Credit à la consommation (Danemark) [Résolu]

D4il - 21 août 2017 à 22:00 - Dernière réponse : sleepy00 11911 Messages postés mardi 31 juillet 2012Date d'inscription 18 mai 2018 Dernière intervention
- 23 août 2017 à 13:09
Bonjour,
Je m explique ,

Cette année , j ai emprunté de l argent en credit à la consommation (5 différente) .11800 euro

Pas d assurance perte d enploi.

Tout ces prêt on été contracter au Danemark etant un expatrié Belge .

Oui mais voilà , j ai perdu mon emploi et me retrouve subitement au chômage .

Je n ai pas encore d impayé mais le mois suivant les impayés commenceront etant donné que je.ne compte plus payé ( attend ta vu le taux d intérêt , quelle bande de voleur sérieux . Oui je sais j ai signé et été au courant mais j ai perdu mon job alors ça change tout ).

Alors voilà mon plan je compte m en allé de ce pays d ici 12 mois grand max .
Mais je compte pas partir avec 0 euro bien entendu.
Bref, je compte attendre 3 mois d'impayé chez tous mes creancier , ensuite leur faire part de ma situation économique et m.on éventuel insolvabilité , ce qui me permettra de gagné 1 mois voir 2 en plus , ensuite réceptionné l huissiers et le foutre fissa à la porte . Peut être deux semaine en plus de gagner.
Ensuite passage au tribunal : Je compte faire l'abruti et déclaré la non comprenhesion de la.langue en l occurrence danois et anglais moi parlant français je reclame un interprète, de quoi gagné 1 à 2 mois ?? .. Ensuite attendre la décision de justice et éventuellement déclaré insolvable et fiché a la banque Danoise dont j en ai royalement rien à faire . J aurai sans doute gagné 7 mois ??
7 mois à 1600 euro de chômage c est pas mal 11 200 euro pour se barrer et etre éventuellement déclaré insolvable ?? Ou saisie sur salaire en sacahnt qu il y a rien a saisir sur mois :d

Qu en.pense les experts ??
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

sleepy00 11911 Messages postés mardi 31 juillet 2012Date d'inscription 18 mai 2018 Dernière intervention - 21 août 2017 à 22:16
+2
Utile
Vous êtes sur un forum de droit

pas sur un forum de magouille

je ne connais pas le droit danois, donc aucune idée des délais

j'en pense qu'avec un peu de chance, la société de crédit aura la bonne idée de prendre une décision de justice qui sera valable dans toute l'europe
et s'amuser à vous poursuivre en Belgique ou ailleurs

éventuellement une petite plainte pour escroquerie
car 5 crédit à la conso que vous n'avez clairement pas envie de rembourser
c'est une escroquerie

comme ça vous aurez même des poursuites pénale
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de sleepy00
-1
Utile
Ca va arrête ... Ou ta vu l escroquerie . J ai.perdu mon job . Je les ainpris avt d avoir perdu mon job ...

T es huissier ? Non je pense pas ...

Il n y a pas de décision européenne pour les cas de crédit a la.consommation impayé enfin je pense .

Puis j ai jamais dis.que j allais pas payé mais je veux gagné un peu de temps pour pouvoir voir venir ... j me doute bien que toute façon ils.vont saisir mon chômage ... c est ca ou j dois me laissé meme pas 200 euro pour me.nourir et payé mon loye impossible ....
sleepy00 11911 Messages postés mardi 31 juillet 2012Date d'inscription 18 mai 2018 Dernière intervention - 22 août 2017 à 01:39
donc on se tutoie ...
injonction de payer européenne
aucun problème pour les crédit à la conso

5 crédits, ce n'est pas rien
un crédit vous engage et doit être remboursé
plus vous laisser trainer
plus vous paierez d'interets, de frais de justice
Sauf que une injonction européenne a payé et seulement en vigueur si les créances n ont pas été contestée . Donc ce qui ne sera pas mon cas .
sleepy00 11911 Messages postés mardi 31 juillet 2012Date d'inscription 18 mai 2018 Dernière intervention > D4il - 23 août 2017 à 13:09
vous contesterez l'injonction
comme ça il y aura une audience
avec en plus des frais,
et en France il existe des frais supplémentaire pour contestation abusive

vous voulez gagner du temps, très bien
vous paierez encore plus
Commenter la réponse de D4il
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une