Faire publier les bancs en France

AnitaDespret - 4 juin 2018 à 10:25 - Dernière réponse : NitBahri 3 Messages postés lundi 4 juin 2018Date d'inscription 4 juin 2018 Dernière intervention
- 4 juin 2018 à 13:28
Bonjour,
Suis j obligée de faire publier les bancs en France ? Vu que moi j habite. En Tunisie depuis 5ans et veux rien que me marier et rester en Tunisie ?
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

Rhelax 516 Messages postés samedi 2 juin 2018Date d'inscription 20 juin 2018 Dernière intervention - 4 juin 2018 à 10:26
0
Merci
bonjour
si votre futur mari réside en France, c'est obligatoire
NitBahri 3 Messages postés lundi 4 juin 2018Date d'inscription 4 juin 2018 Dernière intervention - 4 juin 2018 à 12:55
Bonjour ,et merci pour votre réponse oui mon futur mari est Tunisien habite en Tunisie avec moi
NitBahri 3 Messages postés lundi 4 juin 2018Date d'inscription 4 juin 2018 Dernière intervention - 4 juin 2018 à 12:58
Nous voulons nous marier en Tunisie mais ne voulons pas de publications des bans ni de visa pour lui ..cela est - il possible d 'avance merci
Rhelax 516 Messages postés samedi 2 juin 2018Date d'inscription 20 juin 2018 Dernière intervention - 4 juin 2018 à 13:15
vous habitez en France, vous dépendez de la loi française
les bans sont obligatoires, sinon le mariage ne sera pas reconnu en France
et pourquoi ne voulez vous pas de bans ni de visa ??? cela sent la magouille à plein nez
se marier et rester séparés...; vous pensez bien que l'administration ne va jamais avaler une chose pareillle
NitBahri 3 Messages postés lundi 4 juin 2018Date d'inscription 4 juin 2018 Dernière intervention - 4 juin 2018 à 13:28
Non aucune magouille nous habitons ensemble en Tunisie .depuis 5ans lui a toute sa famille son travail nous voulons vivre ensemble en Tunisie et pas en France ..lui comme moi nous ne voulons pas de mariage en France et pas de visa comme ça pas d embrouille qu il se mari avec moi pour les papiers
Commenter la réponse de Rhelax
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une