Fiscalité sur les plus values suite à la vente d'une maison [Résolu]

julesflouse 1 Messages postés jeudi 12 janvier 2017Date d'inscription 12 janvier 2017 Dernière intervention - 12 janv. 2017 à 17:37 - Dernière réponse : lucini 4760 Messages postés samedi 27 novembre 2010Date d'inscription 27 mai 2018 Dernière intervention
- 25 janv. 2017 à 18:00
en instance de divorce la résidence familiale( ex-résidence principale) n'est plus occupée depuis deux ans.

La vente doit être réalisée fin février 2017 en cas de plus value serons-nous imposés?

le divorce n'est toujours pas prononcé décision attendu vers Septembre Octobre 2017
Merci pour votre réponse
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

lucini 4760 Messages postés samedi 27 novembre 2010Date d'inscription 27 mai 2018 Dernière intervention - 25 janv. 2017 à 18:00
0
Merci
Bonjour,

L’administration fiscale considère que le délai de vente doit être d’un an maximum. Il s’agit d’un délai normal de vente.

Dans le contexte d’un marché de l’immobilier tendu, les délais de vente s’allongent et le conseil d’état vient de prendre une position pour allonger la durée de vente dans le contexte particulier d’une crise immobilière.

L’appréciation du délai normal de vente est, une question de fait qui s’apprécie au regard de l’ensemble des circonstances de l’opération, notamment des conditions locales du marché immobilier, du prix demandé, des caractéristiques particulières du bien cédé et des diligences effectuées par le contribuable pour la mise en vente de ce bien (annonces, démarches auprès d’agences immobilières).


C'est le notaire chargé d'établir l'acte de vente qui devra indiquer le montant de la plus value ou de l'éventuelle exonération au titre de la résidence principale. ( clause obligatoire)

Posez lui la question, il ne prendra aucun risque dans l'interprétation des dispositions fiscales.

Dans votre cas au bout de 2 ans Il conviendrait de prévoir la soustraction de l’impôt sur la plus value sur le prix de vente

C D L T
Commenter la réponse de lucini
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une