La reduction au marc le franc

Messages postés
21
Date d'inscription
samedi 24 février 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
11 juin 2019
- - Dernière réponse : Ulpien1
Messages postés
4301
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juin 2019
- 11 juin 2019 à 10:52
Bonjour,
Les récompenses dues par la communauté à la succession (217000€)étant supérieures à l'actif brut de communauté (140 000€)mon notaire fait une réduction au marc le franc en vertu de l'article 1472alinéa 2 du Cc.
Dans le même temps les assurances vie au profit de l'épouse ont augmentées alimentées par les comptes bancaires. L'épouse privé du quart est hors succession. La réduction nous prive de 77 000€.
Sauf erreur le montant des assurances vie s'élève à 86 000 €.
Est-ce bien normal et adapté à la situation ?
N'y a-t-il pas une autre alternative?
Pour obtenir les mouvements de fonds des assurances vie par Ficovie,est-il obligatoire d'avoir le mandat de la bénéficiaire ou le notaire peut-il faire cette demande d'autorité dans le but de chercher à régler la succession.
Merci et bien cordialement
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
30245
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juin 2019
9877
0
Merci
Est-ce bien normal et adapté à la situation ?
Les sommes prévues au dénouement des assurance-vie sont destinées au bénéficiaire désigné dans le contrat et sont "hors succession".

L'épouse privé du quart est hors succession.
Il n'est pas indispensable d'être l'héritière du souscripteur du contrat d'assurances.
Que l'épouse ait renoncé à la succession ou qu'elle en soit écartée par testament, elle reste et demeure la bénéficiaire désignée dans le contrat, comme pourrait l'avoir été une personne étrangère à la famille du défunt et souscripteur du contrat.
Commenter la réponse de condorcet
Messages postés
4301
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juin 2019
1242
0
Merci
Bonjour
Il y a une contradiction dans ce que vous dites: si le notaire applique la règle proportionnelle (répartition au marc le franc) il ne s'agit pas de l'alinéa 2de l'art 1472,qui vise le cas où le manque d'actif de la communauté est dû à la faute de l'un des époux, ce qui permet à l'autre d'être servi en premier sans application de la règle au marc le franc.
Commenter la réponse de Ulpien1
Dossier à la une