Renouvellement AAH [Résolu/Fermé]

VictorN80 1 Messages postés dimanche 1 avril 2012Date d'inscription 1 avril 2012 Dernière intervention - 1 avril 2012 à 14:51 - Dernière réponse : zoulou33 33468 Messages postés vendredi 21 janvier 2005Date d'inscriptionContributeurStatut 11 mai 2018 Dernière intervention
- 2 nov. 2014 à 14:48
Bonjour,
Ma question est en rapport avec le renouvellement de l'AAH.
Je suis dans la vingtaine, et je perçois l'AAH depuis novembre 2009, et mes droits arrivent à échéance en octobre 2012.
Je n'ai toujours pas reçu le dossier de la CAF (ou de la MDPH) pour faire ma demande de renouvellement.
Je précise dès maintenant que je vis en Loire Atlantique (44).
J'ai un taux d'incapacité de 50 à 79% (ils ne m'ont pas donné le taux exact à l'époque) avec la reconnaissance qui dit que je n'ai pas accès à un travail facilement.
Je précise qu'à l'époque de ma première demande (en 2009 donc) je ne travaillais absolument pas.
Aujourd'hui je donne des cours de Mathématiques (j'ai obtenu une Licence de Mathématiques malgré mon handicap, et ce ne fut pas de tout repos...) via un organisme de soutien scolaire qui me procure un certain revenu, qui ne dépasse jamais les 500 euros mensuel. Je précise également que je déclare trimestriellement ces revenus à la CAF, donc mon AAH est diminué ou augmenté par rapport à mes revenus chaque trimestre.
Première question : Pensez vous que le fait que je travaille "un peu" maintenant puisse faire de sorte que la MDPH refuse mon renouvellement d'AAH ?
Je ne me vois absolument pas travailler à temps plein. Cela m'est physiquement tout bonnement impossible, donc j'ai peur qu'on m'enleve l'AAH.
Je prends 6 médicaments différents (par rapport à mon handicap qui est psychologique, et je suis également diabétique et enfin hyper tendu...), et cela me fatigue vite par rapport au travail que je fais.
En 2009, la MDPH m'avait octroyé un droit d'AAH de 3 ans, mais si j'ai bien compris, vu que je n'aurai jamais un taux d'incapacité de plus de 80% vu mon handicap, dans le meilleur des cas le renouvellement ne sera que de deux ans maximum, est ce exact ?

Merci par avance pour vos réponses.

Victor
Afficher la suite 

6 réponses

+67
Utile
2
pour ma part je n'ai pas attendu de recevoir un dossier,j'ai été a la mairie de mon domicile en récupérer un et je l'ai remplis 6 mois avant la fin de mon aah.Je suis moi aussi j'ai un taux d'incapacité entre 50 et 79 % et j'ai appeler hier la MDPH pour savoir ou en était mon renouvellement,et elle ma dit que je recevrai la réponse dans la semaine prochaine. Franchement je pense qu'on peux toucher l'AAH et travailler un peu puisque c'est compatible
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Bonjour je suis. A 80% si j arrête. De travailler en a se que je risque perdre mon aah l ore du renouvellement merci de me répondre au mail ***@***
zoulou33 33468 Messages postés vendredi 21 janvier 2005Date d'inscriptionContributeurStatut 11 mai 2018 Dernière intervention - 7 janv. 2014 à 10:36
A mon avis non tu ne risques pas de perdre.
zoulou33 33468 Messages postés vendredi 21 janvier 2005Date d'inscriptionContributeurStatut 11 mai 2018 Dernière intervention - 1 avril 2012 à 20:20
+2
Utile
2
Bonsoir
Ton dossier tu vas l'avoir très bientôt je pense.
ça peut être un motif de refuis certes mais je ne pense pas. Et oui cela devrait être de deux ans qui fait en fait environ trois ans.
Malheureusement depuis la toute recente loi de cette année on ne doit pas travaillé et touché l'ahh en même temps sous peine de rembourser tou le trop perçu ! Attention car mon ami a eu ce souci ! Il n'etai pas au courant de cette nouvel reforme resultat on lui dmande aujourd'hui 4500€ !!! ! ! ! !
zoulou33 33468 Messages postés vendredi 21 janvier 2005Date d'inscriptionContributeurStatut 11 mai 2018 Dernière intervention - 2 nov. 2014 à 14:48
Bonjour
C'est normale de rembourser le trop perçu si on travaille mais si on avait averti non. Il n'a pas dit qu'il avait travaillé voilà le pourquoi du remboursement du trop perçu. Il faut signaler sa situation si il y a.
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une