Après une dépression proposition de rupture conventionnelle

snany Messages postés 1 Date d'inscription lundi 11 mai 2015 Statut Membre Dernière intervention 11 mai 2015 - 11 mai 2015 à 13:22
Valenchantée Messages postés 23524 Date d'inscription samedi 8 octobre 2011 Statut Contributeur Dernière intervention 7 novembre 2022 - 11 mai 2015 à 13:35
Bonjour,

je suis salariée depuis 11 ans dans une société devenue dernièrement filiale d'une banque.

J'ai malheureusement fait une dépression et suis en arrêt maladie depuis le mois de décembre 2014.

Celle ci fait suite à l'annonce par ma responsable de son changement d'avis pour mon évolution prévue en janvier 2015 prétextant mon manque de motivation, sa non confiance en moi...

Aujourd'hui je vais mieux et j'ai pris la décision de reprendre mon poste afin de me remettre dans une dynamique de travail et chercher un autre poste dès que je me sentirai capable de le faire

J'ai donc contacté mon DRH afin que nous nous rencontrions avant ma reprise.

Lors de cet entretien, ce dernier a voulu savoir quel était mon état d'esprit après cette période et n'a pas hésité à me parler de rupture conventionnelle dans "l'intérêt de ma santé" et afin qu'il ne soit pas dans "l'obligation de prendre des mesures plus radicales dans le futur"

Je lui ai dit que je n'avais pas envisagé cette possibilité et demandé qu'il me fasse un mail pour m'indiquer le montant de l'indemnité légale qui s'élève à 7500€.

Après réflexion, je ne peux me satisfaire d'une telle somme qui ne me sécurise pas du tout au vu des mois de carences et de ma santé qui reste néanmoins fragile...

Il faut savoir que c'est un groupe qui n'accorde pas facilement la rupture conventionnelle mais qui parallèlement pour son image de marque ne veut s'encombrer de collaborateurs "à problèmes" et je pense qui plus est dépressifs

Si je m'adresse à vous aujourd'hui c'est pour avoir des conseils et savoir quel est le montant raisonnable que je peux réclamer dans ma situation.

Je crains de faire une contre proposition qui soit refusée et qu'on me laisse à mon poste et me cherche des poux pour me licencier...

J'espère que mon cas retiendra votre attention et je remercie d'avance ceux qui m'apporteront avis, expériences, conseils...

Merci

1 réponse

Valenchantée Messages postés 23524 Date d'inscription samedi 8 octobre 2011 Statut Contributeur Dernière intervention 7 novembre 2022 5 465
11 mai 2015 à 13:35
Bonjour Snany,

A la lecture de la fin de votre message, j'ai envie de vous conseiller de ne pas négocier une rupture conventionnelle plutôt que d'essayer d'en négocier une et de ne pas réussir à obtenir quelque chose de satisfaisant qui fera que vous ne voudrez plus quitter l'entreprise.

D'abord, parce que si l'entreprise négocie rarement ce genre de chose, elle n'ira pas beaucoup plus loin que le montant qu'elle a proposé.

Ensuite, parce qu'il faut savoir que le montant versé repoussera d'autant (en équivalent temps de travail) vos indemnités chômage, il ne faut donc pas croire que vous allez le mettre de côté : il va vous servir à vivre pendant les mois de carence.

Ce n'est vraiment pas le bon moment de quitter son job.

A votre place, je négocierais plutôt une formation qui puisse me permettre de faire autre chose (si vous en avez envie) dans un autre service de l'entreprise, en leur faisant valoir qu'ainsi, vous serez, vous et l'entreprise, "gagnant-gagnant" (ça c'est un langage que l'entreprise comprend) ... même si, dans votre idée, cette formation pourra également vous servir à chercher un autre boulot plus satisfaisant, ailleurs ... ;)

Bon courage,

Cdlt
0