ISF reclamé par le fisc apres succession

Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 6 décembre 2018
Dernière intervention
6 décembre 2018
- - Dernière réponse : Poisson92100
Messages postés
24340
Date d'inscription
samedi 15 novembre 2014
Dernière intervention
18 décembre 2018
- 18 déc. 2018 à 22:14
Bonjour,
Notre cousine est décédée en février 2016, la succession a été réalisé par un notaire, nous sommes cinq à avoir bénéficiés de cet héritage taxés à 60% par les impots.
Le notaire nous a assuré que tout avait été payé au fisc et ce jour je recois un AR du fisc qui me dit de faire une déclaration 2042c pour les années 2013 à 2016 pour l'ISF (patrimoine d'environ 2000000€ dont 260000e de residence principale)
Mes questions sont les suivantes:
-Le notaire est il responsable de ne pas avoir fait cette déclaration et quels sont les recours possible?
-Nous avons déjà payés 1150000€ de droits de succession au fisc et environ 75000€ sur les assurances vie pour le fisc, aussi y a t il une possibilité de déduire ces droits de l'ISF qu'il y aura à payer?
-On ne sait même pas si de son vivant notre cousine faisait des déclarations ISF 2013 2014 2015 , aucune traces
- quel serait le montant de l'ISF recalculé par le fisc
- A noter que certains héritiers ont déjà dépensé ce qu'ils ont percus, comment faire pour payer le cas échéant?
Merci pour vos bons conseils
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

Meilleure réponse
1
Merci
Bonjour.

Ce que vous évoquez ne relève pas de la responsabilité du notaire. Il appartenait aux héritiers de fournir les documents.

Normalement cet impôt dû au décès de la cousine pourrait faire l'objet d'une déclaration fiscale de succession rectificative, car il s'agit d'un passif déductible.

Quant aux droits fiscaux eux-mêmes, il y a solidarité des héritiers en ce qui concerne le paiement.

Cdt

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 16202 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

rick510
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 6 décembre 2018
Dernière intervention
6 décembre 2018
-
Merci pour votre rapide retour,
doit on faire par le notaire cette déclaration fiscale de succession rectificative?
Bien à vous
Le notaire est le professionnel le mieux placé pour le traitement fiscal à apporter, concernant des déclarations fiscales n'ayant jamais été faites.
Donc dans un premier temps, faites (vous ou le notaire) les déclarations réclamées (ISF). Puis retour par le fisc de la note à payer (intérêts de retard inclus).
Personnellement, je pense que cette dette, non mise en recouvrement pour défaut de déclarations, est à rajouter au passif succession. Je ne vois pas comment il pourrait en être autrement.
Dernière étape, déclaration rectificative de succession dans laquelle ressortira un trop payé. Puis remboursement du fisc.

Faites-vous préciser par le notaire si ce remboursement sera effectué sur un compte bancaire de l'Etude. Pour vous préserver des héritiers-cigales.

Cdt
Commenter la réponse de gitane2229
Messages postés
100
Date d'inscription
mercredi 7 novembre 2018
Dernière intervention
16 décembre 2018
0
Merci
bjr

Pour 2 000 000 € de patrimoine ( dont la résidence principale ) , en 2016 , l' ISF annuel était d' environ 6 840 € ( 2500 + 4340 ) .
Commenter la réponse de peuplecameleon
Messages postés
10800
Date d'inscription
vendredi 11 janvier 2013
Dernière intervention
16 décembre 2018
0
Merci
Nous avons déjà payés 1150000€ de droits de succession au fisc et environ 75000€ sur les assurances vie pour le fisc, aussi y a t il une possibilité de déduire ces droits de l'ISF qu'il y aura à payer?

Réponse négative, c'est la succession qui est imposable en lieu et place de votre cousine décédée, et au 1er janvier de chacune des années ces droits ne pouvaient figurer au passif pour venir en déduction de l'actif servant au calcul de l'ISF dès lors que votre cousine était toujours en vie.
peuplecameleon
Messages postés
100
Date d'inscription
mercredi 7 novembre 2018
Dernière intervention
16 décembre 2018
-
Oui ..ce qui me surprend est le fait que sans déclaration d' isf , l' administration fiscale pouvait remonter 6 ans en arrière , mais pas ici .
roudoudou22
Messages postés
10800
Date d'inscription
vendredi 11 janvier 2013
Dernière intervention
16 décembre 2018
-
Vos propos me sont totalement incompréhensibles.

Lisez juste la question posée, ce n'est quand même pas si difficile à comprendre
Gayomi
Messages postés
4598
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Dernière intervention
18 décembre 2018
-
@peuplecameleon
"ce qui me surprend est le fait que sans déclaration d' isf , l' administration fiscale pouvait remonter 6 ans en arrière , mais pas ici"
Le fisc peut réclamer les déclarations des 6 dernières années mais ne le fait pas toujours...
peuplecameleon
Messages postés
100
Date d'inscription
mercredi 7 novembre 2018
Dernière intervention
16 décembre 2018
-
D ' accord , mais on peut aussi envisager un arrêt en 2013 des déclarations d' isf pour différents motifs .
roudoudou22
Messages postés
10800
Date d'inscription
vendredi 11 janvier 2013
Dernière intervention
16 décembre 2018
-
mais on peut aussi envisager un arrêt en 2013 des déclarations d' isf pour différents motifs .

Vous pouvez envisager tout ce que vous voulez, la seule limite, c'est votre imagination.
Commenter la réponse de roudoudou22
Messages postés
4598
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Dernière intervention
18 décembre 2018
0
Merci
Si votre cousine n'avait pas souscrit (et payé) les déclarations ISF alors qu'elle aurait dû, alors c'est aux héritiers que revient cette responsabilité. En l'absence de déclaration, le fisc est en droit de réclamer l'Isf dus pour les années demandées.

Une fois les déclarations d'isf faites et payées, le montant des droits (ISF), qui était dus par la défunte, pourra être porté au passif d'une déclaration de succession rectificative qui pourra donner lieu à la restitution du trop versé de droits de succession.

Le notaire a établi la déclaration de succession et les divers actes pour lesquels il a été missionné mais il n'est pas dans ses attributions de s'assurer que le défunt était à jour de ses obligations fiscales.
Commenter la réponse de Gayomi
Messages postés
24340
Date d'inscription
samedi 15 novembre 2014
Dernière intervention
18 décembre 2018
0
Merci
et le notaire ne saurait etre tenu responsable de la fraude de votre cousine...
Commenter la réponse de Poisson92100
Dossier à la une