Signature definitive et demande de 6200 euros en plus le lendemain

- - Dernière réponse : kasom
Messages postés
26504
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 juin 2019
- 7 juin 2019 à 08:23
Bonjour,

Nous avons signé hier un achat immobilier, tout était clair, or, aujourd'hui la notaire nous rappelle en nous disant qu'il manque 6200 euros sur le compte suite à une erreur de calcul et nous demande un virement au + vite...qu'au lieu des 14200 euros de frais que nous avons payé il y avait 20400...
Est ce normal de se tromper d'une si grosse somme? tout était détaillé, pourquoi nous réclamer autant d'argent alors que nous avons tout signé? Que faut il faire?
Merci pour vos réponses et votre aide.
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
16895
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 juin 2019
2561
0
Merci
Bonjour

comptez environ 8.5 à 9 % de frais sur le prix d'achat
si ces 20400 correspondent à peu près à ce pourcentage ; alors il faut payer
le notaire ne va pas payer les taxes diverses ( état , département , commune ) à votre place
sinon , demandez un état détaillé


Commenter la réponse de dany311
Messages postés
26504
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 juin 2019
5179
0
Merci
Bonjour

Est ce normal de se tromper d'une si grosse somme?

bien sûr que non, il y a hélas des incompétents partout

mais vous devez payer, pas le choix , par contre vous pouvez demander au notaire ( fermement ) une remise sur ses honoraires à lui pour cette grosse erreur qui vous porte préjudice ( par rapport à votre emprunt par exemple )

vous lui demandez donc un décompte précis des frais réclamez, vous payez les taxes que vous devez à l'Etat , ( en lui précisant bien la répartition de l'argent en recommandé avec AR ) et que pour ses émoulements vous lui demandez une remise et que vous n'hésiterez pas à demander l'arbitrage de la Chambre des notaires
Commenter la réponse de kasom
Dossier à la une