Je n'ai toujours pas mon RSA

Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 8 mars 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
8 mars 2017
-
Bonjour,

Auto-entrepreneur depuis début Janvier 2017.

J'ai effectuer une demande de RSA le 30 Janvier 2017 auprès de la CAF devant l'absence de confirmation, je passe un appel téléphonique trois semaines plus tard, après 22 minutes d'attentes ( payantes ) j'ai un employé de la CAF au téléphone qui me répond bonjour et raccroche aussitôt. Re-appel téléphonique 14 minutes d'attentes payantes supplémentaires, pour me dire que mon dossier de demande de RSA à été " perdu " et que je dois donc refaire mes dossiers.

Coup de fil téléphonique à mon assistance juridique qui me demande de demander l'enregistrement audio par audio ( Au risque que la période de Janvier ne soit pas pris en compte puisque la seconde demande de RSA à lieu en Février ) Je renvois le tout.

Les dossiers réceptionnées le 24 Février et en attente depuis, à ce jour le 8 Mars je n'ai toujours pas mon RSA ni l'enregistrement audio la CAF na donné aucune suite, loi l'y oblige pourtant.

Plus de deux mois que je suis sans salaires, compte bancaire en négatif de -92 euros, les factures arrivent Vendredi ( Bonjour les Agio's )

Que faire ? ce RSA devait être question de quelques mois le temps de développer mon entreprise, je me pose depuis quelques jours la question de carrément tout arrêter concernant l'entreprise je tombe dans l'engrenage des impayées, des agio's et du RSI tout cela de la faute de la CAF de Rennes.

Une association peut-elle me venir en aide ? existe-il des recours pénalement et juridiquement pour que la CAF de Rennes prennent ses responsabilités ?
Afficher la suite 

3 réponses

Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 8 mars 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
8 mars 2017
0
Merci
Je viens de repasser un coup de téléphone à la CAF de Rennes, 8 minutes d'attentes, même pas eu le temps de dire bonjour, la personne au téléphone de la CAF me dis bonjour en quoi puis-je vous aider et me raccroche au nez, même pas eu le temps de dire bonjour !!!!!!

C'est du n'importe quoi...
bonjour appelez le conseil départemental et demandez le service qui s'occupe du RSA pour savoir ou en est votre dossier .
Normalement vous devriez être mieux accueilli , c'est pas sur :) , mais il faut essayer

Mais il est très probable qu'a la CAF ils n'aient pas encore ouvert votre courrier mais au téléphone ils peuvent voir sur leur ordinateurs et vous répondre correctement .
Une réponse administrative , légalement c'est 2 mois max
Il y a eu les vacances , et ils disent tous qu'ils sont débordés
Moi j'ai attendu 5 mois pour une décision mais ils se renvoyaient la balle entre le conseil Général(départemental) et la caf mais j'avais au moins des réponses mais i a falu que je me mette en colère et que je dise que j'allais prendre rendez vous a la permanence du député pour lui demander conseil , et a partir de ce moment la , ça a été rapide :))
Bonsoir Zico,

Vous avez de la chance, parce que dans mon département, je me moque complètement de la menace "député" ou autre élu.
Si je dois faire ouvrir un droit, c'est que l'allocataire doit ou peut en bénéficier. Au regard des dispositions ou des dérogations éventuelles prévues et donc de la situation particulière du foyer.

La petite phrase "il y a eu les vacances, et ils disent tous qu'ils sont débordés" m'exaspère tout autant que les possibles dysfonctionnements que semble subir pseudo300.
D'abord parce que oui, la période est loin d'être simple pour les agents de la CAF qui subissent un changement de législation sans que leur logiciel soit encore au point. Vous pouvez d'ailleurs remercier votre député puisqu'il en est grandement responsable.

Ensuite, parce qu'en effet, c'est très dommageable de devoir subir l'obligation de toujours prendre contact pour avoir des nouvelles qd on est en attente d'un droit.

Reste que la gestion des dossiers TNS est souvent (très normalement) plus longue que pour les non TNS. Déjà, parce que le RSA n'a pas vocation à être une aide pour la création d'entreprise. Ensuite, parce que globalement, les départements ont encore gardé la main sur l'ouverture de droit de ces statuts particuliers et que l'étude du dossier se fait qd on a fini d'en étudier un autre...
Je n'ai pas noté que CAF et CD avaient recruté pour pallier la charge de travail supérieure éventuelle due à l'évolution légale qui a effacé les 2 conditions CA et salarié. Et je n'ai pas de remonté sur l'impact auprès des TNS qui étaient jusqu'à maintenant "refoulés" du RSA. Peut-être une autre piste pour des retards éventuels de traitement. Si on peut considérer une absence d'ouverture de droit pour un dossier TNS déposé (?) le 30 janvier alors que nous sommes le 8 mars.
J'imagine que la situation de pseudo300 a été étudiée au regard de sa création récente d'activité et éventuellement de la situation précédente.
Par qui ?

Après, j'ai une question : combien de dossiers ouverts très (parfois trop) rapidement pour un retardé ?

Qt à pseudo300, je lui souhaite de voir rapidement la fin de son périple et d'avoir une ouverture de droit au 1er du mois de dépôt de la demande... puisque c'est la loi... Et j'aime bien le CASF.

S'il a bien "déposé" qque chose le 30 janvier et que le droit est ouvert en février, il reste le recours adressé à un autre débordé... au département.

Cordialement,
Evidemment l'argument de faire intervenir un député ou autre ne fonctionne que quand les employés ne font pas leur boulot ou qu'ils sont conscients qu'il y a un vrai problème dans leur structure et que la hiérarchie n'a jamais tort et que ça va leur tomber dessus , mais ça marche souvent désolé Touca31.( je parlais bien sur des délais pas du contenu de la décision qui j'ose espérer malgrès mes déboires est souvant juste)

Pour le Reste , mettez vous a la place des gens qui demandent le RSA et essayez de voir dans quelles conditions d'angoisse ils vivent , vous comprendrez déjà mieux les réactions des allocataires contre les organismes qui vu de l'intérieur sont parfaits , mais c'est la vue de l'extérieur qui compte .
Respectueusement
.
> zico -
Figure-vous que me mettre à la place de l'autre est une chose que je fais depuis qu'en 6ème, un prof de français m'a demandé de défendre les idées inverses aux miennes dans un débat entre collégiens. Et je suis loin du collège...
Depuis, je ne sais pas fonctionner autrement qu'en examinant un dossier à charge et à décharge.

Si je comprends les réactions face à l'injustice, je dis juste que généraliser les situations qui posent problème parce que c'est notre quotidien, c'est oublier toutes celles qui se déroulent favorablement.
De mon côté, si je devais penser que les dossiers frauduleux que je traite sont un paradigme, j'aurais une opinion bien triste sur nos concitoyens...
Des personnes qui oublient de déclarer 5 logements loués, d'autres qui travaillent à l'étranger toute l'année, d'autres qui veulent me faire croire qu'ils n'ont pas de ressources alors qu'ils reçoivent des virements automatiques de 500€ tous les mois, des binationaux qui me jurent n'avoir qu'un passeport alors que la lecture des entrées et sorties du territoire démontrent que non, etc...
Pour autant, je sais très bien que la majorité des gens pour lesquels les dossiers n'arrivent pas jusqu'à moi doivent vivre avec 470€...

Et chaque cas de maltraitance d'un allocataire me gêne sincèrement.

Bonne soirée à vous, Zico.
Commenter la réponse de pseudo300
0
Merci
TOUJOURS PAS DE NOUVELLE DE MON RSA
JE VAIS ECRIRE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE M. MACRON
AINSI QU' A MARINE LEPEN QUI ELLE VA EN PARLER AUX MEDIAS
Commenter la réponse de PERFECTO
Commenter la réponse de PERFECTO
Dossier à la une