Ma fille de 3 ans est frappée par son père

pupuce - 7 sept. 2011 à 02:00
 pupuce - 8 sept. 2011 à 18:14
Bonjour,

Alors qu'elle avait 6 mois son papa est partie pour vivre avec sa maitresse qui attendait un enfant de lui. J'ai fait une dépression et une ts où il en a profité pour m'enlever ma fille ce jour là où malgré sa présence il n'a pas appelé les secours (c'est mes parents qui l'ont fait) en leur soutenant que je n'allaitais pas notre fille. Il l'a prise et déposé chez sa mère (que la petite n'avait vue que 2 fois) durant 1 semaine et le jour où il a été la rechercher il m'a demandé si je pouvais la garder (j'étais en maison de repos et avec accord du médecin nous avons organisé ma sortie, il avait abandonné la maison porte grande ouverte, les poules s'y étaient réfugié attaquées par le renard et mon chien était enfermé dans une pièce sans mangé ni sortie depuis 1s... bref monsieur avait mieux à faire que d'assumer quoique ce soit). Par contre il a pris le temps de déposer plainte au jaf pour mise en dangé de la petite par ma ts en sa présence.
Durant 1 an il n'est pas venue voir la petite et est venue la chercher pour la première fois pour le mois d'aout complet car avant il me disait que cela ne vallait pas le coup pour un week end...
Le jaf avait décidé une garde traditionnelle avec résidence principale chez moi et enquête des 2 cotés avant décision définitive.
Puis durant 6 mois il l'a prise de manière régulière et elle revenait chaque fois avec des poux et parfois les fesses en sang (une fois avec en plus un champignon par dessus)
Tout a à nouveau été mal lorsqu'il a déménagé sans m'en aviser alors qu'il avait la petite, pas voulu que je la récupère prétestant une erreur de sa part de date avec les vacances qui suivaient la semaine d'après et qu'il était ni à son ancienne adresse (où j'étais venue chercher la petite) ni à sa nouvelle qu'il ne voulait pas me donner et que la maman m'a contacter pour me signaler qu'il l'avait mise à la porte avec violence en présence de ses 3 filles (et que ce n'était pas la première fois qu'il la frappait devant elles). J'ai été porter plainte pour non représentation d'enfant et elle devait porter plainte aussi ainsi que me faire une lettre expliquant au juge que c'était elle qui s'en occupait et la scène à laquelle elle avait assisté. Mais lorsque les gendarmes l'ont appelé pour savoir pourquoi il ne m'avait pas remis notre fille ils me l'ont passé et il m'a dit qu'il se chargeait du silence de son ex. Chose qu'il a du fort bien faire vue qu'elle n'a plus voulu me parler depuis et ce juste une fois l'enquête sociale faite concluant qu'il avait une vie stable avec elle et leur fille (elle n'a jamais voulu porter plainte ni en parler) et avant le passage au jaf (mais malgré tout trop prés pour que cela soit pris en compte par le juge car la partie adversaire n'a pas eu le temps d'étudier ces nouvelles accusations!!) (l'enquête de mon coté étant très favorable et le papa ayant changé d'avis et ne la demandant plus le jaf me l'a laissé chez moi)
C'était en avril 2010, il n'est plus venu chercher la petite jusqu'en juillet 2010.
Je l'ai récupéré sur un parking sur sa demande, c'est son ex qui me l'a ramené accompagné de leur fille et de la demi soeur ainé. Elle m'a dit les avoir gardé toutes les vacances, ma fille avait un cocard (elle avait 2 ans1/2) et elle m'a dit qu'elle était tombé dans la baignoire. Le soir ma puce m'a dit: "papa boum, boum! échant papa!" en se frappant le visage de la main (elle a un reatrd de language et de poids)
J'ai été la montrer à mon médecin qui était absent et son replaçant a juste fait un descriptif des marques (les 2 yeux et le haut de la pommette gauche) mais n'a pas marqué d'ITT. Je suis ensuite allé voir la gendarmerie où j'ai déposé plainte, j'ai ensuite été à la PMI qui ont fait un signalement aupré du procureur.
Ensuite le jugement ayant évolué depuis mai 2010 en une garde 1s/m au choix du père qui devait me donner son planning 2 mois avant et lui ne respectant pas le jugement (il m'avertissait la veille) j'ai refusé de lui donner mais fin novembre il a été porter plainte et même si j'avais raisons les gendarmes qui avaient signalé au procureur cela m'ont signalé que même si ils ne pouvaient m'obliger (vue que le délais était trop court) le procureur m'invite à accepter de lui remettre la petite malgré les coups, le fait qu'il n'avait pas été entendu pour s'expliquer sur cela pour Noël.
Craignant que comme avait dit le gendarme le juge ne revoie son jugement en la faveur du père je lui ai passé. Résultat j'ai du faire intervenir la gendarmerie. Je suis tombé sur un enquêteur très gentil qui m'a expliqué 2 choses: je n'aurais pas du lui passer avec les coups qu'elle avait reçu, et lorsqu'il porte plainte pour non présentation d'enfant si j'arrive à prouver qu'il est en tord je devrais porter aussitôt plainte contre lui pour dénonciation calomnieuse... Il a essayé d'appeler le papa (qui malgré sa présence chez lui avait volets fermés à 11h du mat et ne répondait pas, ni au tél), ne l'ayant pas il a appelé sa famille qui a expliqué qu'il était dépressif, qu'il avait perdu son permis alors qu'il roulait lorsqu'il est venue la chercher chez moi et qu'il devait aller les voir l'après midi avec ses 3 filles (le 26 décembre)... Finalement au bout de 1h30 le papa a appelé pour essayer de s'expliquer en disant que l'heure n'était pas la bonne... mais qu'il m'attendait, l'enquêteur lui a demandé comment il comptait m'avoir rendu ma fille et être à 1h de chez lui en famille à la même heure... Bref la discussion entre eux fut haut en ton et sous la menace de l'enquêteur de venir en personne il me la rendit.
En début d'année j'ai déménagé, envoyais un recommandé pour appuyer mon message concernant ma nouvelle adresse (qu'il n'a pas été cherché)
Depuis plus de nouvelles si ce n'est le chèque à peu prés chaque mois (pas revalorisé et jamais en début de mois), rien même pour son anniversaire...

Sachant qu'il devait m'avertir 2 mois avant de venir, qu'un dépôt de plainte pour coups, qu'une saisie du juge par la pmi et un autre dépot de plainte pour non présentation étaient chez le juge je me suis sentie soulagé.
Or aujourd'hui la petite va à l'école et tout change (on repart sur une garde différente: 1er week end de chaque mois et chaque petites vacances ainsi que la moitié des grandes et de Noël chez lui), elle a été inscrite sans son accord (bon il s'agit de l'école public dont je dépend et lui vie à 400 km d'ici) mais ni son désaccord non plus vue qu'il ne demande rien. Que dois-je faire pour protéger ma fille?
Sachant que je n'ai aucune nouvelle des dépots de plaintes, saisies de juge depuis plus d'un an maintenant.
La petite a 3ans et 8 mois, elle ne veut pas y retourner (pour le peu qu'elle en parle, elle le dit juste quant elle entend une moto car il a des motos: "non veux pas papa! échant!")
J'ai peur que l'école ne se sente obligé de contacter le papa et qu'il se trouve un devoir à venir chercher la puce mais pas de coeur à la garder ou pour la frapper encore...
Peut-on au vuede cela essayer de lui faire enlever ses droits (ou au moins sous surveillance)? Et comment?

9 réponses

pititenouette Messages postés 9544 Date d'inscription vendredi 16 novembre 2007 Statut Modérateur Dernière intervention 28 janvier 2016 3 335
7 sept. 2011 à 15:03
Bonjour,

Déjà à la lecture de votre message je ne serais trop vous conseiller de prendre un avocat.
Car vous avez besoin d'être épaulée dans cette affaire.

Avez vous contacté un juge pour enfant?
Il est essentiel de protéger votre enfant.

Vous pouvez prendre contact avec une permanence juridique gratuite prés de chez vous, afin de vous orienter au mieux aux vues des éléments que vous pourrez produire.
Vous pouvez connaitre les dates et lieux de ces permanences
soit par le biais de la mairie, soit par le tribunal de grande instance le plus proche.
0
Bonjour

Je suis aidé par une assistante sociale qui me dit que vue le dossier que j'ai il me suffit d'aller voir le jaf pour expliquer cela sans avocat. Mais en même temps elle pensait arriver avoir avoir des nouvelles des dépots de plainte assez facilement et cela n'a pas l'aire d'être si simple... On la balade de service en service elle aussi!
0
pititenouette Messages postés 9544 Date d'inscription vendredi 16 novembre 2007 Statut Modérateur Dernière intervention 28 janvier 2016 3 335
Modifié par pititenouette le 7/09/2011 à 19:01
Une assistante sociale ne peut pas se substituer à un avocat.
Si elle veut vous aider, il serait préférable qu'elle vous donne les dates et lieux des permanences juridiques gratuites.
Vous pouvez obtenir ses informations par la mairie ou le tribunal de grande instance le plus proche de chez vous.

Elle vous fait perdre du temps.

Top. chapeau l'artiste.
0
Je pensais qu'il était bon d'être connu et reconnu par une professionnelle du genre comme étant une maman qui essais de faire au mieux pour son enfant (si jamais je devais avoir une enquête sur moi ou avait besoin de lettres cela serait toujours bien qu'une assistante sociale dise que j'ai cherchais avec elle une solution pour ma fille (ça doit pouvoir effacer les erreurs qui servent toujours à la partie adverse genre vous avez oublié tel papier ou pas dit telle chose qui pourrait laissé la partie adverse m'attaquer...)
Enfin bref je pensais que montrer au jaf que je n'avais rien a me reprocher en laissant une assistante sociale m'aider à construire mon dossier (poser des questions, voir ma fille régulièrement dans son cadre de vie, son bureau, avoir des contacts avec son maitre...) écraserait d'office toute possibilité d'attaque du genre madame est folle, madame cache la petite (bon j'ai avertie avant de partir doublé d'un recommandé qu'il n'a pas dénié aller chercher, j'ai avisé la gendarmerie de mon ancien domicile, l'assistante sociale en contact avec le papa de mon adresse actuelle mais je ne lui court pas non plus après pour qu'il vienne la chercher (d'ailleurs l'assistante sociale me conseille de demander au maitre de ne surtout pas lui confier la petite pour sa sécurité et j'ai celle d'avant qui m'avait conseillé par mail de changer de numéro de tél pour me protéger).

Mais je sais aussi que les juges n'aiment pas les dossiers qui passent trop souvent (même si pour l'instant on était repassé sur ordre du jaf pour permettre entre temps l'enquête sociale) mais mon avocat m'avait fortement déconseillé de faire appel du jugement (car je trouve honteux qu'il l'ai pour les vacances et moi pour la mener à l'école (j'ai des enfants scolarisé plus grands et je suis obligé de partir en vacances que durant les vacances scolaires donc à priori jamais avec ma puce...) car mon avocat m'avait dit que comme notre dossier avait duré le jaf était pas content (pas notre faute si pour passer devant on doit attendre 6 m et que la première enquêtrice a attendu 1 mois avant de signaler au jaf qu'elle ne pourra pas faire l'enquête car trop chargé et ensuite juillet aout... et re attendre pour repasser)

On m'avait dit (l'enquêteur de police) de saisir le jaf en référêt mais le jaf refuse toute demande en référet non transmise par un huissier, mais pourquoi?
Sachant que de toute façon le papa n'ayant pas payé 1 mois de pension ni réactualisé la pension et d'office en tort et devra j'imagine le payé lui-même...
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
sophiag Messages postés 38399 Date d'inscription samedi 20 décembre 2008 Statut Contributeur Dernière intervention 10 mars 2020 9 034
8 sept. 2011 à 06:38
Bonjour
Votre réponse devient confuse par rapport au sujet initial
Vous parlez de violence sur votre enfant et ensuite, vous expliquez que c'est une stratégie de prendre l'assistante sociale pour vous protegez des attaques contre le pere et parlez d'une pension impayée ???
Ensuite, pourquoi le JAF serait en colere ?
Pourquoi trouvez vous injuste que le pere la prenne le week end ?
C'est confus tout cela, excusez moi d'intervenir pour le dire, mais à la lecture du premier post et le dernier, il y a une diference
0
Je disais juste que mon avocat m'avait dit que le jaf n'aimait pas les dossiers trop longs mais que ce n'était pas de notre faute mais à cause des délais pour passer devant lui.

Je n'ai pas dit que je trouvais injuste que son papa la prenne le week end mais qu'il a (contrairement au temps ou elle n'était pas scolarisé) un droit de garde sur la petite fixé à TOUTES les vacances (sauf les grandes et Noël) et que je trouve injuste de ne pouvoir moi aussi partir en vacances avec elle (ma famille vie à 450 km et donc ne pourra plus la voir aussi) car j'ai des enfants scolarisé en primaire et collège et que donc en dehors des vacances je ne peut pas partir et donc elle ne sera avec moi que pour les semaines contraignantes et jamais pour les vacances.
Vous trouvez cela normal sans qu'elle ne reste pas avec son père, qu'il la dépose chez ses ex et la bat????
0
sophiag Messages postés 38399 Date d'inscription samedi 20 décembre 2008 Statut Contributeur Dernière intervention 10 mars 2020 9 034
8 sept. 2011 à 07:57
Justement
Le contraste entre battre et injuste les week ends m'a interpellée
Si vous me demandez mon avis, ce qui me préocupperait moi avant tout, ce serait la sécurité de mon enfant et pas le fait que cela soit injuste qu'il est ou pas l'enfant les vacances car le probleme se pose diferement
Si votre enfant court un danger, il faut absolument obtenir un DVH sur visite médiatisé
Cela doit etre la seule chose dont vous devez vous préocuppez
Arrivez au niveau de la violence, on ne peut plus parler de droit de garde classique
C'est pourquoi j'étais tres interpellée par le premier et deuxieme message
0
pititenouette Messages postés 9544 Date d'inscription vendredi 16 novembre 2007 Statut Modérateur Dernière intervention 28 janvier 2016 3 335
8 sept. 2011 à 08:16
Bonjour

Idem que Sophiag et je vous assure que nous avons l'habitude de cas comme le votre.

Il ne faut surtout pas mettre le doute dans l'esprit du Jaf.

Si vous tenez le même discours devant le juge, de plus sans avocat pour vous aider c'est critique.

Vous devez avant tout vous orienter vers le bien être et la protection de votre enfant.

Le fait de faire appel à une assistante sociale est une bonne chose, mais pas seulement.
Un avocat pourra mieux vous orienter dans les démarches juridiques.


0
Effectivement j'ai relu mais j'ai pas mentionné que lors du second jugement je voulais faire appel pour l'histoire de la garde les week end mais cela c'était avant les coups... et oui effectivement depuis c'est une bacotille par rapport à sa sécurité mais comme il devait m'avertir 2 mois avant de venir la chercher et ne me l'a plus demandé j'étais sûr que ma fille ne serait pas en danger.

Je sais également que un père qui n'exerce pas son droit durant une longue période peut le perdre et en l'occurence avec le fait qu'il bat la petite et fait des entraves pour que je puisse la récupérer cela rajoute des éléments me permettant de protéger ma puce.

Je vais me tourner vers un avocat afin de présenter au mieux mon dossier au jaf car je ne voudrais pas qu'il s'imagine que mon but n'est pas la protection de ma fille. Merci de vos conseils! Je suis preneuse de tout autre conseil....
0