Confrontation commissariat

Messages postés
6
Date d'inscription
jeudi 22 novembre 2018
Dernière intervention
27 novembre 2018
- - Dernière réponse : Latyla
Messages postés
6
Date d'inscription
jeudi 22 novembre 2018
Dernière intervention
27 novembre 2018
- 26 nov. 2018 à 23:46
Bonjour, 
J'ai porté plainte contre des clients de mon ancien travail pour intimidation et menaces. 
C'était par mon biais qu'ils sont venus. 
Ne trouvant plus notre bureau; mon patron à la retraite et moi changement d'employeur, ils ont trouvé mon adresse personnelle et sont venus chez moi à plusieurs reprises et à des heures très tardives de la nuit, me menacer et réclamer le remboursement de sommes jamais versées et pour un travail effectué. 
La dernier fois, ils ont fait appel à un individu qui fait les recouvrements musclés qui s'est déplacé en leur compagnie et avec 2 mineurs et ont essayé de forcer ma porte. 
J'ai appelé le 17 mais avant leur arrivée, ils étaient partis laissant derrière eux un mot de menace. 

Une confrontation est prévue ces jours ci. 
L'un de les amis qui a vu une seule fois le defendeur a été appelé par cette personne qui lui a posé plein de questions sur moi et lui a demandé de venir témoigner en sa faveur. 
J'ai su alors que pour se défendre lors de leur audition, ils m'ont accusé de faits graves (escroquerie), ils auraient éventuellement comme temoin 1 ou 2 clients mécontents de notre société et avec lesquels il y a une relation d'affaire. 

Hier, mon ami reçoit un appel de l'enquêteur qui lui dit je cite en l'appelant juste par le prénom car il ignore le nom de famille : telle personne ( le defendeur) vous demande si vous pouvez venir témoigner en sa faveur, si vous voulez me joindre, vous pouvez m'appeler au ...... . 
Mon ami à décidé de ne pas répondre. 

J'ai trouvé cela bizarre et J'ai comme l'impression que ma plainte va être classée et moi passer de victime à accusé 

Merci de m'apporter vos conseils. 
Cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
13
Date d'inscription
dimanche 22 juillet 2018
Dernière intervention
28 novembre 2018
0
Merci
C'est difficile de vous répondre car vous ne racontez pas le début de l'histoire. Votre ancien employeur leur a vendu quoi? Ces personnes ont-elles une vraie raison de se plaindre de ce qu'ils ont acheté?
Latyla
Messages postés
6
Date d'inscription
jeudi 22 novembre 2018
Dernière intervention
27 novembre 2018
-
Bonsoir,
Mon ex employeur et moi même avons fourni un service, les AR démontrent que le travail a été fait, eux ignorent cet élément.
Ils ont voulu stopper la démarche au milieu et ontu demandé d'être rembourser mais nous avons refusé.
Mon employeur étant à la retraite, ils sont venus à mon domicile et n'ont pas cessé les intimidations, les menaces par téléphone, en laissant des messages écrits par mails et par écrit ; ils ont même fait appel à un gros bras qui est venu avec des mineurs et ont essayé d'ouvrir la porte; j'ai du faire appel au 17 malheureusement, à leur arrivée, ils étaient déjà partis mais les policiers ont trouvé un mot accroché et ont écouté les messages de menaces vocaux.
La suite vous la connaissez, j'ai porté plainte et pour se défendre ils m'ont accusé d'escroquerie...etc., ils ont fait appel à 2 autres clients avec lesquels ils ont des relations professionnelles qui ont dit que eux aussi ont été victime d'escroquerie alors que c'est faux, j'ai les preuves que le travail à été fait.
Alors comment me défendre?
Puis-Je demander à l'officier de l'APJ de poser certaines questions aux défendeurs avant que je ne réponde à des questions en rapport avec leur déposition?
Navrée mais c'est la 1ere fois que je me retrouve dans une telle situation et je ne sais pas comment ça se passe.
Merci
Commenter la réponse de AlReve
Dossier à la une