Allocations Chômage + Statut étudiant ?

Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 3 avril 2017
Dernière intervention
3 avril 2017
-
Bonjour à tous,

Après 2 ans et 8 mois passés dans la même entreprise, je quitterai mon emploi d'ici quelques semaines. S'agissant d'une rupture conventionnelle, je bénéficierai donc des allocations chômage.

Je compte reprendre les études en septembre avec un master spécialisé. Ce master est assez couteux, et je n'ai pas la possibilité de le financer à travers une alternance (temps plein).

J'ai cru comprendre que les allocations chômage et le statut d'étudiant pouvaient aller de pair... Seulement si :

- l'étudiant exerce ou a exercé au cours du mois précédent, une activité occasionnelle ou réduite n'excédant pas 78 heures par mois ;
- l'étudiant suit une action de formation qui n'excède pas au total 40 heures
- l'étudiant suit une action de formation dont les modalités lui permettent d'occuper simultanément un emploi (le Code du travail cite comme exemples les cours du soir ou par correspondance).


Pour le premier point : je n'exercerai aucune activité occasionnelle à priori.
Le deuxième point : je n'aurai pas plus de 40H de cours par semaine
Troisième point : A priori, deux jours par semaine sont laissés libre (en principe, pour travailler sur nos projets). Sur quels critères le pole emploi se base t-il pour déterminer cela ? Cela semble un peu subjectif à première vue.

Enfin, avez vous plus d'informations sur cette procédure en général ? Quels justificatifs sont demandés (emploi du temps..etc ?) et surtout, avez vous eu vent d'étudiants bénéficiant des ARE dans ce cadre précis (mastère spécialisé en plein temps) ?

Merci d'avoir pris le temps de lire, et merci d'avance pour vos réponses !

Bonne journée
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Meilleure réponse
12
Merci
En fait si vous êtes à Pôle emploi on vous considère en formation continue et les coûts sont onéreux. Sauf que : si vous êtes intégré dans une filière "formation initiale" et qu'aucun dispositif n'est mis en place pour vous (donc pas de surcoût), l'Université doit vous considérer comme étudiant en formation permanente sans les surcoûts ...
Un petit résumé de vos droits (avec circulaire du ministère) mais qu'hélas toutes les Universités n'appliquent pas, dont la mienne et d'où cette pétition :
https://www.petitions24.net/luniversite_a-t-elle_vocation_de_considerer_les_etudiants_en_reprise_detude_comme_une_source_de_rent

Dire « Merci » 12

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 24575 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de ULEST
Messages postés
10438
Date d'inscription
vendredi 28 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 janvier 2019
2347
2
Merci
Bonjour

Par définition, on s’inscrit au Pole Emploi car on recherche un emploi.

donc la phrase " l'étudiant suit une action de formation dont les modalités lui permettent d'occuper simultanément un emploi (le Code du travail cite comme exemples les cours du soir ou par correspondance)." a son sens
Commenter la réponse de caroledu92
Messages postés
39875
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 janvier 2019
10993
0
Merci
Bonjour,

chaque cas est particulier donc seul Pôle Emploi peut vous répondre, mais en principe, il est possible de percevoir le chômage pendant des formations courtes et rapidement diplômantes, ce qui n'est pas le cas d'un master ...

Si vous n'êtes pas en alternance, vous avez donc un emploi du temps d'étudiant classique, avec un nombre d'heures réduit, donc logiquement avec la possibilité d'avoir un temps partiel à côté.

J'ai le cas de mon fils, différent du vôtre, car il était déjà titulaire d'un master, et a eu un accord PE pour percevoir son chômage pendant une formation universitaire de 7 mois, mais les frais de formation étaient à sa charge et il a du trouver un logement à 400 km de son domicile et il a du se battre avec PE, pour tout cela.

Je pense aussi que la raison de la perte d'emploi est prise en compte, la rupture conventionnelle n'est pas vraiment une perte d'emploi involontaire.

Mais encore une fois, chaque cas est particulier.
meuti
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 3 avril 2017
Dernière intervention
3 avril 2017
-
Bonjour Doris
Merci pour votre réponse.

Sur ce qui est de la formation courte, le temps de cours (donc période hors stage) s'étend de fin septembre à juin.

A voir en effet, car je prendrais les frais de formation à ma charge également.

Je vais me renseigner directement auprès d'eux dans ce cas là, mais si certains d'entre vous ont plus d'éléments de réponse ou bien ont vécu ce genre de situations, je suis preneur !

Bonne journée
> meuti
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 3 avril 2017
Dernière intervention
3 avril 2017
-
Bonjour Meuti,

Je suis dans la même situation que vous, à peu de choses de près.

Avez-vous reçu une réponse plus détaillée de la part de PE ?

Merci beaucoup !
bye221
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 15 janvier 2018
Dernière intervention
15 janvier 2018
-
Bonjour, je serais dans le même cas que vous à partir de septembre 2018, dans quelle situation êtes vous cette année ?
Bonjour,

Comme expliqué plus haut, il faut prendre rendez vous avec pôle emploi pour expliquer votre projet et voir ce qui est possible pour votre cas.
Ma compagne à eu une rupture conventionnelle en août et a repris ses études en septembre. Pôle emploi ne prend rien en charge...
Commenter la réponse de doris33
Dossier à la une