Enlevé par l'autre parent, un enlèvement "légal" ...

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 6 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
7 janvier 2015
-
 De passage -
Bonjour,

Je suis la maman d'un adorable garçon de 5 ans.
Le père biologique de mon fils m'a quitté quand notre petit boutchou avait 15 mois.
J'ai élevé seule mon enfant pendant un an, sans nouvelles du père. Après un an, j'ai rencontré mon fiancé. Nous sommes maintenant un couple depuis 3 ans. Nous formons un couple stable et soudé, la relation entre mon fils et son beau-père est très forte. Cela fait 5 mois que nous avons déménagé (de Belgique) en France, pour me rapprocher de ma famille et voir mon fils grandir auprès de ses cousins. En plus, le climat est favorable pour les allergies de mon fils. N'ayant pas de nouvelles du père biologique depuis 4 ans ni aucune démarche judiciaire concernant notre enfant de sa part, je ne pensais pas que notre déménagement allait virer au drame... Peu après notre déménagement, je reçois une signification d'un l'huissier de justice concernant la garde de mon fils. Le père de mon fils demande la garde exclusive. Il m'accuse d'avoir éloigné son fils. Très étonnée, je demande conseil à un avocat. Suite à cette signification, l'avocat se rend au rdv. Il explique au juge que nous nous sommes séparé il y a 4 ans et que je me suis toujours occupée de notre fils sans aucune nouvelle du père. Le temps de rassembler les preuves, le juge décide de reporter l'audience. A la prochaine audience, l'incompétence du juge est annoncé car c'est le lieu de résidence de l'enfant qui est décisif pour la compétence du juge. Nous avons saisi le juge "compétent" pour arrêter ce cauchemar, mais le père a été plus rapide et a fait appel de la décision du premier juge. Cette audience aura lieu dans deux semaines, en Belgique et non en France comme nous l'avait expliqué le premier juge (lieu du résidence de l'enfant). Ce cauchemar dure depuis 4 mois, le père refuse tout contact avec moi donc tout passe par nos avocats. Il est vrai qu'à la naissance de notre fils, le père l'a reconnu. Après notre séparation je n'ai pas vu l'intérêt d'un jugement concernant la garde de notre fils car son père ne cherchait pas à avoir de nouvelles ni de s'occuper de l'éducation de son fils. Si soudain, le père de mon fils s'intéresse à ce dernier, ceci n'est pas pour autant une mauvaise nouvelle. Chaque enfant à le droit de connaitre ses deux parents, mais de là à demander la garde exclusive non je ne peux pas comprendre. En plus que le père de mon fils est une personne instable, accro aux stupéfiants. Et il n'a pas su justifier son absence depuis 4 ans. Le père demande à rencontrer son fils en France, il serait accompagné de ses parents. Mon avocat me transmet le message, j'accepte. Il voit son fils pendant 5 heures, après cette visite mon fils est très perturbé car il ne comprend pas l'arrivée de ce "monsieur" dans sa vie. Le temps passe et mon fils semble avoir oublié cette visite, pour lui, un peu étrange. Mon avocat m'explique qu'en reconnaissant son fils à la naissance, l'autorité parentale est conjointe. Sans jugement, le père a donc autant de droits que moi qui m'en occupe depuis sa naissance. Pour ne pas passer pour "la mère qui refuse l'enfant à son père", nous proposons au père de voir son fils pendant les vacances scolaires. La réponse de l'avocat de la partie-adverse: refus, le père veut la garde exclusive. Début des vacances de Noël, mon avocat m'appelle suite à une demande du père. Il accepte de voir son fils la deuxième semaine des vacances (comme nous l'avons proposé...), sans pour cela changer sa demande auprès du juge. L'avocat de la partie-adverse nous écrit dans un courrier officiel la date de départ et celle du retour. Il nous est confirmé que le père me ramènerai l'enfant sans aucun problème. Mais ce qui devait arriver, arriva... Le soir où il était sensé ramener notre fils, je n'ai vu personne. Pas de nouvelles, aucun appel ni de message. Cela fait maintenant 4 jours que mon fils a "disparu", pas de signe de vie de son père et son avocat ne répond pas quand mon avocat tente de le contacter. J'ai déposé une plainte auprès de la gendarmerie, aussi ai-je contacté la police de la commune où vie le père. Les autorités ne peuvent rien faire, car il n'y a pas de jugement. Je leur ai montré les preuves que mon fils a toujours vécu avec moi mais aussi longtemps qu'un juge n'a pas pris de décision concernant la garde de notre fils, je n'ai aucun moyen de le récupérer. Je vous écrit ceci, à tous ceux qui veulent le lire, pour ne pas garder tout ça en moi. Cela ne me soulagera pas et une solution miracle de votre part n'existe pas.

J'aimerais tellement savoir si mon fils va bien, on me dit de ne pas broyer du noir mais c'est difficile. Je suis une mère désespérée!

1 réponse