Aides et salaire d'un enfant sous le même toit

kamsos 1 Messages postés jeudi 13 juillet 2017Date d'inscription 13 juillet 2017 Dernière intervention - 13 juil. 2017 à 15:02 - Dernière réponse : doris33 39898 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention
- 13 juil. 2017 à 15:07
Bonjour à tous !

Je suis actuellement étudiante en santé et vis chez mes parents. Je vais commencer à percevoir dès la rentrée prochaine un salaire mensuel de 1300euros par mois (contrat signé avec l'état et acceptant en contre partie de m'installer dans un désert médical).
Mes parents ne travaillent pas et perçoivent le RSA ainsi que de nombreuses aides sociales (APL, CMU etc).

Étant donné mon changement de situation financière (je ne gagnais jusque là aucun salaire), mes parents redoutent qu'on les prive de leurs droits sociaux du fait de mon salaire.

J'ai donc pensé à indiquer à la CAF que j'avais quitté le domicile familial et que ma soeur m'hébergeait à titre gratuit. Ses aides vont-elles diminuer du fait de cette hébergement?

Quelle est selon vous la meilleure chose à faire dans mon cas ?
Avez-vous des solutions à m'apporter ainsi que les démarches nécessaire à réaliser?

Je vous remercie d'avance pour votre aide car je suis assez embêtée par cette situation
Afficher la suite 

1 réponse

Répondre au sujet
doris33 39898 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 13 juil. 2017 à 15:07
0
Utile
Bonjour,

les aides de vos parents (RSA, CMU) ne devraient pas baisser puisque vous n'êtes pas à leur charge, et que vous avez un foyer fiscal distinct. Mais leur apl va être revu à la baisse puisque vos revenus seront pris en compte.

en tout cas, évitez toute fausse déclaration à la CAF, cela vous retombera dessus à un moment ou un autre. Donc oubliez l'idée de vous déclarer chez votre soeur.
Commenter la réponse de doris33
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une