Arrêt paiement indemnités journalières

- - Dernière réponse : rosieres1
Messages postés
4605
Date d'inscription
samedi 11 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2019
- 2 avril 2019 à 08:48
Bonjour
Je suis en arrêt de travail.
J'ai été contrôlée à deux reprises à deux jours d'intervalle vers 15h. Mes enfants étant à l'école, j'en profite pour dormir. Lors du 1er contrôle, je n'ai rien entendu. Lors du second, le temps de me lever, descendre et et arriver pour ouvrir, il n'y avait personne. Sur les 2 avis déposés, aucun numéro de téléphone pour appeler le médecin et lui notifier ma présence.
Ces contrôles ont été demandés par mon employeur. Le 2ème a été réalisé le 13 mars. Je viens de recevoir mon salaire et il y a une nette baisse. J'ai contacté mon employeur qui vient de m'envoyer une copie d'une lettre envoyée le 29 me notifiant l'arrêt du maintien de mon salaire. Comment contester cette décision ?
Cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Meilleure réponse
1
Merci
Bonjour,
Confirmez vous que sur votre arrêt, la case sorties autorisées sans restriction d'horaires a été cochée NON ?
Si tel est le cas, à part faire un courrier à votre employeur que vous étiez présente tel jour à telle heure et que vous dormiez (sans autres indications) + lui proposer de refaire une contre visite pour prouver votre bonne foi... votre employeur est dans son droit de supprimer pour cet arrêt le complément de salaire (attention pas les ijss) à partir de la date du contrôle qui n'a pas pu être effectué.
Voir avant avec votre médecin prescripteur de l'arrêt s' il peut vous accompagner dans la démarche.
Bonne journée

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 19223 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de nenuphar
Messages postés
4605
Date d'inscription
samedi 11 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2019
1786
0
Merci
bonjour,
Vous pouvez tenter de négocier mais ce n'est pas gagné car votre employeur a pu légitimement considéré que vous étiez de mauvaise foi . Il est vrai que l'on peut se demander pourquoi vous ne l'avez pas immédiatement appelé lors de la découverte des avis de passage??


Cordialement
Commenter la réponse de rosieres1
Dossier à la une