Assurance-vie

Résolu
ORLE45
Messages postés
68
Date d'inscription
dimanche 7 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
29 novembre 2016
- 2 nov. 2012 à 10:27
ORLE45
Messages postés
68
Date d'inscription
dimanche 7 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
29 novembre 2016
- 3 nov. 2012 à 18:47
Bonjour,

Au décès d'un souscripteur de + de 70 ans ayant fait un versement unique après 70 ans , la bénéficiaire (sa fille) en plus des 30500€ d'abattement car contrat souscrit après 70 ans) bénéficie-t-elle de la possibilité de l'abattement des successions (jusqu'à 100000€ si pas de donation depuis 15 ans) sur cette somme provenant de l'assurance-vie et quel seront les taux de prélèvements qui seront appliqués?

Si la bénéficiaire était la petit fille du souscripteur par renonciation de la fille du souscripteur bénéficierait-elle des mêmes abattements et des mêmes taux de prélèvements ?

Merci pour vos réponses qui pourrons m'éclairez .

Cordialement

7 réponses

Profil bloqué
3 nov. 2012 à 00:16
Bonjour,

c'est un peu plus complexe qu'il n'y parait.

En réalité, cela va dépendre de la date de souscription du contrat et de la date des primes versées.

Pouvez-vous nous dire la date de souscription du contrat ?

Cordialement,
Mathieu
0
ORLE45
Messages postés
68
Date d'inscription
dimanche 7 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
29 novembre 2016
2
3 nov. 2012 à 08:13
Bonjour,

Souscription et versement en Décembre 2003, après l'age de 70 ans .
0
Profil bloqué
3 nov. 2012 à 13:41
Nous sommes dans un contrat qui est régit par l'art. 757B du CGI.

Ici, la base imposable, c'est la fraction des primes au-delà de 30 500 € et versées après 70 ans.
Cet abattement unique de 30 500 € vaut pour l'ensemble des contrats et doit être réparti entre les bénéficiaires.
Au-delà de 30 500 €, application des droits de succession.
Les intérêts sont exonérés de prélèvement.

J'espère avoir répondu à vos questions.

Cordialement,
Mathieu
0
ORLE45
Messages postés
68
Date d'inscription
dimanche 7 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
29 novembre 2016
2
3 nov. 2012 à 14:15
Bonjour,

Merci pour ces informations, mais mes questions portaient sur:

En plus de cet abattement de 30500€ ,si le bénéficiaire est la fille du souscripteur , les droits à appliquer seront ceux qui le seront sur une succession en ligne directe , peut-on aussi bénéficier de l'abattement prévu pour les successions (100000€ maxi si pas de donations de > de 15 ans)?

Qu'en est-il si la fille du souscripteur renonce pour la petite fille du souscripteur (ceci étant prévu dans la clause bénéficiaire) en matière de droits à régler et d'abattement en plus de celui de 30500€?

Merci pour les informations que vous pourrez me donner au sujet de ces interrogations.


Cordialement
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Profil bloqué
3 nov. 2012 à 15:20
Vous confondez l'abattement lié aux successions ou donations (100 000 € / 10 an) et l'abattement des capitaux placés en assurance (152 500 € / avant 70 ans).

Il n'y a pas d'abattement supplémentaire.
La petite-fille du souscripteur peut prétendre à l'abattement de 30 500 € si la fille renonce.
Les intérêts sont exonérés de prélèvement. Seule la fraction des primes qui dépasse l'abattement de 30 500 € est imposable.

J'espère cette fois-ci avoir répondu à votre question.

Cordialement,
Mathieu
0
ORLE45
Messages postés
68
Date d'inscription
dimanche 7 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
29 novembre 2016
2
3 nov. 2012 à 16:17
Bonjour,

Je vous remercie très sincèrement pour les dernières précisions données .
J'espère cependant que le pourcentage des droits à prélever sur le capital versé supérieur à 30500€ sont les mêmes que ce soit la fille ou la petite fille qui soient la bénéficiaire ?

Grand merci encore à vous Mathieu-CGP d'avoir répondu.
0
Profil bloqué
3 nov. 2012 à 17:30
Je sais que j'insiste, mais je tiens quand même à souligner que seule la partie des primes qui dépassent 30 500 € seront soumises au barème de droits de succession (de 5% à 45% selon la fraction de la part nette taxable)
Les intérêts et plus-values sont exonérés de prélèvement (IRPP & PS).

Par contre, vous parlez bien d'une assurance-vie et pas d'une assurance-décès ?
0
ORLE45
Messages postés
68
Date d'inscription
dimanche 7 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
29 novembre 2016
2
3 nov. 2012 à 18:40
Non vous n'insistez pas, vous précisez les choses ce qui est très bien .

J'avais bien compris que seule la partie primes dont le montant versé est supérieur à 30500€ était concernée par les droits de successions de 5% à 20% (dans le cas qui m'intéresse) selon la fraction de la part nette taxable, que ce soit pour la fille ou la petite fille du souscripteur .

J'avais aussi compris que les intérêts étaient soumis qu'à la CSG/CRDS au taux en vigueur au jour du décès .

Je parle bien d'un contrat d'assurance-vie exclusivement.
0
Profil bloqué
3 nov. 2012 à 18:42
Parfait.

Ai-je répondu à l'ensemble de vos questions ?
0
ORLE45
Messages postés
68
Date d'inscription
dimanche 7 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
29 novembre 2016
2
3 nov. 2012 à 18:47
Oui , vous avez répondu à mes question et je vous en remercie .

Cordialement

JS
0