Retrait de permis suite à alcoolémie [Résolu]

Signaler
-
Messages postés
18100
Date d'inscription
mardi 19 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juillet 2017
-
Bonjour,
j'ai etè controlè ya 6 jours par les gendarmes que jai appelè de mon propre grè suite a une que de poisson quon ma fait et le comportement violant de la personne qui a causè laccident ma question est mon tau etait de0,59 on ma retirè mon permi immediatement malgrè que j etais pas du tout en tort de cet accident quest ce que je risque?et quelle est le mentant de lamende que je dois regler?merci

4 réponses

Bonjour,

Pour ton information, j'ai été controlé le 22/08/2010 dans le Gers (32) à 0.59mg/L d'air expiré, je n'avais aucun antécédent judiciaire et mon permis depuis 12 ans sans aucune infraction. La gendarmerie m'a retiré le permis sur le champ et le préfet me la suspendu (administratif) pour 2 mois. Ce matin j'ai eu une convocation pénale devant un délégué du procureur et le verdict est le suivant : 2 mois de suspension donc la meme que le préfèt et 200 euros d'amende et bien sur les 6 points en moins. Voila j'espère avoir répondu à tes questions.

Boire ou conduire il faut choisir!!
Pour ma part j'ai pris une bonne claque et tout ça ma fait beaucoup réfléchir.
Bon courage pour la suite.
Messages postés
15614
Date d'inscription
mardi 11 novembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 octobre 2020
7 545
Bonjour

0.59 mg par litre d'air expiré ,çà correspond à 1.18 g. par litre de sang .

Donc lisez ceci ,en attendant de reconduire .
La morale quand on a un coup dans le nez ,il vaut mieux ne pas faire de scandale .

* SANCTIONS ENCOURUES *

Si votre taux d'alcool est compris entre 0,5 et 0,8 gramme par litre de sang : vous risquez une amende forfaitaire de 135 Euros et la perte de six points du permis de conduire.
En cas de comparution devant le tribunal (par décision du procureur de la République ou de contestation de l'amende forfaitaire), vous risquez également une suspension du permis de conduire.
Si votre taux d'alcool est supérieur à 0,8 gramme par litre de sang : vous risquez d'être puni de 2 ans d'emprisonnement et de 4 500 euros d'amende. Ce délit donne lieu à la perte de six points du permis de conduire.

Attention, le tribunal peut en outre décider de vous infliger une suspension du permis de conduire pour une durée pouvant atteindre 3 ans. Si vous refusez de vous soumettre à une vérification du taux d'alcoolémie, sauf en cas de contre indication médicale précise, vous encourez les mêmes sanctions qu'en cas de dépassement du taux de 0,8 g pour mille d'alcool dans le sang, c'est à dire :
- une amende pouvant atteindre 4 500 Euros, une peine de prison maximale de 2 ans, la perte de six points du permis de conduire, une suspension ou une annulation du permis de conduire.
De plus, si vous associez consommation de stupéfiants et d'alcool à un taux prohibé, vous encourez 3 ans d'emprisonnement et 9 000 euros d'amende.

Enfin, si vous provoquez un accident en conduisant sous l'emprise de l'alcool, l'amende sera portée à 30 000 euros si vous occasionnez des blessures graves et vous serez passible d'un emprisonnement pouvant aller jusqu'à 10 ans et d'une amende pouvant atteindre 150 000 euros si vous provoquez la mort d'un autre usager de la route.

bonjour,j'ai eu aussi cette infraction ,qui est lourde de conséquences ,contrôlé a 0,53 ,2 mois de retrait de permis 6 points et j'ai réussi a obtenir une "composition pénale " soit un stage qui coûte 400 euros ,étant donné que je n'ai jamais eu d'infractions auparavant ,il y a ensuite les visites médicales ,avec contrôle des gammas -gt et transaminases ,(prises de sang )amenées en préfecture devant plusieurs médecins après 6 mois 1 an ,3 ans et 5 ans ,pendant 8 ans vous aller être convoqué, j'ai donc pris la résolution de jamais plus boire depuis 4 ans cette histoire est arrivée,en 2010 et afin de garder mon travail ,j'insiste sur le fait que si vous aller voir vôtre médecin pour suivre une thérapie afin d'élaborer une cure avec sevrage le procureur peut être plus clément suivant vos démarches , je vous souhaite beaucoup de courage car cette situation même provoquée par nous même est parfois incomprise des autres quand il y a faute or l'alcool est une maladie ,a nous de savoir si nous sommes malades ou pas ?
Messages postés
18100
Date d'inscription
mardi 19 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juillet 2017
3 911
bonjour

"car cette situation même provoquée par nous même est parfois incomprise des autres "

oui, surtout quand lesdits "malades" envoient au cimetière toute une famille..."
Messages postés
15614
Date d'inscription
mardi 11 novembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 octobre 2020
7 545
Re
Il parait que l'alcoolisme est reconnue comme une ** Maladie **
Messages postés
18100
Date d'inscription
mardi 19 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juillet 2017
3 911
je ne dis pas le contraire
pour certaines personnes c'est évident

pour les petits c....du samedi soir il s'agit plutôt d'un vice et de bêtise pure..

mais hélas le résultat est le même pour leurs victimes...
Messages postés
15614
Date d'inscription
mardi 11 novembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 octobre 2020
7 545
pour les petits c....du samedi soir il s'agit plutôt d'un vice et de bêtise pure..
Hélas il n'y a pas qu'eux ............... sans oublier les fumeurs ( herbes de provence ) IoI .
Messages postés
18100
Date d'inscription
mardi 19 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juillet 2017
3 911
encore pire..

et parfois les deux, mon colonel!!!!
Messages postés
13896
Date d'inscription
lundi 5 juillet 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 juin 2014
5 172
Bonjour,

Responsable ou pas de l'accident, la conduite en état d'alcoolémie est interdite... Sachez d'autre part que les dégâts matériels de cet accident risquent de ne pas être pris en charge par votre assurance.

"Si votre taux d'alcool est compris entre 0,5 et 0,8 gramme par litre de sang : vous risquez une amende forfaitaire de 135 Euros et la perte de six points du permis de conduire.

En cas de comparution devant le tribunal (par décision du procureur de la République ou de contestation de l'amende forfaitaire), vous risquez également une suspension du permis de conduire.

Si votre taux d'alcool est supérieur à 0,8 gramme par litre de sang : vous risquez d'être puni de 2 ans d'emprisonnement et de 4 500 euros d'amende. Ce délit donne lieu à la perte de six points du permis de conduire. "
Dossier à la une