Squatteurs, que faire ?

Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 30 septembre 2018
Dernière intervention
30 septembre 2018
-
Bonjour,

Notre locataire a donné son préavis pour mettre un terme à son bail (cet hiver). Il héberge un copain qu a mis son nom sur la boite aux lettres et peut être même EDF. Il y a de grandes choses que le copain reste squatter après le départ du locataire. Que faire pour s'en débarrasser de manière "efficace"?
Merci pour vos réponses.
Afficher la suite 

Votre réponse

8 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
23704
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 décembre 2018
4
Merci
bonjour
la fin du bail tombe en hiver (il a attendu le bon moment pour lancer son préavis)
il part quand il veut ! printemps, été automne ou hiver !!

- l'état des lieux tombe un jour de semaine. Or il est censé travailler ce jour.
Vous n avez jamais pris 1 jour de congé en semaine pour faire une démarche importante ???

On présume qu'il ne va pas se présenter à l'état des lieux et que le squatteur ne va pas nous laisser entrer
La personne qui partage l appartement n est pas un squatter, mais une personne hébergée par le locataire et c est tout a fait légal !.

Dans ce cas-là, que faire ?
si le locataire n est pas la, il peut parfaitement mandaté la personne hébergée pour faire a sa place (puiqu il peut travailler et ne pas etre dispo) l EDL de sortie. Il devra simplement vous présenter une autorisation du locataire, avec copie de sa CNI. C est tout. Ou vous faites appel a un huissier a vos frais si vous refusez l EDL amiable avec la personne mandatée

Bon Dimanche

Merci maylin27 4

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances a aidé 14655 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de maylin27
Messages postés
14916
Date d'inscription
vendredi 18 mars 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 décembre 2018
1
Merci
Bonjour,

Rassurez-moi : vous avez bien prévu un état des lieux de sortie ?
Oui bien sûr une date a été fixée avec le locataire qui doit être présent. Seulement plusieurs choses bizarres :
Le locataire a fait en sorte que :
- la fin du bail tombe en hiver (il a attendu le bon moment pour lancer son préavis)
- l'état des lieux tombe un jour de semaine. Or il est censé travailler ce jour.
On présume qu'il ne va pas se présenter à l'état des lieux et que le squatteur ne va pas nous laisser entrer. Dans ce cas-là, que faire ?
Commenter la réponse de Energizor
Messages postés
9368
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Dernière intervention
11 décembre 2018
0
Merci
Bonjour,
Faites l'état des lieux par huissier. C'est indiscutable et si le locataire est absent vous gagnez une étape pour la reprise du logement.
sleepy00
Messages postés
13186
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Dernière intervention
11 décembre 2018
-
si le locataire est absent, et qu'il n'a pas rendu les clés
l'huissier ne pourra pas faire l'état des lieux
puisqu'il n'aura aucune autorité pour entrer dans le logement.
anemonedemer
Messages postés
9368
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Dernière intervention
11 décembre 2018
-
En effet, mais il constatera quand même l'absence du locataire à la convocation.
Commenter la réponse de anemonedemer
0
Merci
faire l’etat des lieu avec un huiser si le logement est libre faire le changement des barillets demander l’arret au locataire des abonnements eau et électricité pour les mettre aussitôt à votre nom
Commenter la réponse de dd
0
Merci
Merci pour votre retour.
Cela signifie que si le locataire ne nous remet pas les clés en main propre et qu'il est impossible de faire l'état des lieux (pas possible d'entrer...), le bail court toujours au nom du locataire?
maylin27
Messages postés
23704
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 décembre 2018
-
le bail court toujours au nom du locataire?
Ah bon ? il faudra engager une procédure d explusion si la personne hébergée qui n a aucun droit sur le bail après le terme du préavis du locataire en titre ne veut pas libérer l appartement;
Commenter la réponse de AREL2020
Messages postés
9368
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Dernière intervention
11 décembre 2018
0
Merci
Si le locataire a donné son congé dans les formes, il y a une date précise de fin du bail : de date à date 1 mois ou 3 mois à compter de la date de réception par vous de la lettre de congé.
Si le locataire est absent ou ne rend pas les clés, l'huissier constatera l'abandon.
Commenter la réponse de anemonedemer
0
Merci
Autre question, si la personne hébergée est dans les lieux lors de l'état des lieux. Peut-on se rendre à la police dans un délai de 48h et le faire expulser, en période d'hiver?
anemonedemer
Messages postés
9368
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Dernière intervention
11 décembre 2018
-
Non : lors de l'état des lieux le locataire rend les clés et libère les lieux.
Sinon il n'y a pas d'état des lieux de sortie !
C'est pour celà que c'est conseillé avec un huissier, puisqu'il constatera si le locataire (et ses hébergés) libère les lieux ou pas.
Prévenez aussi un serrurier pour changer les serrures dans la foulée.
Commenter la réponse de HAREL2020
Messages postés
22037
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Dernière intervention
11 décembre 2018
0
Merci
bonjour,

"Il héberge un copain qu a mis son nom sur la boite aux lettres et peut être même EDF."
Voulez-vous dire que vous pensez que le copain hébergé aurait pris son propre abonnement auprès de EDF ?
Si oui, il faudrait vous en assurer.
Et si oui, ça veut peut-être dire que ce copain a un bail verbal : dans ce cas, s'il ne quitte pas les lieux en même temps que votre locataire, il vous faudra lui faire un bail écrit démarrant le jour de sortie de votre locataire.

Qu'en pensent les pros du forum ?

cdt.
Commenter la réponse de djivi38
Dossier à la une