Donation maison

Aurelie - 11 mars 2018 à 20:19 - Dernière réponse :  Aurelieba
- 12 mars 2018 à 07:23
Bonjour
Mon beau père est décédé en septembre
Avec sa femme il possédait une autre maison qu'ils mettaient en location nous aimerions racheter cette maison
Est ce que quelqu'un sait comment nous devons procéder?
Merci
Afficher la suite 

Votre réponse

6 réponses

condorcet 26149 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 21 juin 2018 Dernière intervention - Modifié par condorcet le 11/03/2018 à 21:54
0
Merci
Mon beau père est décédé...........
S'agit-il du père de votre mari ?
Précisez un minimum:-quelle est la situation au plan successoral .
Oui pardon c'est le pere de mon mari
Niveau succession c'est au survivant donc ma belle mère et si elle vend un bien mon mari reçoit 30% sa sœur 30% et ma belle mère 40%
condorcet 26149 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 21 juin 2018 Dernière intervention > Aurelieba - 11 mars 2018 à 21:53
nous aimerions racheter cette maison
Vous le pouvez.
Votre mari se trouve dans l'indivision avec sa soeur et sa mère.
Personne n'étant dans l'obligation de demeurer éternellement dans cette situation peut proposer à ses coindivisaires d'acquérir leurs droits.
Vous avez la priorité sur tout autre acheteur étranger à l'indivision.

Cette classique opération se nommant une "cession de droits indivis faisant cesser une indivision successorale"doit impérativement passer par un notaire.
Merci pour votre réponse
Du coup nous devrions racheter les parts de ma belle mère et de ma belle sœur ?
condorcet 26149 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 21 juin 2018 Dernière intervention > Aurelieba - 12 mars 2018 à 07:20
nous devrions racheter les parts de ma belle mère et de ma belle sœur ?
Exactement.
Une simple vente en "famille"!
Merci nous allons regarder avec ma belle mère si elle serait déjà d'accord de nous la vendre et après nous regarderons avec ma belle sœur
Merci pour vos réponses
Commenter la réponse de condorcet
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une