Toucher le chômage et reprendre des études [Résolu/Fermé]

Lapin_ 14 Messages postés samedi 23 janvier 2016Date d'inscription 6 décembre 2016 Dernière intervention - 5 déc. 2016 à 11:44 - Dernière réponse : Lapin_ 14 Messages postés samedi 23 janvier 2016Date d'inscription 6 décembre 2016 Dernière intervention
- 6 déc. 2016 à 13:24
Bonjour,

J'envisage de quitter mon emploi par le biais d'une rupture conventionnelle afin de poursuivre des études en 2 ans.

Est-ce compatible? Puis-je selon vous toucher le chômage tout en étant étudiante?

Merci par avance.
Afficher la suite 

15 réponses

Lapin_ 14 Messages postés samedi 23 janvier 2016Date d'inscription 6 décembre 2016 Dernière intervention - Modifié par Lapin_ le 5/12/2016 à 13:53
0
Merci
Bonjour et merci pour votre réponse rapide.

Quelles sont donc les solutions pour reprendre des études?

1) ne pas mentionner à pôle emploi que je suis étudiant?

2) existe-t-il des bourses pour les + de 30 ans?
doris33 39893 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 5 déc. 2016 à 13:58
0
Merci
Quelles sont donc les solutions pour reprendre des études?

1) ne pas mentionner à pôle emploi que je suis étudiant?

mentir à PE est le meilleur moyen d'avoir de gros soucis. J'ai bien écrit que seul PE peut vous accorder le versement du chômage en cas d'études. En principe, PE peut le faire pour des études courtes et rapidement diplômantes. Mais cela se fait en face à face avec un conseiller qui étudie votre dossier.
Parfois PE peut accepter le versement du chômage, mais ne pas payer la formation ou tout autre frais.

2) existe-t-il des bourses pour les + de 30 ans?

Pas à ma ma connaissance.
choubaka 37570 Messages postés jeudi 4 avril 2002Date d'inscriptionModérateurStatut 11 juillet 2018 Dernière intervention > Lapin_ 14 Messages postés samedi 23 janvier 2016Date d'inscription 6 décembre 2016 Dernière intervention - 5 déc. 2016 à 18:36
on en est tous là, mordre sur sa chique, pas le choix.
Lapin_ 14 Messages postés samedi 23 janvier 2016Date d'inscription 6 décembre 2016 Dernière intervention > choubaka 37570 Messages postés jeudi 4 avril 2002Date d'inscriptionModérateurStatut 11 juillet 2018 Dernière intervention - 5 déc. 2016 à 18:56
Là le choix je l'ai en demandant une rupture conventionnelle qui sera à coup sûr acceptée.
choubaka 37570 Messages postés jeudi 4 avril 2002Date d'inscriptionModérateurStatut 11 juillet 2018 Dernière intervention - 5 déc. 2016 à 19:01
et après, pendant deux ans sans ressources ?
Lapin_ 14 Messages postés samedi 23 janvier 2016Date d'inscription 6 décembre 2016 Dernière intervention > choubaka 37570 Messages postés jeudi 4 avril 2002Date d'inscriptionModérateurStatut 11 juillet 2018 Dernière intervention - 5 déc. 2016 à 19:30
La rupture conventionnelle ouvre les droits aux allocations de chômage.
choubaka 37570 Messages postés jeudi 4 avril 2002Date d'inscriptionModérateurStatut 11 juillet 2018 Dernière intervention - 6 déc. 2016 à 01:51
voir la réponse de Doris33
doris33 39893 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 6 déc. 2016 à 08:44
0
Merci
"Si je suis des cours par correspondance, ça n'empêche en rien une recherche d'emploi, n'est-ce-pas? Donc je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas toucher le chômage en même temps."

dans votre message de départ, vous parliez d'études sur deux ans, ce n'est pas la même chose que des cours par correspondance. Mais êtes-vous sûre de trouver une formation par correspondance qui corresponde à vos souhaits ?

PE peut accepter de payer une formation à un chômeur, mais faut-il encore trouver une formation correspondant à vos souhaits, que vous soyez acceptée à la formation etc. Mais tout cela se fait en face à face avec un conseiller une fois que vous serez au chômage, en étudiant votre parcours, la formation souhaitée etc.

Lapin_ 14 Messages postés samedi 23 janvier 2016Date d'inscription 6 décembre 2016 Dernière intervention - 6 déc. 2016 à 13:07
Bonjour,

J'ai en effet le choix entre divers masters soit à l'université directement soit par correspondance. Mais reste encore à être accepté. :)
Selon ce que j'ai lu Pôle Emploi accepte de payer des formations courtes. 2 ans ce n'est pas une formation courte donc je n'ai aucune chance.
doris33 39893 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 5 déc. 2016 à 11:46
-1
Merci
Bonjour,

Non ce n'est pas compatible à moins d un accord avec Pôle emploi.
dna.factory 16583 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 11 juillet 2018 Dernière intervention - 6 déc. 2016 à 11:16
-1
Merci
La première chose à faire dans votre situation est d’arrêter de tout mélanger.

Vous avez deux problèmes, il faut envisager ces problèmes séparément.

1. Vous êtes dans une situations que vous considérez de harcèlement (présomption d'innocence, seuls les prud'hommes pourront le confirmer), et vous pensez obtenir à coup sur une rupture conventionnelle...
Déja, ne vendez pas la peau de l'ours..
Pourquoi l'employeur vous paierais alors que c'est vous que vous voulez partir ?
Pourquoi s’embêter à prendre le risque de faire du harcèlement si c'est pour vous proposer une rupture conventionnelle de toute façon ? ce serai moins risqué de vous proposer d'abord la rupture, puis de vous harceler si vous la refuser ?
Si vous avez des preuves du harcèlement, portez l'affaire au prud'hommes. Si vous n'en avez pas, cherchez du boulot ailleurs et démissionnez.

2. Vous voulez vous reconvertir, c'est très bien. A 30 ans, y'a qu'une seule solution : les cours du soir/par correspondance (ou la vae, mais c'est pareil).
Pas besoin d'être au chômage pour ça, c'est par pour rien que ça s'appelle cour du soir.
Alors oui, cumuler un 39 heures avec des cours du soir, c'est fatiguant, et faut être motivé.
Et oui, on peut faire les cours du soirs pendant un chômage, mais n'oubliez pas que si pole emploi vous trouve du boulot, même qui ne vous plait pas, vous êtes obligé d'accepter pour conserver vos droits.
N'oubliez pas non plus que les droits sont dégressifs.
Et quitte à ne pas travailler du tout, autant faire une formation condensée, sur quelques semaines.

Mon conseil serait le suivant :
Plan A :
Etape 1 : cherchez un autre boulot par vous même. l'avantage de chercher un boulot par soi même, c'est qu'on a toujours le droit de refuser (même quand on touche le chômage).
Etape 2 : commencez à monter un dossier pour harcèlement, avec des preuves, des témoignages.
Etape 3 : Une fois trouvé un autre boulot, démissionnez... vous pouvez toujours tenter de demander la rupture conventionnelle (et là c'est banco, car le supra-légal est 100% pour votre poche), mais si ça marche pas, tant pis, vous n'avez rien perdu.
Etape 3 bis : Comme vous n'avez plus rien à perdre car vous avez un autre boulot, assignez votre employeur au prud'homme concernant le harcèlement... essayez d'avoir des preuves solides pour éviter que ça se retourne contre vous.
Etape 4 : profitez de votre nouvel emploi plus détendu pour suivre des cours du soir.
Etape 5 : une fois votre diplôme en poste recommencez les étapes 1 et 2.

Plan 2 : grosso modo la même chose mais pas dans le même ordre
Etape 1 : regroupez des preuves concernant votre harcèlement, tout en suivant des cours du soir. Ne laissez pas le harcèlement vous monter à la tête pour autant.
Etape 2 : une fois votre diplôme en poche, cherchez du travail par vous même.
Etape 3 : une fois la promesse d'embauche signée, démissionnez/demandez une rupture, et assignez votre employeur au prud'homme pour harcèlement.
Lapin_ 14 Messages postés samedi 23 janvier 2016Date d'inscription 6 décembre 2016 Dernière intervention - 6 déc. 2016 à 13:24
Bonjour et merci d'avoir pris le temps de faire une réponse détaillée.

1. Ma situation est longue à expliquer mais je lui en ai déjà parlé, il est ok. Je ne suis d'ailleurs pas le seul dans ce cas. L'entreprise a été reprise récemment.

2. J'ai déjà fait ma licence par correspondance tout en travaillant à plein temps. Donc non je ne suis pas un fainéant qui chercher à se la couler douce. Les cours du soir c'est impossible du fait de mes horaires de travail.

J'ai supprimé le reste de mon message car trop personnel.
Merci pour vos conseils.
Ca me conforte dans mon idée de départ.
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une