Droit au regroupement familial pour handicapé algerien

Résolu
fleurette333 Messages postés 4 Date d'inscription dimanche 9 octobre 2016 Statut Membre Dernière intervention 9 octobre 2016 - 9 oct. 2016 à 11:09
Motard92 Messages postés 993 Date d'inscription jeudi 21 avril 2016 Statut Membre Dernière intervention 15 juillet 2021 - 13 mai 2018 à 09:32
bonjour,
mon frère agé de 60 ans est résident en France depuis 30 ans et perçoit une pension d'invalidité a 80%.N'etant pas autonome il souhaiterai se marier en algerie avec une femme sans enfants.il dispose d'un logement correcte

a t-il doit au regroupement familial sachant qu'il est algerien et titulaire de AAH?
cordialement
A voir également:

2 réponses

Bonjour, je suis étudiante algerienne en france depuis deux ans, je suis en situation de handicap, je reçois AAH(j'ai carte d'invalidité pour 10 ans). Recement, je me suis fait opérée, ils m'ont fait posé implant qui n'est pas disponible en Algérie avant deux ans.
Ma question: Est ce que je peux déposer un dossier à la prefecture pour avoir tiitre de séjour permanant, ai-je le droit au regroupement familial

Remarque: je vis seule et je présente de difficultés avec mon handicap( impossibilité de se lever la matinée naturellement( je suis sourde).
15
Motard92 Messages postés 993 Date d'inscription jeudi 21 avril 2016 Statut Membre Dernière intervention 15 juillet 2021 630
13 mai 2018 à 09:32
Bonjour
Voici se qui est écris

Conditions à remplir par l'Algérien(ne) installé(e) en France

Le demandeur algérien doit résider depuis au moins 12 mois en France avec un certificat de résidence pour Algérien d'1 an ou de 10 ans (ou un récépissé de demande de renouvellement).

Il doit justifier de ressources stables et suffisantes pour assurer l'accueil de sa famille dans de bonnes conditions.

Ces ressources doivent au minimum être égales au montant du Smic mensuel net, soit 1 170,69 € en moyenne sur les 12 derniers mois, sauf s'il est titulaire de l'allocation aux adultes handicapés (AAH).

Les ressources du demandeur peuvent provenir de revenus issus d'un travail salarié ou non salarié, tirés de la gestion d'un patrimoine, de pensions de retraite, etc.

Les ressources de l'époux(se) sont également prises en compte, pour autant qu'il dispose de revenus qui continueront à lui être versés en France.

Sont exclus des ressources du couple :

les prestations familiales,
le revenu de solidarité active (RSA),
l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa),
l'allocation temporaire d'attente (Ata),
l'allocation de solidarité spécifique (ASS),
l'allocation équivalent retraite (AER) .

Le demandeur doit disposer (ou justifier qu'il disposera à la date d'arrivée de sa famille en France) d'un logement considéré comme normal pour une famille comparable vivant dans la même région géographique.

Le logement doit satisfaire à certaines conditions de salubrité et d'équipement.

Il doit aussi présenter une superficie habitable minimum suivant la zone géographique où il est situé (A bis, A, B1, B2, ou C définies par arrêté) .


https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F11166
0