Rupture période d'essai abusive Prud'hommes [Résolu]

Taeyth 3 Messages postés mardi 8 mars 2016Date d'inscription 10 avril 2018 Dernière intervention - 9 avril 2018 à 23:16 - Dernière réponse : Taeyth 3 Messages postés mardi 8 mars 2016Date d'inscription 10 avril 2018 Dernière intervention
- 10 avril 2018 à 00:24
Bonjour,
Je suis dans une situation assez... cocasse. Quelques jours avant la fin de ma période d'essai de 4 mois (et donc validation du CDI) mon employeur me demande de signer le renouvellement de ma période d'essai (me l'imposant presque!). Une possibilité de renouvellement est bien écrite dans mon contrat. Je demande 2 jours pour y réfléchir puis choisi de décliner le renouvèlement, souhaitant être embauché directement. A mon refus, l'employeur m'annonce qu'il m'enverra alors une lettre de rupture de période d'essai, à J-1 de la date de fin de la période d'essai. J'attends donc de recevoir la lettre, en attendant je poursuis mon travail comme si de rien n'était.

Je compte poursuivre mon employeur aux prud'hommes pour ce processus bien crado et d'autres "magouilles" pas très jolies. On ne renouvèle pas une période d'essai sans justification, et encore moins si c'est pour repousser la date de rupture et pouvoir virer son employé sans payer les indemnités de préavis... Je demande bien-sûr des indemnités liées au délai de prévenance non respecté mais aussi des dommages et intérêts. Auriez-vous des conseils à me donner? Vaut-il mieux se faire accompagner d'un avocat ou peut-on se débrouiller seul? Combien peut-on réclamer aux prud'hommes?
Merci
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

hoquei44 8236 Messages postés dimanche 19 janvier 2014Date d'inscription 16 juillet 2018 Dernière intervention - Modifié par hoquei44 le 10/04/2018 à 00:06
0
Merci
Bonjour,

 (et donc validation du CDI)  

???, cela veut dire quoi. La validation de CDI, ça n'existe pas. Vous êtes en CDI dès le premier jour !

On ne renouvèle pas une période d'essai sans justification

A bon, c'est nouveau ça aussi ? L'employeur n'est même pas obligé de justifier la rupture.

Auriez-vous des conseils à me donner? Vaut-il mieux se faire accompagner d'un avocat ou peut-on se débrouiller seul? 

Vu les imprécisions de ce que vous avez écrit au-dessus, seul vous n'irez pas loin. Mis à part ce que vous savez déjà sur le délai de prévenance non respecté qui demande une indemnisation, vous n'aurez pas plus d'indemnité.


CB

Commenter la réponse de hoquei44
Taeyth 3 Messages postés mardi 8 mars 2016Date d'inscription 10 avril 2018 Dernière intervention - 10 avril 2018 à 00:24
0
Merci
Merci pour votre réponse.
Quelques précisions : "validation du CDI" c'est lorsque la période d'essai est écoulée et s'est avérée concluante (ou du moins aucune des 2 parties n'a voulu y mette fin). C'est une formulation que j'ai souvent vu mais ce n'est peut-être pas les termes corrects.

Une période d'essai doit se justifier, par exemple un salarié qui a effectué un CDD de 4 mois dans une entreprise, puis se fait embaucher en CDI dans cette même entreprise n'a pas besoin de période d'essai puisque les 2 parties ont déjà travaillé ensemble et le salarié a déjà fait ses preuves. Ça marche sur le même poste bien entendu. On considère que la période d'essai n'est pas nécessaire.

Dans mon cas, l'entreprise ne m'a pas donné une raison objective au renouvellement. Enfin, je verrai bien ce qu'elle aura écrit dans sa lettre de licenciement, peut-être qu'elle se sera justifiée. Si sa décision n'est pas motivée, je pense être en droit d'estimer que la rupture est abusive car non liée à mes compétences.

J'irai voir un avocat dès que possible
Commenter la réponse de Taeyth
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une