Renonciation par anticipation pour l'héritage ?

- - Dernière réponse : condorcet
Messages postés
29478
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Dernière intervention
19 mars 2019
- 4 mars 2019 à 16:48
Bonjour,

je vous expose mon cas d'école.

Maison valeur : 250K
3 enfants majeur
Père âgé de 65 ans.

Mon père souhaite déshériter mon frère avec accord de celui-ci car vie à l'étranger et est déjà propriétaire.

Abattement par enfant : 100K
2 enfants donc 200K

Il faudra donc payer 20% sur les 50K restants
soit 10K a l'etat + frais de notaire

Est-ce possible de déshériter mon frère comme souhaité et accepté par celui ci ?

Le rachat de part n’est pas une solution envisageable.

De ce que j’ai compris, depuis la loi du 23 juin 2006 applicable aux successions ouvertes depuis le 1er janvier 2007 il est possible de « renoncer par anticipation » via le mécanisme de la renonciation anticipée à l’action en réduction.

Très concrètement mon père peut rédiger un testament avec un legs de la maison pour 1/2 à chacun. Et en parallèle ton père et ton frère renonçant rédigent une renonciation anticipée (il faudra payer le coût de l’acte et il faut 2 notaires).

j’ai besoin d’une réponse claire pour initier les démarches,

D'autre part, mon frère ne peut pas se déplacer jusqu'en France pour signer sa renonciation par anticipation donc comment faire ?

Vivant en région parisienne, j'écoute également les propositions d'avocat spécialisé,

Cordialement,
Auguste
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Messages postés
2576
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Dernière intervention
19 mars 2019
710
0
Merci
Bonjour,

'Est-ce possible de déshériter mon frère comme souhaité et accepté par celui ci ?'
Non. Votre frère a une réserve héréditaire qu'il conviendra de respecter après le décès de votre père.
Et en France on ne renonce pas par anticipation.
Après le décès de votre père votre frère pourra renoncer à la succession. Mais s'il a des enfants ceux-ci prendront sa place.
Commenter la réponse de GKLONE
Messages postés
3669
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Dernière intervention
19 mars 2019
1070
0
Merci
Bonjour
Le renoncement par anticipation à une succession se dénomme pacte sur succession future. Il est prohibé sauf les cas prévus par le code civil (renonciation anticipée à l'action en réduction). Cette RAAR n'a rien à voir avec une renonciation à succession.
Commenter la réponse de Ulpien1
0
Merci
Merci pour les réponses.

Donc il n'y a absolument aucunes solutions dans le droit français ?

même avec un accord bilatéral entre enfant et parent sur la succession ?

La réduction de quotité n'étant pas suffisante non plus...
condorcet
Messages postés
29478
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Dernière intervention
19 mars 2019
12200 -
Donc il n'y a absolument aucunes solutions dans le droit français ?
Vous avez obtenu la réponse dans le message n° 2.
Voyez votre notaire pour la mise en place de cette disposition légale.
(copier-coller)
La renonciation à l’action en réduction permet à un héritier de renoncer à son droit
d’agir à l’encontre d’un autre héritier dont la part empièterait sur la sienne.
Par cet acte, l’héritier consent donc à renoncer à une partie ou à la totalité de ses
droits au profit d’un ou plusieurs bénéficiaire(s) désigné(s).

https://www.chaudet.notaires.fr/wp-content/uploads/2017/03/Notaires_renonciation-a-l-action-en-reduction_0.pdf

Paragraphe 3 : De la renonciation anticipée à l'action en réduction
Article 929 du code civil
Tout héritier réservataire présomptif peut renoncer à exercer une action en réduction dans une succession non ouverte. Cette renonciation doit être faite au profit d'une ou de plusieurs personnes déterminées. La renonciation n'engage le renonçant que du jour où elle a été acceptée par celui dont il a vocation à hériter.

La renonciation peut viser une atteinte portant sur la totalité de la réserve ou sur une fraction seulement. Elle peut également ne viser que la réduction d'une libéralité portant sur un bien déterminé.

L'acte de renonciation ne peut créer d'obligations à la charge de celui dont on a vocation à hériter ou être conditionné à un acte émanant de ce dernier.
Merci pour la clarté de vos messages.

J'ai néanmoins un doute, quid des enfants de mon frère qui sont majeurs ?

Si mon frère renonce a sa partie de l'héritage, faut il également un accord de ces enfants majeurs ou bien peut-il choisir de nous donner a moi et a ma soeur sa part de l'héritage ?
condorcet
Messages postés
29478
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Dernière intervention
19 mars 2019
12200 > AugusteP -
J'ai néanmoins un doute, quid des enfants de mon frère qui sont majeurs ?
De votre part , ce n'est pas une renonciation à la succession mais une renonciation à exercer une action en réduction dans une succession non ouverte au regard de votre droit de "réservataire".
Ce qui signifie que vous abandonnez vos droits de "réservataire"

faut il également un accord de ces enfants majeurs
Ils ne recueillent rien, donc ils ne peuvent pas renoncer à "rien" !

ou bien peut-il choisir de nous donner a moi et a ma soeur sa part de l'héritage ?
C'est ce qui va se passer automatiquement si vous n'êtes plus sur les rangs.
Rencontrez votre notaire.
Commenter la réponse de AugusteP
Dossier à la une