Salariés licenciement

- - Dernière réponse :  Mike - 15 avril 2019 à 22:47
Bonjour,
En arrêt maladie pendant 5 mois fini le 28/02/2019 enchaîne vacances jusqu’à 29/03/2019 le 25/03 je demande mon planning à ma chef qui me dit la direction va prendre contacte avec moi pas de réponse le 10/04 je envoie recommandé pour signaler que je aurais de reprendre mon boulot le 30/ 03 e que je me tien toujours disponible depuis cette date et selon les rotations imposées avant mont arrêt aujourd’hui je reçois une lettre recommandée que me reproche d’être en absence injustifiée depuis le 30/03 que faire et toujours pas de visite médicale que faire en sachant que je souhaite partir j’en peux plus
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

0
Merci
Bonjour,

Le risque de l'absence injustifiée c'est que votre employeur peut faire durer 'le plaisir' et ne vous licencier que lorsqu'il l'aura décidé... sans salaires jusqu'au licenciement ...

Parallèlement, votre employeur était dans l'obligation de planifier une visite de reprise à la médecine du travail suite à votre arrêt de maladie. Votre contrat de travail demeure suspendu à défaut d'une organisation d'une visite de reprise et d'avis d'aptitude du médecin du travail sur le poste.Votre absence n'est pas fautive. Donc si votre employeur vous licencie pour faute grave, il est en tord.

Plusieurs possibilités s'offrent à vous :
- vous attendez la suite ...
- vous négociez avec votre employeur une rupture conventionnelle (peut être est-il également intéressé de mettre fin à votre contrat dans 'de bonnes conditions')
- vous l'informez qu'en l'absence de l'organisation d'une visite de reprise (obligation à respecter par l'employeur) et d'avis d'aptitude du médecin du travail, votre contrat étant toujours suspendu, votre absence n'est pas fautive. (l'ambiance va être tendue ...)

Bonne soirée

https://www2.editions-tissot.fr/actualite/droit-du-travail/sans-l-organisation-d-une-visite-de-reprise-l-absence-du-salarie-n-est-fautive
https://www.juritravail.com/Actualite/inaptitude-constat/Id/262924
Commenter la réponse de nenuphar
0
Merci
Déjà très tendu je attends déjà un rdv bureau de conciliation pour changement contractuel passage de horaires de jour à nuit sans visite médicale plus changement contractuel cdi temps plein pour cdi temps partiel et maintenant ça en plus je me considère pas en absence injustifiée puisque je demande mes planning pas je comprend plus mes horaires 3 avenant pareil même numéro avec des horaires complètement différent
Commenter la réponse de Mike
0
Merci
Vous êtes dans le secteur privé ? vous avez signé les avenants ?
Pour l'absence injustifiée, je reste sur le principe qu'il n'y a pas eu de visite de reprise planifiée et donc d'avis d'aptitude, au tord de l'employeur et donc absence non fautive.
Je reste sur cette position car "vous auriez pu vous rendre" à votre entreprise le 30/03 selon les horaires de votre dernier avenant.
Pour le changement des horaires de jour à nuit, est sauf erreur une modification du contrat de travail avec répercussion sur la vie privée du salarié (donc obtenir accord préalable du salarié) même chose de temps plein à temps partiel imposé par l'employeur (votre employeur a des difficultés économiques ???) d'où ma question avez vous signé ces avenants ?
Pas des difficultés économiques pas signé les avenants ce vrai je aurais pu me rendre au boulot le 30 mais sur quel horaire 3 avenants pareil même numéro même rotation même mensualité mais des horaires complètement différent ce je mé aurais présenté le 30/03 selon les horaires de ce 3 avenants je aurais bossé de 17h15 à 05h et sur mon dernier contrat signé mes horaires été 07h à 14h par la suite sans mon autorisation passer de 17.15h à 02 h temps complet et les 3 avenant temps partiel
Merci pour votre réponse. En effet, une situation très complexe. Si vous avez rdv au bureau de conciliation, vous êtes déjà "aidé" par un syndicat ou avocat ?
Quand même, vous avez quelques atouts pour demander une rupture conventionnelle. Les gens disent que c'est l'employeur qui décide de cette rupture conventionnelle mais je vous assure que lorsque cela arrange les 2 parties, la demande peut émaner du salarié. Seulement on reste plafonné souvent aux indemnités légales de licenciement .... mais on sauve sa santé.
Dons rupture "amiable" ou procédure où votre dossier semble avoir de grandes chances d'aboutir.
A ce stade, je ne peux que vous conseiller de vous tourner vers un avocat spécialisé en droit du travail et droit social. Le dossier demande une étude approfondie.
Merci a vous pour les réponses ça m’aide à comprendre tout ça bonne nuit
Commenter la réponse de nenuphar
Dossier à la une