Vacance Noël 2016 [Résolu]

Help - 13 nov. 2016 à 15:12 - Dernière réponse : Jujumam 6 Messages postés dimanche 11 décembre 2016Date d'inscription 11 décembre 2016 Dernière intervention
- 11 déc. 2016 à 23:20
Bonjour, mon jugement sur la garde de mes deux petit bout stipule la moitier dès vacance du vendredi au samedi . les vacance de Noël fesant 17 jours je les ai la première moitier doit on appliquer du vendredi au samedi ou la moitier dès vacance car il y a 17 jour ? Merci de votre réponse cdlt
Afficher la suite 

Votre réponse

12 réponses

Meilleure réponse
liberté17 - 13 nov. 2016 à 16:27
1
Merci
bonjour,

vous pouvez peut être vous arranger avec le pere des enfants?

Merci liberté17 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 15404 internautes ce mois-ci

Pour l instant j ai reçu un non catégorique . Ce qui me tracasse est la façon dont est tournée le jugement en parlant de moitier de vacance et pourtant fixant du vendredi au samedi . Si les vacances sont de 17 jours en appliquant la moitier dès vacances j' orait mes enfant à rendre le 25 donc ils profiterai de Noël et si je fais du vendredi au samedi je ne les ai pas pour Noël car je devrai les rendre le 24 . Es ce que en cas de vacance de 17 jour le jugement doit être appliquée avec les date ou avec le bon sens de partager les 2 jours supplémentaires qui correspondrait à la moitier dès vacance ? J espère m exprimer convenablement ps : je suis le papa ...
D'après ceux qu'une autre personne a répondu à la personne dans le même cas que vous, lorsqu'il y a jours impairs, le jour supplémentaire est pour le parent non gardien habituellement.
Help > Claire1402 - 14 nov. 2016 à 00:09
Merci de votre contribution seriez vous ou je puisse trouver un texte expliquant cela ? Car malgré toute mes explication fournie à la mère sans texte l expliquant j'ai bien peur qu'elle n en fasse que à sa tête je ne souhaite pas alimenter le conflit a outre mesure ...
Désolée mais non je ne pense pas qu'il y ait un texte de loi vis-à-vis de cet problème. C'est le bien-être des enfants et l'entente qui devrait vous guider le papa et vous.
Commenter la réponse de liberté17
FredQuat 44 Messages postés lundi 14 novembre 2016Date d'inscription 12 mars 2017 Dernière intervention - Modifié par FredQuat le 15/11/2016 à 14:45
0
Merci
Bonjour,

Il n'y a pas 17 jours, mais 16 jours complets.

Debut des vacances - Samedi à la fin des cours.
Semaine 1 - Samedi 17 fin des cours au Lundi 26 au matin (ou Dimanche 25 au soir)
Semaine 2 - Lundi 26 au matin (ou Dimanche 25 au soir) retour Lundi 2 janvier au soir.

Ce qui fait 8 jour complet chacuns. (Le samedi 17 Decembre ne compte pas comme jour de vacances)

Recap: Noel chez un parent et jour de l'an chez un autre.

J'espere avoir été assez clair dans mon explications, je procede de la sorte depuis maintenant + de 10 ans, et de mon coté c'est, 1ere semaine, les années paires pour le père et impair pour la mère. (a bien faire stipuler dans le jugement).

Franchement, je ne vois pas plus simple et logique, mais c'est vrai qu'il y auras souvent un parents pas d'accord, c'est pour cette raison que je prend les devant et que quelques mois avant, je fait un gentil petit courrier recommandé à mon ex femme pour lui préciser les dates afin qu'elle ne se trompe pas pour les billet de train.

Cordialement
sauf que non j'ai demandé à mon avocate et c'est en aucun le lundi.
chaque jugement est différent. je suis dans le même cas que toi help.
et il n'y aucun texte noté que le parent ayant moins son enfant doit avoir un jour de plus c'est aussi une légende.
le découpage cette année est trés difficile.
Help > elisabeth - 7 déc. 2016 à 10:33
Bonjour comme vous l indiquer les vacance débute le vendredi pour moi et mes enfants .... suite à un rdv avec mon avocat je devrai les rendre le 25 à 13h ce qui correspond à la véritable moitier dès vacance . L avocat m'a expliquer que au vacance de Noël mes enfant doivent avoir une fête chez le pere et une chez la mère malgré le jugement nous contraignant à les rendre le 24 cette année .. je clos le sujet et espère par cette réponse enlever une épine du pied au parent dans la meme situation
Jujumam 6 Messages postés dimanche 11 décembre 2016Date d'inscription 11 décembre 2016 Dernière intervention > Help - 11 déc. 2016 à 23:20
Bonjour je suis bien d accord avec vous mais le papa dit que je sais pas compter et que je devrait récupérer notre fille le 25 déc à 18 h ..
HELP je viens d avoir la gendarmerie il me confirme aussi le 24. si la personne ne la rend pas les gendarmes peuvent venir avec la personne qui doit l avoir chercher l'enfant.
je m'en tiens au stricte partage car mon ex ne me fait pas de cadeau.
Help > elisabeth - 7 déc. 2016 à 12:15
Non les gendarme ne viendront vous séparer de vos enfant ... imaginer vous le nombre de gendarme qu il faudrait dans la France entière pour appliquer cela . D après mon avocat les juges sont deja bien au courant de la situation cette année ..... le partage dès vacance de Noël es crée pour que chaque parent ai leur enfant soit à Noël soit au jour de l an .. la débiliter de pere ou mère procédurier voulant faire passer leur intérêt avant celle de nos petit bout ne sera pas bien vu par le juge si des démarche etait engager par le parent voulant écarter mes enfant de ces fête ... ps j ai eu droit à un recommander me stipulant les date du 16 au 24 et l avocat a répondu à ca par cette explication suivie d un AR envoyer expliquant leur retour le 25 à 13 h .... apreS chaque cas est personnel je parle des cas commençant les vac le vendredi apreS les cour
Commenter la réponse de FredQuat
Jujumam 6 Messages postés dimanche 11 décembre 2016Date d'inscription 11 décembre 2016 Dernière intervention - 11 déc. 2016 à 23:13
0
Merci
Bonsoir ...ma fille es partit ce soir chez son papa pour sa semaine et vendredi c est les vacances donc il y a 17 jours de vacances couper en 2 ce qui fait 8.5 pour rentrer le 25 déc à 12h30 son papa gueule car pour lui elle doit rentrer le soir du 25
Commenter la réponse de Jujumam
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une