Licenciement pour motif personnel valable ou non ??

- - Dernière réponse :  gitane2229 - 3 févr. 2019 à 19:34
Bonjour,
J’ai étais licencié ce jour pour motif personnel.
Voici le motif :
« Vous avez incité une collaboratrice à ouvrir un courrier provenant de Mme X et adressé à Mme Guilluy( comptable) .
Vous nous avez expliqué avoir voulu connaître le contenu de cette correspondance dans un but organisationnel pour l’équipe médicale. 
De plus vous avez diffusé la date d’arret Maladie de longue durée , il s’agit d’un élément privé qui n’a pas pour vocation à être diffusé . » voilà pour le motif sachant que je n’ai pas incité ma collègue c’est elle qui est venu me voir pour me demander des nouvelles de Mm X et a voulu ouvrir la lettre qui se trouvait à l’accueil du centre dentaire.
Elle a donc ouvert j’étais avec elle et ma montré la date d’arret de Mme X . ( elle peut témoigner si je lance une procédure)
Pouvez vous me dire si ce motif est valable ou non ? Le fait d’avoir diffusé la date d’arret A mes collègues.
Merci pour votre retour
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

0
Merci
Bonjour.

Sur ce forum, vous n'aurez que des avis.
Si vous estimez que le motif invoqué par votre employeur est abusif et en partie inexact, à vous d'en apporter les preuves.
Vous pouvez contester le motif par une action prud'homale.
De plus je doute que votre collègue qui a ouvert ledit courrier témoigne en votre faveur. N'y comptez pas.

Cdt
Bonjour merci pour votre réponse;
Ma collègue témoignera elle me la dit et elle a démissionné de la société fin janvier donc elle n'a rien à perdre avec eux ...
En plus il y avait des caméras de surveillance ils l'ont bien vu venir et ouvrir d'elle-même ce courrier ...
Mais pour la diffusion de la date d’arrêt maladie de longue durée . Est-ce vraiment un motif pour licencier ?
Merci pour votre retour .
Concernant le motif, ça n'est que question d'appréciation.
Effectivement, parler des dates d'arrêt de travail (et non pas "diffuser" - mot employé dans notification), vous n'aviez pas à le faire.
Pour autant, cette faute (à mon avis) n'a pas créé un préjudice vis-à-vis de votre employeur, et ne porte pas à conséquence pour l'entreprise.

Par contre, pour vous, les conséquences sont lourdes du fait de la perte de votre emploi.
Dans votre situation, vous n'avez rien à perdre en entreprenant une action prud'homale afin d'essayer d'obtenir une indemnité.
Trouver une personne pour vous défendre :
- certains délégués syndicaux salariés siègent aux prud'hommes, si vous avez la chance d'en connaître,
- ou vous renseigner - permanences syndicales hebdomadaires (CFDT, FO, CGT ou autres) dans beaucoup de communes-villes,
- ou avocat spécialisé en droit du travail (mais plus coûteux).

Cdt
Commenter la réponse de gitane2229
Dossier à la une