Déductibilité des droits de succession / Ifi ? [Résolu]

- - Dernière réponse : roudoudou22
Messages postés
10785
Date d'inscription
vendredi 11 janvier 2013
Dernière intervention
13 décembre 2018
- 8 oct. 2018 à 11:48
Bonjour,

Ma mère est décédée en septembre, je paierais les droits de succession dans le délai légal donc en 2019.

En juin prochain, dans ma déclaration d'IFI 2019, pourrais-je déduire les droits de succession afférents à un décès survenu en 2018 ou faudrait-il faire une déclaration rectificative au titre de l'FI faite en 2018 ?

Merci

Cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
10785
Date d'inscription
vendredi 11 janvier 2013
Dernière intervention
13 décembre 2018
2
Merci
En juin prochain, dans ma déclaration d'IFI 2019, pourrais-je déduire les droits de succession afférents à un décès survenu en 2018

Réponse affirmative, pour la fraction des droits de succession dus au 1er janvier 2019, à raison de la part de l'actif de succession taxable (immeubles ou des droits immobiliers constituant tout ou partie de ladite succession).

L'IFI est seulement fonction du patrimoine immobilier que vous possédez au 1er janvier de l'année

En effet, il résulte des dispositions du de l'article 974, du C.G.I que les dettes contractées par le redevable peuvent être déduites de l'actif imposable lorsqu'elles existent au 1er janvier de l'année d'imposition et qu'elles sont effectivement supportées par le redevable.
Seules peuvent être déduites les dettes afférentes à des actifs imposables, le cas échéant, à proportion de la fraction de leur valeur imposable


Impôts déductibles : Les taxes foncières ; éventuellement la taxe sur les locaux vacants ; la taxe sur les bureaux en Ile-de-France ; les droits de mutation en instance de paiement au 1er janvier.

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances a aidé 14626 internautes ce mois-ci

Ok c'est cohérent maintenant. Merci
Encore merci. Juste une demande de précision. Les droits de succession déductibles le sont-ils l'année du décès ou l'année du paiement ?
roudoudou22
Messages postés
10785
Date d'inscription
vendredi 11 janvier 2013
Dernière intervention
13 décembre 2018
-
Ils le sont pour l'année (les années) au titre de laquelle (desquelles) les droits dus représentent une dette envers le Trésor Public

Exemple 30.000 € d'impôt à payer à raison de l'actif immobilier dont vous avez hérité :

Si vous payez l'impôt en 2019, cet impôt (30.000 €), dû au 1er janvier 2019, sera déductible de l'ISF 2019

De même, par exemple, si vous bénéficiiez du paiement fractionné par tiers sur 3 années 10.000 € en 2019, 10.000 € en 2020; 10.000 € en 2021, vous pourriez déduire de vos bases ISF brutes :

- 30.000 € en 2019 (totalité due au 1er janvier 2019)
- 20.000 € en 2020 (restant dû au 1er janvier 2020) ;
- 10.000 € en 2021 (restant dû au 1er janvier 2021)
roudoudou22
Messages postés
10785
Date d'inscription
vendredi 11 janvier 2013
Dernière intervention
13 décembre 2018
-
Les droits de succession déductibles le sont-ils l'année du décès ou l'année du paiement ?

Ni l'un ni l'autre, ce n'est ni le décès ni le paiement des droits qui permettent la déduction de la base IFI, mais l'existence de la dette au 1er janvier de l'année d'imposition.
Commenter la réponse de roudoudou22
Messages postés
20438
Date d'inscription
samedi 29 mars 2008
Dernière intervention
14 décembre 2018
0
Merci
Bonjour

pourrais-je déduire les droits de succession afférents à un décès survenu en 2018 ou faudrait-il faire une déclaration rectificative au titre de l'FI faite en 2018 ?


Non dans les 2 cas.

https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/questions/que-puis-je-deduire-au-niveau-du-passif-de-limpot-sur-la-fortune-immobiliere

sont déductibles :

    Dépenses d'acquisition de biens ou droits immobiliers imposables (exemple : emprunt bancaire) ;

dépenses d'acquisition des parts ou actions au prorata de la valeur des biens et droits immobiliers taxables ;

dépenses de réparation ou d'entretien et charges de copropriété effectivement supportées par le propriétaire et non encore réglées au 1er janvier ;

les dépenses d'amélioration, de construction, de reconstruction ou d'agrandissement ;

les impositions liées à la propriété (taxe foncière, taxe sur les locaux vacants…) et l'IFI théorique.
Une précision s'impose: votre réponse serait-elle la même sous l'empire du régime de l'ISF ?

Merci
flocroisic
Messages postés
20438
Date d'inscription
samedi 29 mars 2008
Dernière intervention
14 décembre 2018
-
non l'isf ce n'est pas pareil.
Il y avait plus de passif déductible .
L'ifi ne concerne que l'immobilier donc forcément moins de passif
Une interrogation: dans mon cas, les droits de succession seront liés pour l'essentiel à la transmission d'immeubles. Avec le régime de l'IFI, il serait donc impossible de déduire la part de ces droits afférents à des immeubles ? Je présume bien entendu qu'isoler ces droits dans le total des droits doit être possible.

Merci
Commenter la réponse de flocroisic
Dossier à la une