Percevoir part d'héritage avec dette fiscale

John Lemon - 17 juin 2017 à 20:22 - Dernière réponse :  Misha-d'ok
- 17 juin 2017 à 23:14
Bonjour,

Je suis résident étranger, le notaire s'occupant de la succession de mon grand père me demande un R.I.B afin de me verser ma part soit environ 10.000 euros.

J'ai une dette fiscale de 9000 euros en France vielle de 4 ans. Et quelques casseroles comme un découvert qui traîne... Le tout est un peu dormant suite à mon statut de non résident.

Je vous demande de ne pas trop juger ces dernières précisions. La vie est parfois très compliquée.

Ma question est la suivante : puis je aller ouvrir un compte dans n'importe quelle Poste de France par exemple, et encaisser cet somme en pouvant librement en disposer ?

Je précise que ça fait longtemps que plus un huissier ou courrier n'est arrivé à mon adresse française. L'intervention d'un huissier auprès du notaire me paraît peu probable. Mais y a t'il des contrôles effectués par le notaire ? Auprès des impôts ou autres surprises possibles ?

Merci de votre retour.

Cordialement.

John
Afficher la suite 

7 réponses

Répondre au sujet
Misha-d'ok - 17 juin 2017 à 21:56
+2
Utile
2
Bonjour,

Cet argent est une aubaine, pourquoi ne pas remettre tout à plat et repartir sans rien devoir à personne en remboursent de vous même ??
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Bonjour,

Et bien mon retour en France est imminent, je destine cet argent à une remise à plat en effet. Comme je le disais j'ai quelques autres petites casseroles et des priorités de fonctionnement. Je compte de ce fait essayer de gérer cet argent au mieux pour moi. Si le fisc prend tout, tant pis. Si je peux me présenter dans une situation plus confortable, où mes enfants sont à l'abri. Et étaler mes soucis. Je trouve ça mieux. Maintenant vais-je pouvoir librement réaliser ça ?
Misha-d'ok > John Lemon - 17 juin 2017 à 23:14
Lire ici la réponse de roudoudou :http://droit-finances.commentcamarche.net/forum/affich-6253250-tiers-detenteur-sur-heritage

De quoi voir l'avenir sous un autre angle.
Commenter la réponse de Misha-d'ok
0
Utile
Bonjour,
Avant de trouver la réponse adaptée il faut parfois reformuler pour être certain d'avoir bien compris la question.
Votre vie a été difficile, donc c'est à nous de supporter le déficit fiscal que vous avez créé dans notre pays, et en plus il faut qu'on vous aide à nous plumer, sans vous juger ? Parce que notre vie à nous est plus facile, sans doute ?
Ai-je bien résumé !?
Commenter la réponse de Marina
John Lemon - 17 juin 2017 à 21:46
-1
Utile
2
Madame,

Non ce n'était pas la question.

Pour ce qui est de votre petit jugement arrogant, sachez que je me suis retrouvé totalement ruiné suite à une faillite, et que j'en suis arrivé là après avoir été victime d'escroquerie.

Pour ce qui est du déficit fiscal que vous devez supporter en mon nom, vous et la communauté que vous prétendez représenter, sachez que j'ai déjà bien plus rapporter à l'état par mon travail que cette dette...

A l'heure où les détournements de sommes folles par nos gouvernements sont monnaies courantes, outre ce jugement facile et médiocre, sachez que je destine ces 10.000 petits euros au quotidien de mes enfants. Pas pour en faire des paillettes.

La vie n'est facile pour personne madame à part peut être pour certains nantis, qui n'ont cependant pas besoin de l'aide d'un forum pour sauver des clopinettes.

Bien à vous. Et à la prospérité de votre si jolie morale.

John.
On se moque totalement de vos excuses bidons : vous devez régler vos dettes comme tout le monde. C'est comme ça qu'on peut prétendre obtenir l'aide de la communauté que vous ne représentez pas. Nous sommes sur un forum de droit, vous attendiez vous vraiment à recevoir un support à vos tentatives d'escroquerie ?
John Lemon > Marina - 17 juin 2017 à 22:05
Je vous remercie pour vos commentaires avisés.

L'escroc vous dit bonsoir très chère madame.
Commenter la réponse de John Lemon
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une