Port du couteau suisse [Résolu]

Signaler
Messages postés
12
Date d'inscription
samedi 3 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
28 juin 2015
-
Messages postés
12
Date d'inscription
samedi 3 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
28 juin 2015
-
Bonjour,
On m'a offert un petit couteau suisse traditionnel. J'ai fait mes recherches mais les résultats sont très vague, j'ai lu des articles de la loi mais je ne sais pas si ils s'appliquent sur les couteaux suisses. Donc, concrètement, qu'en est-il du port du couteau suisse en France ?
A voir également:

2 réponses

Bonjour,

Les tribunaux français ont créé une jurisprudence précisant la Loi.
Ils ont considéré que le port d'un couteau Laguiole, d'un Opinel ou d'un couteau suisse de dimension classique, ne doit pas être interprété comme un port d'une arme blanche.
Les tribunaux considèrent qu'il s'agit a priori d'un outil faisant partie de la tradition française. Le port d'un couteau entrant dans ce cas de figure est autorisé mais il peut cependant être requalifié en arme blanche par destination suivant l'emploi, l'usage, dudit couteau (article 132-75 du Nouveau Code Pénal).
http://www.ffcoutellerie.org/spip.php?article120
Messages postés
12
Date d'inscription
samedi 3 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
28 juin 2015

Je compte le porter sur moi assez régulièrement, non pas dans des lieux publics, en centre ville ou autre mais vivant dans la campagne assez éloigné des populations, mon côté dirons-nous "Survivaliste" ou "Prévoir l'imprévu" me pousse à porter cet outil au cas où un accident survient et que je dois couper une ceinture ou n'importe quel autre scénario au quel cet outil aurait pu m'être utile. Cette raison est-elle valable ? Ou cette raison pousse mon couteau suisse à être qualifié comme une arme blanche ?
Bien que vous soyez à la campagne de nos jours, il est compliqué de se promener avec un couteau dans sa poche.
Allez voir la gendarmerie.
À mon avis: c'est à l'appréciation de l'agent suivant l'usage.
Messages postés
12
Date d'inscription
samedi 3 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
28 juin 2015

Bien prit, merci beaucoup.
Bonjour,

J'ai tous les jours un couteau dans son étui accroché à ma ceinture, la lame fait la largeur de ma paume, soit 10 cm.

Il y a maintenant 35 ans que je porte un couteau, vieille habitude de chasseur et jamais je n'ai eu de problème.

Mais bien entendu, je ne m'amuse pas avec dans la rue, il me sert à table et en extérieurs pour divers travaux.
"J'ai tous les jours un couteau dans son étui accroché à ma ceinture, la lame fait la largeur de ma paume, soit 10 cm. "

Bien qu'étant bien ancrée, la notion de la largeur de la paume relève de la légende urbaine. Comme détaillé par Micha1 tout dépendra du contexte et de l'utilisation : les conséquences légales ne seront pas les mêmes en cas d'interpellation sur une aire de pique nique ou au beau milieu d'une émeute.
Si j'ai indiqué la longueur de la lame, c'est bien dans ce sens.

Effectivement le port sera considéré comme ustensile sur une aire de pique nique et comme arme dans une manif.

Mon témoignage ne sert qu'à répondre à Malb sur les possibilités de porter ou non un couteau. Tout dépend de l'utilisation que l'on en fait et du lieu.

Le véritable couteau Suisse créé pour l'armée est plus considéré comme outil de survie que comme arme.
Messages postés
12
Date d'inscription
samedi 3 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
28 juin 2015

Merci pour vos points de vue, mes idées sur cette législation sont désormais claires.
Dossier à la une