Perte d'un testament par le Notaire [Résolu]

fleuris - 5 févr. 2017 à 23:30 - Dernière réponse : Gayomi 3249 Messages postés dimanche 17 mars 2013Date d'inscription 27 mai 2018 Dernière intervention
- 6 févr. 2017 à 18:46
Bonjour,
La Secrétaire du Notaire m'a informée par téléphone que le Notaire avait perdu mon testament.
Je l'ai déposé il y a plus d'une année, j'ai payé les frais et je possède les factures
Je trouve cela inadmissible. Je suis âgée de 93 ans, je ne comprends pas comment une telle chose puisse arriver.

Pouvez-vous m'indiquer ce que je puis faire....
Merci et cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

10 réponses

Meilleure réponse
condorcet 25854 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 27 mai 2018 Dernière intervention - Modifié par condorcet le 6/02/2017 à 08:41
4
Merci
Pouvez-vous m'indiquer ce que je puis faire....
Établissez un nouveau testament.
En précisant révoquer toutes dispositions testamentaires antérieures, de façon telle qu'il ne se produise aucun incident le jour où il sera nécessaire d'en prendre connaissance au cas où le premier testament réapparaisse entre temps.
L'étude ne réclamera certainement pas d'honoraires.

Ce serait beaucoup plus grave si la perte de ce testament était apparue après votre décès.

Merci condorcet 4

a aidé 14915 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de condorcet
1
Merci
Bonjour
L'expérience prouve que le plus souvent le testament perdu dans l'étude 'dort" dans un autre dossier dans lequel il a été "glissé" par inadvertance...
Commenter la réponse de ;;
Poisson92100 23648 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 27 mai 2018 Dernière intervention - 6 févr. 2017 à 07:29
0
Merci
vous écrivez à la chambre des notaires...
Gayomi 3249 Messages postés dimanche 17 mars 2013Date d'inscription 27 mai 2018 Dernière intervention - 6 févr. 2017 à 14:42
Oui pour "sermonner" le notaire, mais il faut absolument refaire un testament en parallèle.
condorcet 25854 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 27 mai 2018 Dernière intervention > Gayomi 3249 Messages postés dimanche 17 mars 2013Date d'inscription 27 mai 2018 Dernière intervention - 6 févr. 2017 à 15:17
Oui pour "sermonner" le notaire,
Que celui n'ayant jamais pêché lui jette la première sardine !
Gayomi 3249 Messages postés dimanche 17 mars 2013Date d'inscription 27 mai 2018 Dernière intervention - 6 févr. 2017 à 16:56
Tout à fait ! J'aurais dû moduler la réponse car en effet, si erreur il y a eu à l'étude, c'est regrettable mais l'important est de réparer l'erreur. Contacter la chambre des notaires ne fera pas retrouver le testament.
Commenter la réponse de Poisson92100
djivi38 17337 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 28 mai 2018 Dernière intervention - 6 févr. 2017 à 15:28
0
Merci
Bonjour fleuris,

suivez les conseils de Condorcet post n°2.
Vous avez certainement gardé un double de ce testament chez vous : en le relisant (pour en faire un nouveau), ça vous donnera l'opportunité de pouvoir changer certaines clauses si le cœur vous en dit.
Je comprends qu'à votre âge cette situation puisse être difficile à gérer, mais vous allez très bien y arriver, j'en suis sûre.
Bon courage.
Cordialement.
Commenter la réponse de djivi38
0
Merci
Merci infiniment de vos conseils.
Je vais faire le nécessaire et je donnerai une copie de mon texte à une personne de confiance de façon qu'en cas de nouvelle perte du document déposé, on puisse justifier de mes désirs, le cas échéant.

Fleuris
Mauvaise pioche.
Comme cela si cette personne décède avant vous, le perd, ou a intérêt à le détruire ce sera parfait.
Gayomi 3249 Messages postés dimanche 17 mars 2013Date d'inscription 27 mai 2018 Dernière intervention - 6 févr. 2017 à 18:46
De toute façon une copie serait sans valeur. À la rigueur, faites deux originaux, un que vous confiez au notaire avec une demande d'inscription au fichier des dernières volontés, et un que vous confiez à la personne de votre choix.
Commenter la réponse de fleuris
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une