Héritier succession en ITALIE [Résolu]

saint - 20 août 2016 à 20:33 - Dernière réponse : condorcet 25771 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 21 mai 2018 Dernière intervention
- 21 août 2016 à 07:58
Bonjour,

Je suis héritier d'un oncle italien venant de décédé, domicilié en ITALIE, celui ci n'était pas marié, et sans enfants, sa compagne décédé il y à plusieurs année.
Frère et sœur de mon oncle décédé également, donc ce sont les neveux et nièces qui hérite.

Un médiateur vient d'être nommé car il y à désaccord entre les futurs héritiers, et je me permet de vous poser plusieurs questions :

A ce jour ne parlant pas l'italien, donc impossibilité de communiquer avec la famille sur place, je ne peut vous apporter de certitude, mais il pourrait ce faire que la compagne décédé de mon oncle ai eu des enfants elle.

Question n) 1 : En droit italien est ce que les enfants de la compagne décédé de mon oncle on des droits sur cet héritage ?

Question n° 2 : En droit italien est ce que les neveux et nièce apparenté à la défunte compagne de mon oncle on des droits sur cette succession ?

Merci pour votre réponse.

Cordialement.
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

condorcet 25771 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 21 mai 2018 Dernière intervention - 21 août 2016 à 07:58
0
Utile
Question n) 1 : En droit italien est ce que les enfants de la compagne décédé de mon oncle on des droits sur cet héritage ?
En dehors des liens du mariage, le survivant n'a aucune vocation héréditaire dans la succession du prémourant des 2 partenaires vivant en union libre, sauf testament toujours possible à l'égard du survivant.
A plus forte raison les enfants de l'un ne peuvent prétendre recueillir des droits dans la succession de l'autre.

Question n° 2 : En droit italien est ce que les neveux et nièce apparenté à la défunte compagne de mon oncle on des droits sur cette succession ?
Encore moins que les précédents, toujours sous réserve d'un testament.
Commenter la réponse de condorcet
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une