Infiltration eau [Résolu]

Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
- - Dernière réponse : Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
- 4 juin 2015 à 01:19
Bonjour à tous.

Je vous expose rapidement mon souci: suite à une infiltration d'eau sur un toit en bardeau bitumé, nous avons fait faire une surcouverture avec des tuiles en acier (donc conservation du bardeau).
Après travaux, il s'avère que cette infiltration perdure bien qu'étant plus minime. L'entreprise en charge des travaux est venue faire un constat et ne comprend pas pourquoi cette humidité continue alors que le toit est étanche (ce que j'ai pu constaté de visu en montant avec eux sur le toit).

Nous avons donc contacté l'assurance en demandant qui va prochainement dépêcher un expert pour voir ce qu'il en est. Nous sommes a peu près certains que les travaux ont été réalisés correctement.

Nous souhaitons demander à l'expert de faire une recherche plus approfondie afin de déterminer d'où vient la fuite. Est-ce possible?
Et dans le cas ou cela serait fait et au vu des frais que nous avons engagés, l'assurance, pourrait-elle nous accorder de faire une réfection complète du toit, c'est à dire une dépose complète et réfection du toit avec étanchéisation) ?

D'avance merci à qui pourra m'éclairer.

Bien cordialement

Afficher la suite 

20/22 réponses

Messages postés
11006
Date d'inscription
jeudi 3 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
18 octobre 2019
3850
0
Merci
Bonjour,

Nous avons donc contacté l'assurance en demandant qui va prochainement dépêcher un expert pour voir ce qu'il en est.

L'assurance va certainement règler les honoraires de l'expert qui rédigera un P.V. de circonstance mais ne comptez pas qu'elle interviendra dans le renouvellement de la toiture. Ce n'est pas de son ressort.

Cdlt.
Commenter la réponse de Rochat1
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
951
0
Merci
bonjour

Nous avons donc contacté l'assurance en demandant qui va prochainement dépêcher un expert pour voir ce qu'il en est. 

quelle assurance?
votre MRH ou la décennale de l'enteprise?

Nous souhaitons demander à l'expert de faire une recherche plus approfondie afin de déterminer d'où vient la fuite. Est-ce possible?

demander est toujours possible.
que la demande soit acceptée en est une autre.
il s'agit ici de recherche d'infiltration et non de recherche de fuite qui, elle, peut être garantie par la MRH.

Et dans le cas ou cela serait fait et au vu des frais que nous avons engagés, l'assurance, pourrait-elle nous accorder de faire une réfection complète du toit, c'est à dire une dépose complète et réfection du toit avec étanchéisation) ?

seul l'assureur décennal est susceptible de financer ces travaux.
Commenter la réponse de aie mac
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782
0
Merci
En gros on est dans la mouise jusqu'au yeux quoi...

Merci de vos éclaircissements en tout cas.
aie mac
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
951 -
pas forcément, si vous savez lire les réponses.
Commenter la réponse de Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782
0
Merci
Pas forcément a priori mais il faut dire que je n'avais pas donné tous les détails.

En En fait les choses ont débuté en 2010 quand on s'est aperçu que de l'eau s'infiltrait dans une des pièces de la maison. On a avertit notre assurance qui a dit qu'elle ne prenait pas cela en charge.

On a fait intervenir une société en aout 2010 qui nous a facturé un démoussage du toit et la pose d'un imperméabilisant aux alentours de 800€
Vous vous en doutez, dès les premiers averses venues les infiltrations ont repris.

Nouvelle prise de contact avec l'assurance qui nous envoie un expert. Celui nous indique que l'assurance ne pourra rien faire étant donné qu'il n'y a pas eu de malfaçon vu qu'il n'y a pas eu d'intervention réelle sur le toit. Donc elle nous indemnise pour les dégâts à l'intérieur (moisissure sur un des murs).

Lequel expert a tenté une arnaque en nous proposant de faire venir une société de couverture. Nous la contactons et nous apercevons bien rapidement qu'elle a notre numéro de dossier d'assurance que nous ne leur avions jamais communiqué! On a fini par deviner quand un ouvrier se pointe en nous disant qu'il est prêt à réaliser les travaux pour un montant qui devait avoisiner les 5000 €!! Nous on n'avait rien demandé !!

On appelle l'assurance pour leur faire part de tout ça. Elle nous répond que cela ne nous regarde pas et qu'elle règlera ça en interne.

Entre temps la fuite s'est aggravée et nous avons du faire bâcher le toit (prix = 300 €; remboursement forfaitaire = 60€!!).

Courant 2011, nous avons fait intervenir à plusieurs reprises un artisan qui nous a colmaté tant bien que mal la fuite. Temporairement malheureusement.

Mars 2012, Nous avons contacté une autre société qui nous a bâché entièrement le toit en attendant de pouvoir faire cette surcouverture évoquée plus haut (réalisée en octobre dernier).

D'où ma question pour la détection de l'infiltration et la réfection du toit.
Ah! Juste pour info (et c'est aussi pour ça que je dit qu'on risque d'être dans la mouise): c'est le même expert qu'en 2010 qui va se déplacer prochainement. Ça craint, non?
L'impossible est le seul adversaire digne de l'homme
aie mac
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
951 -
en principe, il aura maintenant un motif de mise en cause...
Commenter la réponse de Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782
0
Merci
Justement c'est ce que je ne comprends pas. L'entreprise qui a fait la surcouverture n'a effectué aucune réparation sur le toit d'origine, hormis le bachage. Pourquoi serait-elle donc mise en cause?

Et en admettant que le toit est étanche, est-ce que le fait de ne pas être intervenu sur la couverture d'origine est un motif de mise en cause de ladite société (c'est en tout cas ce que m'a laissé entendre le cabinet d'expertise) ?

Je trouve ça un poil tiré par les cheveux.
aie mac
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
951 -
si j'ai bien compris, l'entreprise a réalisé une surcouverture, dont le but évident (mais peut-être me trompe-je?...) est en principe d'assurer la protection aux intempéries des locaux situés dessous.
ce but n'est, à vos dires, pas atteint.
son ouvrage est donc en cause.
sauf à ce que l'entreprise démontre une cause extérieure à cet ouvrage (ce qui est peut-être le cas...).
Commenter la réponse de Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782
0
Merci
J'ai mis du temps a répondre mais je voulais vraiment comprendre la logique.
En gros, la mise en cause de l'entreprise, réside dans le fait que l'infiltration perdure alors que les travaux ont été effectués dans les règles de l'art et n'ont pas permis de stopper complétement l'infiltration.

Or, pour déterminer d'où elle peut provenir, il aurait fallu faire une recherche approfondie, et ce n'est pas ce qui a été demandé à cette société (erreur de notre part ?)

La réponse que vous m'avez donnée correspond en tous points à celle du cabinet d'expertise.
Donc nous verrons bien ce qu'il en sera quand ils viendront.

Mais je suis convaincu que nous devrons d'ores et déjà nous devrons nous attendre à une contre-expertise.
L'impossible est le seul adversaire digne de l'homme
aie mac
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
951 -
La réponse que vous m'avez donnée correspond en tous points à celle du cabinet d'expertise. 

tel que vous avez exposé votre problème, ce n'est pas juridiquement anormal...
Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782 -
Nous attendrons donc le rapprot d'expertise...
Merci aie mac et Rochat1 de vous être attardés sur mon cas !

A bientôt
Commenter la réponse de Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782
0
Merci
Bonjour

Des nouvelles de mon histoire.

Deux experts sont passés ce matin: celui de notre assurance et celui de l'assurance de l'entrepreneur + l'entreprise concernée.

L'entreprise et leur expert sont arrivés les premiers et ont donc pu constater les dégâts de l'infiltration et voir que les travaux de sur-couverture ont été fait dans les règles de l'art.
L'expert de notre assurance est arrivé... comment dire... en plus d'être en retard, en n'ayant pas pris la peine de prendre connaissance du dossier (auquel il avait pourtant été confronté il y a 3 ans).

Et comme tous les autres étaient déjà sur le toit à faire les vérifs d'usage, il s'est vu pris de court (pour ne pas dire pris pour un c.on) quand il a fallu monter sur le toit étant donné qu'il était en costume et chaussure de villes!
Bref...

Tout ce petit monde en a convenu que les travaux ont été bien effectués et que la fuite ne pouvait provenir que de la maison voisine . Ils ont fait un essai avec un seau d'eau et on pu voir comment l'eau s'écoulait du toit voisin par le chéneau vers le nôtre.

Conclusion de tout ça, "notre expert", qui pensait venir pour une mise en cause de l'entreprise et le constat des dommages, va devoir requalifier le dossier. J'ai pas très bien saisi mais il s'agirait de faire un recours contre notre voisine.
Notre assurance convoquerait un expert afin de faire un nouveau constat et faire en sorte que cet écoulement cesse.
Mais au mieux, si les choses se présentent pas trop mal, nous ne devrions avoir un retour d'expertise que d'ici septembre/octobre.

Or l'infiltration va continuer et les dégâts s'aggraver. Nous avons demandé ce qu'il était possible de faire dans ce laps de temps. On nous a répondu: rien! Si ce n'est attendre la fin de la procédure qui va prendre des mois !!!

"Notre expert" a demandé à l'entreprise si elle voulait bien faire les travaux de réparation du chéneau. Elle lui a dit que si elle intervenait ce serait pour refaire tout le toit.
Et je vois mal une société venir faire uniquement des travaux sur le chéneau. Mais pourquoi pas...

En attendant, que pouvons nous faire ?

D'avance merci de vos réponses.

L'impossible est le seul adversaire digne de l'homme
aie mac
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
951 -
je vois mal une société venir faire uniquement des travaux sur le chéneau. Mais pourquoi pas... 

un zingueur est normalement en mesure d'effectuer des réparations ponctuelles.
après, tout dépend de l'état du reste...

En attendant, que pouvons nous faire ?

pas grand chose puisque la cause se situant chez le voisin, vous n'avez pas prise sur la décision de réparation.
vous pouvez néanmoins informer le voisin en question, qu'il commence à chercher une entreprise pour réparer l'origine des infiltrations.

ceci étant, suivant le coût des dommages, c'est un dossier qui pour vous peut finir en cidre.
Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782 -
c'est un dossier qui pour vous peut finir en cidre
C'est ce que nous a dit "notre expert". Mais quand on lui a demandé ce que l'acronyme voulait dire il n'a pas répondu...
J'ai fini par trouver en fouillant sur le net.

Yapluka attendre

Merci de vos éclaircissement en tout cas
aie mac
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
951 -
Convention d'Indemnisation Directe et de Renonciation à recours en dégâts des Eaux
Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782 -
Après une bonne nuit de sommeil, en effet j'ai réalisé qu'un zingueur pourrait intervenir afin de réaliser des travaux suffisants afin d'empêcher la stagnation et l'écoulement de l'eau et, pourquoi pas, ajouter une gouttiere qui viendrait se raccorder à la gouttière existante.

Notre voisine à qui nous avons miontré les dégâts chez nous serait, je pense prête à faire en sorte que cela cesse.

Je vous tiens au courant...
Commenter la réponse de Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782
0
Merci
Salut tout le monde

Deux petites choses:

1- Une nouvelle expertise va avoir lieu le 25 juillet prochain avec l'expert d'assurance de notre voisine. Nous verrons bien ce qu'il trouvera à redire des conclusions du rapport de "notre expert".

Une connaissance nous a clairement dit qu'il fallait à tout pris arriver à réssolution à l'amiable avec notre voisine car il n'est pas dit qu'une solution judiciaire nous serait favorable.

2- "Notre expert" a rendu son rapport qui laisse à penser que l'assurance n'indemnisera rien du tout.

Ce qui nous amène à le croire c'est d'une part que nous n'avions fait aucun travaux de rénovation malgré l'indemnisation faite il y a 3 ans (mais comment faire quoi que ce soit quand une infiltration perdure ?), et d'autre part, il a indiqué dans le rapport qu'une voisine "nous a interpelés, [laquelle] signifie rencontrer le même problème avec la mitoyenneté et précise qu'il s'agit d'un problème récurrent dans la résidence."

Il estime (à notre grand étonnement) la réfection partielle du plafond et la remise en peinture des murs à 1000 €. Sur quelle base ??
Nous avons interrogé l'assurance à ce sujet pour essayer de comprendre sur quelle base logique l'expert s'appuyait vu l'absence de devis. On nous a rétorqué que cette estimation servait simplement à "prévoir un budget" (?!?).

De notre côté, nous allons contacter 2 sociétés pour justement faire ce devis. Parce que 1000€ à la louche, ça nous parait complètement farfelu.

Qu'en pensez-vous?

Merci de votre retour.

Cdt.
Commenter la réponse de Josh Randall
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
951
0
Merci
De notre côté, nous allons contacter 2 sociétés pour justement faire ce devis. Parce que 1000€ à la louche, ça nous parait complètement farfelu.
 
Qu'en pensez-vous?

que ce n'est pas forcément farfelu.
à l'oeil, on peut assez facilement estimer l'importance d'un sinistre de cette nature.
Commenter la réponse de aie mac
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782
0
Merci
En effet, l'estimation n'est pas aussi farfelue que je le pensais puisqu'on a fait faire un devis qui chiffre à 1800 €.
Commenter la réponse de Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782
0
Merci
Bonjour

Suite du litige.
Au vu du rapport d'expert, nous nous sommes mis en relation avec notre voisine afin qu'elle fasse le nécessaire. Maîtrisant assez mal le français, c'est son fils avec lequel nous avons contact qui s'occupe de gérer cette affaire.

La société qui s'est occupée de notre toit s'est proposée pour faire un devis pour les réparations du toit voisin et faire cesser l'infiltration. L'estimation est trop cher pour notre voisin (chéneau en façade démonté, chéneau séparatif réparé et gouttière en zinc pour 1800€).
Et ça c'était en août...

Depuis nous l'avons régulièrement contacté afin de savoir ce qu'il en est. Sans résultat visible.
Nous sommes presque en novembre et ne voyant rien venir nous avons mis un peu la pression afin de savoir ce qu'il en est. Ce soir, il nous a dit que les entreprises contactées ne lui ont pas répondu.
Par ailleurs, il estime que ce sont nos travaux de surélévation qui ont entraîné l'infiltration. Nous lui avons bien dit, rapport d'expertise à l'appui, que nos travaux ont été réalisés correctement.

Il nous a dit avoir contacté deux de ses proches qui sont dans le métiers et pour eux, s'il y a infiltration c'est qu'il y a un trou et qu'un trou ça se bouche. Et que ce serait plus efficace que de faire sauter notamment le chéneau de façade (chéneau qui génère la stagnation de l'eau).
Ce en quoi nous lui avons dit que de l'eau ruisselant a moins de chance de s'infiltrer que de l'eau stagnante.

Bref, il met en doute les travaux réalisés ainsi que le rapport d'expert, souhaite faire une expertise contradictoire, avec un professionnel capable d'expliquer clairement ce qu'il en est de l'infiltration et les travaux à réaliser pour l'éradiquer.

En gros, ça fuit toujours, et lui ne semble vouloir entamer aucune démarche sérieuse.

Nous songeons sérieusement à aller dans le dur avec notre assurance. Mais est-ce la bonne solution?

Que nous conseillez-vous de faire? Doit-on aller en justice ou tenter autre chose ?

D'avance merci.
aie mac
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
951 -
Ce en quoi nous lui avons dit que de l'eau ruisselant a moins de chance de s'infiltrer que de l'eau stagnante. 
techniquement, absolument pas.

Doit-on aller en justice ou tenter autre chose ? 
mise en demeure par LRAR dans un premier temps.
tribunal si pas d'effet.
Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782 -
Bonjour Aie Mac

Ce en quoi nous lui avons dit que de l'eau ruisselant a moins de chance de s'infiltrer que de l'eau stagnante.  
techniquement, absolument pas.
Lors de notre échange hier, il nous a dit la même chose. J'ai rectifié en disant qu'au moins ça pourrait limiter l'infiltration.

Nous avons contacté notre assurance ce matin qui va tenter le coup une dernière fois, par courrier de rappeler à notre voisine que des travaux doivent être engagés dans les meilleurs délais et qu'en cas d'inaction, la procédure contentieuse passera par le tribunal.

Par ailleurs, nous avonc contacté notre entrepreneur qui devrait nous envoyer le rapport d'expert de son assurance.

S'il faut aller plus loin, nous aurons tous les éléments en main.

Merci de votre aide.
Commenter la réponse de Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782
0
Merci
Bonjour

Suite du litige.

Nous avons été au bout du bout de la démarche amiable puisque notre entrepreneur et l'artisan qui a fait quelques travaux sur le toit voisin se sont rencontrés ce matin.
Les points de faiblesses qui avaient été ciblés par les experts ainsi que les manques liés à leurs travaux réalisés ensuite ont de nouveau été mis en avant.

Le fils de notre voisine n'en démord pas. Pour lui comme il n'y a pas de fuite chez lui, la fuite ne peut venir que de chez nous. Et invoque le fait que même s'il faisait les travaux requis, ça se trouve l'infiltration va continuer.
Ce en quoi je lui ai répondu que s'il ne fait rien, en effet l'infiltration va perdurer!

Bref, la solution technique préconisée ne lui convient pas et il m'a clairement fait comprendre que plutôt que réparer, il va mettre la maison en vente.

Notre assurance est d'ores et déjà prévenue et va faire une lettre de mise en demeure.

J'ai 2 questions:
Comment se passe la procédure avec le juge de proximité ?
Nos voisins peuvent-ils vendre la maison alors qu'il y aurait un litige porté devant le tribunal ?

D'avance merci de votre retour.
aie mac
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
951 -
Comment se passe la procédure avec le juge de proximité ?
je doute de sa compétence; votre cas présume l'appel à un expert judiciaire et cela fera à mon vis dépasser le plafond du TP (sauf si ces honoraires en sont exclus, ce que j'ignore exactement)

Nos voisins peuvent-ils vendre la maison alors qu'il y aurait un litige porté devant le tribunal ? 
oui, rien ne l'empêche.
ce sera un sérieux frein pour vendre et une épée de damoclès sur leur tête s'ils omettent d'en informer l'acheteur...
Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782 -
et une épée de damoclès sur leur tête s'ils omettent d'en informer l'acheteur...
Nous, on n'oubliera pas...
Commenter la réponse de Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782
0
Merci
Bonjour !

Juste pour vous tenir au courant de l'évolution de notre dossier.
Il y a de fortes chances que cela parte au tribunal. Je la fais courte:
- contestation des conclusions de l'expert par notre voisine qui contacte le service juridique de son assurance au mois de novembre 2013.
- au moment où notre assurance allait (enfin) s'occuper de notre voisine, elle reçoit un courrier de l'autre assureur qui demande à prendre connaissance des élements du dossiers et qu'en gros nous arrêtions de harceler leurs clients.

Bref, je crois qu'on part dans les chamailleries juridico-administratives et nous on n'est pas prêt d'avoir une maison sèche.

Juste une question: un expert judiciaire sera-t-il nommé ?

D'avance merci
Commenter la réponse de Josh Randall
Messages postés
17236
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
6 novembre 2019
3032
0
Merci
bonjour

retour quelques mois en arrière ( octobre 2013 )
vous dites ceci
Par ailleurs, il estime que ce sont nos travaux de surélévation qui ont entraîné l'infiltration. Nous lui avons bien dit, rapport d'expertise à l'appui, que nos travaux ont été réalisés correctement.

donc si avant vos travaux il n'y avait aucune infiltration et qu'après les travaux est apparue l'infiltration , il est manifestement évident que ce sont les travaux de surélévation qui ont entraîné les dommages
d'autre part , pour l'instant rien n'a été démonté pour vérifier si les travaux de surélévation ont été réalisés dans "" les règles de l'art "", par rapport au mur de votre voisin.

pour l'instant les seuls constats effectués , ont été faits "" de visu "" sans rien démonter
rien n'interdit une malfaçon lors de la surélévation mais qui apparemment ne se voit pas

d'autre part en Mai 2013 , vous dites ceci

Courant 2011, nous avons fait intervenir à plusieurs reprises un artisan qui nous a colmaté tant bien que mal la fuite. Temporairement malheureusement.

Mars 2012, Nous avons contacté une autre société qui nous a bâché entièrement le toit en attendant de pouvoir faire cette surcouverture évoquée plus haut (réalisée en octobre dernier


je ne suis pas un "" expert ""
mais pour moi , l'infiltration vient de chez vous et pas de votre voisin , cela suite aux travaux de surélévation

cdlt
Commenter la réponse de dany311
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782
0
Merci
Non Dany.

retour quelques mois en arrière ( octobre 2013 )
[...]
si avant vos travaux il n'y avait aucune infiltration et qu'après les travaux est apparue l'infiltration , il est manifestement évident que ce sont les travaux de surélévation qui ont entraîné les dommages 
Il aurait fallu remonter encore quelques mois avant. Voici ce qui est dit dans mon tout premier post:
suite à une infiltration d'eau sur un toit en bardeau bitumé, nous avons fait faire une surcouverture avec des tuiles en acier (donc conservation du bardeau)
.
Donc nous avons fait faire la surcouverture parce qu'il y avait une infiltration. Et ce ne sont pas les travaux qui ont provoqué l'infiltration.

D'ailleurs, il y a incohérence dans ce que vous dites:

Courant 2011, nous avons fait intervenir à plusieurs reprises un artisan qui nous a colmaté tant bien que mal la fuite. Temporairement malheureusement.

Mars 2012, Nous avons contacté une autre société qui nous a bâché entièrement le toit en attendant de pouvoir faire cette surcouverture évoquée plus haut (réalisée en octobre dernier


je ne suis pas un "" expert "" 
mais pour moi , l'infiltration vient de chez vous et pas de votre voisin , cela suite aux travaux de surélévation

La surcouverture n'a été réalisée qu'en octobre 2012 !!

Cdt
Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782 -
C'est un mot que je n'aurais ps dû employer.
Il n'y a pas eu de surélévation.
Le bardeau a été conservé. Sur celui-ci on a effectué un liteaunage. Et sur ce liteaunage ont été posées des tuiles métalliques. De sorte que le bardeau qui commençait à donner des signes de faiblesse a été entièrement recouvert, rendant le toit étanche et améliorant ainsi l'isolation. Le chéneau a été refait, les gouttières remplacées.

La structure de la maison est inchangée et les murs n'ont pas été impactés par les travaux. Il s'agissait simplement de recouvrir un système de couverture en fin de vie par un système de couverture neuf et quasi inusable.
dany311
Messages postés
17236
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
6 novembre 2019
3032 -
et malgré ces travaux , l'infiltration continue chez vous alors que le voisin n'a rien.
je reste persuadé que le problème vient de votre côté
Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782 -
Le problème n'est pas tant de savoir ce dont vous êtes persuadé mais plutôt la réalité du terrain.
La mise en eau faite côté voisin a démontré d'où provenait le point d'entrée. Elle n'a sans doute aucune valeur aux yeux de la partie adverse et ne pèserait sans doute pas bien lourd devant un juge.

D'ou ma question: un expert judiciaire peut-il être nommé ?
dany311
Messages postés
17236
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
6 novembre 2019
3032 -
si vous allez en procédure , il y aura obligatoirement une expertise judiciaire
Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782 -
Bien. Merci.
Commenter la réponse de Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782
0
Merci
Bonjour

Suite du litige: direction le tribunal (je fais court)

Dernière expertise contradictoire ce matin en présence:
De notre côté:
- l'expert de l'assurance
- la société mise en cause et son expert assurance
- la société mandatée par le cabinet d'expertise pour recherche de fuite

Du côté adverse:
- de la voisine...

Infiltration avérée par capteur et caméra thermique sur toute la hauteur du mur entre 2 pannes.
Circuit d'infiltration avéré par démontage de la surcouverture au niveau de la rive.
Constat des travaux (mal) effectués sur le toit voisin .
Constat d'une infiltration avérée (même si minime) chez la voisine par capteur + caméra thermique

L'absence de l'expert d'assurance de la partie adverse empêche la signature du pv de constat amiable.
Donc direction le service juridique qui va lancer la procédure judiciaire une fois les différents rapports obtenus.

A priori une fois le TGI saisi, l'expert judiciaire pourrait être désigné d'ici la fin de l'année. On s'attend même à une contre-expertise.
Bref cela devrait durer jusqu'à au moins fin 2015...
Commenter la réponse de Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782
0
Merci
Suite

Reçu ce jour une convocation de l'assurance de la partie adverse pour expeertise contradictoire. Le 15 juillet prochain. Je croyais qu'il fallait entre 20 et 30 jours pour convoquer une expertise contradictoire ?
Commenter la réponse de Josh Randall
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
951
0
Merci
Je croyais qu'il fallait entre 20 et 30 jours pour convoquer une expertise contradictoire ? 
c'est conventionnel et opposable entre assureurs.
il est probable que votre assureur a convaincu celui de votre voisine sur la nécessité de constater les causes et les dommages, avant qu'une procédure ne le démontre.
Commenter la réponse de aie mac
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782
0
Merci
avant qu'une procédure ne le démontre
Vous voulez dire "avant que les services juridiques prennent la main" ?
aie mac
Messages postés
5193
Date d'inscription
vendredi 20 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2016
951 -
oui.
cela arrive de temps en temps que le mis en cause ne puisse (ou ne veuille) assister aux opérations initiales et que l'expert passe du coup ultérieurement.
dans votre cas de figure, ce doit être le cas, et le courrier reçu ne doit pas être considéré comme une "mise en cause" (pour autant qu'il porte ce titre), mais plus comme une (tentative de) régularisation conventionnelle de l'absence.
à titre purement conventionnel, ça ne fonctionne théoriquement pas, mais cela facilitant grandement l'aboutissement d'un recours, le "mettant en cause" initial n'y voit en principe pas trop d'inconvénients.
Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782 -
Très bien.Nous verrons ce qu'il en sortira de ctte expertise.
Merci encore de votre aide.
Commenter la réponse de Josh Randall
Messages postés
21130
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2019
3782
0
Merci
Bonjour

PAssage rapide pour donner des nouvelles de la contre-expertise.
Celle-ci n'a visiblement servi à rien puisque l'expert n'est venu que pour charger notre entreprise et dire que les travaux ont été mal fait. Il a même laissé entendre que certaines interventions sur le toit voisin auraient été de notre fait.
Et tout ça sans même monter sur le toit !

Bref, direction le tribunal...
Commenter la réponse de Josh Randall
Dossier à la une