Suite à une rupture conventionnelle vicié [Résolu]

mamned 2 Messages postés jeudi 16 mars 2017Date d'inscription 17 mars 2017 Dernière intervention - 16 mars 2017 à 19:20 - Dernière réponse : jfqld 9092 Messages postés jeudi 18 septembre 2008Date d'inscription 9 avril 2018 Dernière intervention
- 17 mars 2017 à 15:11
Bonjour,

Je souhaiterai savoir quel est le moins pire des syndicats qui pourrai représenter au prud'homme un ex-salarié ? Est-ce que cela nécessite une adhésuion ? En bref : quel est le mode d'emploi ?

Je dois dire que je suis un peu perdu et que je ne suis pas très familiarisé §

Merci pour votre sollicitude !

Cordialement !
Afficher la suite 

3 réponses

Répondre au sujet
tania57 26681 Messages postés samedi 22 mai 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 19 avril 2018 Dernière intervention - 17 mars 2017 à 06:13
0
Utile
bjr
quel est le moins pire des syndicats avec cette vision voyez un avocat et de plus juridiquement un syndicat ne peut representer qu un adherent donc oui il faut payer l adhesion et souvent ils ne défendent que les personnes ayant adhere depuis quelques temps et pas les nouveaux qui vieulent etre defendu et ne rien depenser pour cela
Commenter la réponse de tania57
mamned 2 Messages postés jeudi 16 mars 2017Date d'inscription 17 mars 2017 Dernière intervention - 17 mars 2017 à 11:23
0
Utile
Bonjour !

Super sympa d'avoir répondu , en fait je me doutais un peu de la réponse, mais j'espère qu'il aura quand même des personnes assez humaines pour comprendre la situation et de plus un avocat c'est bonbon. En attendant je vais voir si d'autres solutions sont possibles et je ne manquerai pas d'en faire part !

A bientôt !

Cordialement !
Commenter la réponse de mamned
jfqld 9092 Messages postés jeudi 18 septembre 2008Date d'inscription 9 avril 2018 Dernière intervention - 17 mars 2017 à 15:11
0
Utile
vous allez au prud homme après avoir accepté une rupture conventionnelle ?? que vous avez accepté puisque vous l avez signé

Commenter la réponse de jfqld
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une