par une notification de travaux qui lui est remise en main propre ou par lettre recommandée avec demande d'avis de réception. Aucuns travaux ne peuvent être réalisés les samedis, dimanches et jours fériés sans l'accord exprès du locataire. Si les travaux entrepris dans un local d'habitation occupé, ou leurs conditions de réalisation, présentent un caractère abusif ou vexatoire ou ne respectent pas les conditions définies dans la notification de préavis de travaux ou si leur exécution a pour effet de rendre l'utilisation du local impossible ou dangereuse, le juge peut prescrire, sur demande du locataire, l'interdiction ou l'interruption des travaux entrepris ;

f) De ne pas transformer les locaux et équipements loués sans l'accord écrit du propriétaire ; à défaut de cet accord, ce dernier peut exiger du locataire, à son départ des lieux, leur remise en l'état ou conserver à son bénéfice les transformations effectuées sans que le locataire puisse réclamer une indemnisation des frais engagés ; le bailleur a toutefois la faculté d'exiger aux frais du locataire la remise immédiate des lieux en l'état lorsque les transformations mettent en péril le bon fonctionnement des équipements ou la sécurité du local ;

g) De s'assurer contre les risques dont il doit répondre en sa qualité de locataire et d'en justifier lors de la remise des clés puis, chaque année, à la demande du bailleur. La justification de cette assurance résulte de la remise au bailleur d'une attestation de l'assureur ou de son représentant.
-
Bonjour,
Je vous remercie pour tous les renseignements que vous m'avez aussi
donnée.
Bonne continuation
Commenter la réponse de anemonedemer
Messages postés
10910
Date d'inscription
jeudi 4 janvier 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juin 2019
3908
0
Merci
Bonjour,

Quels sont mes obligations auprès du propriétaire ?

--

.
Continuez de payer le loyer puisque vous voulez y rester.


Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens.
-
Bonjour,
Je savais que mon amie pourrait rester dans ce lieu mais
il me fallait des articles, des lois etc...
Votre phrase : " Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles
préfèrent se faire guider par des chiens" m'a interpellée car
je fais confiance aux personnes décédées car elles m'ont encore bien guidées !
Bonne continuation.
Commenter la réponse de Marley-18
Messages postés
25823
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
19 juin 2019
4933
0
Merci
bonjour,

la difficulté se présentera quand vous déciderez de quitter ce logement si l'autre titulaire du bail n'a pas donné son congé ni rendu ses clés au bailleur.

Séparation et résiliation du bail aux deux noms

:
Les co titulaires d’un bail ont autant de droits et de devoirs l'un que l'autre sur leur logement commun, puisque les 2 noms figurent sur le contrat de location.

Un bail ne se refait jamais.
Quand 2 titulaires d'un contrat de location se séparent, le bail se poursuit SANS changement au profit de celui qui garde le logement.
Le bailleur pourrait éventuellement faire un avenant, mais son intérêt est de le faire seulement après la période de préavis ou de solidarité selon les cas.

Celui qui part DOIT donner son congé au bailleur en respectant le préavis adéquat :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1168
Il reste redevable (obligation) des loyers et charges jusqu'à la fin de son préavis, sauf si - pour un départ anticipé - le bailleur reloue sa chambre avant la fin dudit préavis..
ET, SI clause de solidarité, il reste solidaire des loyers et charges pendant encore 6 MOIS après la fin de son préavis, dans le cas donc où le locataire restant ne paye pas loyers ni charges ou les paye incomplètement.

Pas d'EDLS (État Des Lieux Sortant) au départ du 1° sortant.

Le DG (Dépôt de Garantie) sera restitué au dernier sortant, suite à la comparaison de l'EDLE initial et de l'EDLS réalisé au dernier départ.

Si les titulaires du bail sont mariés, et même si un seul nom/prénom apparaît sur le contrat, ils restent solidaires des dettes du couple jusqu’à la transcription du jugement prononçant le divorce en marge de l’état civil.

cdt.
« Si vous avez un rêve, luttez pour lui, quel qu’il soit. Ne permettez à personne de vous trahir, aussi fort les autres puissent-ils vous aimer ou vouloir le meilleur pour vous. »
– Pilar Jericó –
-
Bonjour djivi38,
je vous remercie d'avoir pris le temps de répondre à une question
que se posait une de mes amies.
Je savais qu'elle pouvait rester dans ce lieu mais là, elle aura tous
les éléments légaux.
Merci encore;
Bonne fin de journée
djivi38
Messages postés
25823
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
19 juin 2019
4933 > citronvanillefraise -
avec plaisir !
Commenter la réponse de djivi38
Dossier à la une