Prescription décennale

Nad - 8 août 2018 à 18:59 - Dernière réponse :  Nad
- 9 août 2018 à 17:26
Bonjour,
je suis propriétaire depuis 22 ans. Il y a environ 3 ans, mon voisin a acheté sa maison (avant il était locataire). Recemment, il nous a dit que nous occupions illégalement une parcelle lui appartenant et il nous somme de la lui rendre (il n'y a aucun bornage). Il pense pouvoir poser sa délimitation où il le veut, sans géomètre, à vue de nez.
Lorsque nous avons acheté, les 2 terrains étaient séparés par un mur et un grillage. Nous n'avons jamais touché à ces séparations.
Sur ce forum, j'ai lu ceci : Si la limite actuelle existe depuis plus de dix ans, votre voisin, ne peut plus rien faire, vous bénéficiez de la la prescription décennale, car vous avez juste titre et bonne foi.
Ma question : cette phrase s'applique-t-elle à mon cas sachant que si je suis propriétaire depuis 22 ans mon voisin ne l'est que depuis 3?
Merci
Afficher la suite 

Votre réponse

9 réponses

Meilleure réponse
Stupid 503 Messages postés lundi 22 décembre 2003Date d'inscription 30 septembre 2018 Dernière intervention - 9 août 2018 à 11:15
1
Merci
Donc demandez un bornage amiable, qui sera établi à frais partagés
par un géomètre expert.

Car personne sinon le peut délimiter soi-même sa propriété.

Comme le voisin fait allusion à une "occupation illégale de toute une parcelle lui appartenant",
il devrait pouvoir donner la dénomination exacte de cette parcelle.
Or apparemment il y a des approximations et des zones d'ombre dans tout ça....
Il semble bon de faire rétablir l'objectivité de la réalité du terrain.

Que disent les plans et PV d'arpentage qui ont été joints aux actes de vente?

Le voisin devrait d'ailleurs être en mesure de vous démontrer, pièces officielles en
main, de la réalité de ses affirmations gratuites.

Merci Stupid 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13423 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Stupid
Meilleure réponse
Ulpien1 2373 Messages postés vendredi 2 mars 2018Date d'inscription 20 octobre 2018 Dernière intervention - 9 août 2018 à 11:52
1
Merci
Bonjour.
Eh bien,tenez-vous en à ces âneries!
Apprenez toutefois que dans votre acte d'acquisition le bien que vous avez acheté est désigné par sa référence cadastrale et que si cette référence figure bien dans votre acte , vous disposez d'un juste titre opposable à votre adversaire, alors que si elle n'y figure pas vous ne pouvez pas opposer la prescription décennale à une action e n revendication pour laquelle il vous assignerait.

Merci Ulpien1 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13423 internautes ce mois-ci

Sur notre acte d'acquisition il y a la réf cadastrale du terrain car nous avons tout fait en règle. En fait, cette histoire est ridicule car, ce que le voisin appelle "une parcelle" c'est à tout casser moin de m2 de terrain! Le mur sépare nos terrain en ligne droite. Au terme du mur débute une petite partie grillagée (moins de 2m de long) qui part en oblique. Le voisin veut "tirer une droite dans le prolongement du mur". Le petit triangle de terre obtenu est ce qu'il revendique.
Commenter la réponse de Ulpien1
Ulpien1 2373 Messages postés vendredi 2 mars 2018Date d'inscription 20 octobre 2018 Dernière intervention - 8 août 2018 à 19:38
0
Merci
Bonjoutr
S(il<s'agit d'une parcelle , elle est répertoriée au cadastre sous un N° de la section....
Quelle est la désignation qui figure dans votre titre de propriété?
Commenter la réponse de Ulpien1
0
Merci
Bonjour, avoir le numéro de la parcelle ne vous servirait à rien car, d'après la mairie et plusieurs internautes, cette info ne sert qu'aux services des impôts. En cas de non bornage, comme c'est le cas ici, ne numéro de section ne sert pas à grand chose.
Commenter la réponse de Nad
Ulpien1 2373 Messages postés vendredi 2 mars 2018Date d'inscription 20 octobre 2018 Dernière intervention - 9 août 2018 à 14:36
0
Merci
Bonjour
Alors il ne s'agit pas de parcelle, mais de limite de propriété qui doit se régler par un bornage si cela n'a jamais été fait.
Merci de votre aide mais donc, cette phrase, c'est bidon? : Si la limite actuelle existe depuis plus de dix ans, votre voisin, ne peut plus rien faire, vous bénéficiez de la la prescription décennale, car vous avez juste titre et bonne foi.
Commenter la réponse de Ulpien1
Ulpien1 2373 Messages postés vendredi 2 mars 2018Date d'inscription 20 octobre 2018 Dernière intervention - Modifié par Ulpien1 le 9/08/2018 à 16:00
0
Merci
Bonjour
La phrase que vous citez ne concerne pas la limite de propriété mais le cas d'une revendication de propriété (action pétitoire) pour laquelle le défendeur oppose la prescription décennale de l'usucapion (juste titre et bonne foi).
Ce que demande votre voisin est la fixation de la limite de propriété (bornage si cela n'a déjà été fait).
L' usucapion décennale est le cas dans lequel une personne a acquis de bonne foi et par acte notarié un bien dont le véritable propriétaire n'était pas le vendeur désigné dans l'acte , personne à qui se manifeste par la suite, en action revendicative (action pétitoire) le véritable propriétaire.
Houlala, que c'est compliqué le droit! Merci pour vos réponses.
Commenter la réponse de Ulpien1

Dossier à la une