Charges salariales dirigeant SASU vs EURL [Résolu]

-
Bonjour,

J'envisage de créer une petite société de conseil et j'hésite entre les dux statuts qui se ressemblent : EURL et SASU.

Le principe serait de ne pas être rémunéré pendant les 18 premiers mois mais ensuite (... si possible), de percevoir un revenu.

D'après ce que j'ai pu voir, le gérant d'EURL est considéré comme Travailleur Non Salarié, alors que le président de SASU est considéré comme un salarié normal.

Donc ma question est de savoir quels sont les charges qui pèsent sur l'entreprise pour chacun de ces deux statuts pour ce qui concerne le salaire du dirigeant, tout en sachant, si je ne me trompe pas, que le gérant ne bénéficie pas d'assurance chômage et qu'il lui appartient de cotiser par ailleurs.

Si vous avez des éléments de réponse, le top serait si ous le pouvez de donner pour 1000 € nets perçus par le dirigeant (moi peut-être... :) ), ce que cela coute au total pour l'entreprise.

Merci pour vos avis avisés,

Lim.
Afficher la suite 

Votre réponse

20/36 réponses

Meilleure réponse
90
Merci
Si c'est pour avoir une protection sociale, SASU avec un tout petit petit salaire simplement pour cotiser a l'assurance maladie.
Par contre pour la retraite, il faut un minimum de 800€ de salaire net par mois pour valider ses trimestres de retraite.

Dire « Merci » 90

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 21694 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

pourquoi pole emploi refuse la prise en charge? ce serait intéressant d'en connaitre la raison, et ce que vous avez mis dans votre statut..
Le pôle emploi refuse car elle est présidente d'une SASU et qu'elle est donc "assimilée-salariée" et donc pas salarié!La différence est qu'il n'y a pas de droit au chomage
bonjour, dans le cas ou le president cumulerait deux fonctions : la gestion et une tache operationnelle bien distincte dans les statuts qu'est ce que cela donne dans le concret ? Merci JJ25
Presidente ou pas ce qui doit compter au niveau de pôle emploi c'est les salaires touchés. Par contre la création de la SAS doit etre posterieur a la prise en charge par pole emploi
La création. De la sas doit être posterieur à la prise en Chage c'est a dire ?
Commenter la réponse de danybr
29
Merci
Bonjour,

En EURL vous dépendez du RSI, pour 1000€ de TNS il faudra compter environ 45% de charges.

En SAS vous dépendez du régime des salarié, comptez 57% de charges.

En EURL si vous ne prenez pas de salaire il y aura des charges minimum (environ 130€ par mois).

En SAS si pas de salaires, aucunes charges sociales.


Dany

Ma petite entreprise : http://www.cashreduc.com
Solen51
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 16 juin 2018
Dernière intervention
16 juin 2018
-
Bonjour,
Pour un dirigeant de SAS avec un salaires de 800€ par mois, à combien se chiffrent les charges salariales et patronales svp (22% et 40%)?
Y a t il un montant pour un salaire qui permette justement de ne pas payer ces charges ?
Par avance merci de votre réponse,
Cdlmt
Commenter la réponse de danybr
Messages postés
5
Date d'inscription
lundi 18 octobre 2010
Dernière intervention
19 octobre 2010
24
20
Merci
Et pour un gérant d'EURL ou un président de SASU ne souhaitant pas se rémunérer (vu l'énorme cumul charges sociales + charges patronales), si ce n'est miser sur ses dividendes en fin d'exercice, comment peut-il faire pour avoir une protection sociale un peu plus discount (quitte à avoir une mutuelle santé en plus à titre privé) ?
Mickymyk
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 4 janvier 2014
Dernière intervention
4 janvier 2014
-
Pour te répondre ....il faut donc tuer la secu , vu qu'il tue les salaires ...!!
Saches que la secu n'a plus le monopole de la protection social !! L 'europe a donné les armes aux français pour faire jouer la concurrence depuis un moment deja ...
Je te conseille approfondir le sujet sur le net ;-)....les sites du MLPS et QQSL sont très explicite .

En résumé , il est possible de prendre une assurance sécurité sociale privé a l'étranger , a moindre cout !! ainsi que la retraite , moins cher et plus solide , cotisé là par capitalisation ...
L'assurance t'évite de payer les charges sociale , csg crds , cotisation secu , mutuelle perso etc .
L'assurance vaut 230€/mois et la retraite 120/mois (peut importe le montant de ton salaire....rien a voir avec 45% ou 55% de la secu ...

Tu reste soumis au cotisation CAF chomage et IR bien sur ,

Et ce autant pour un salarié que pour un indépendant
Pour un salarié , ça permet de toucher son salaire brut de brut( : le salaire brut deviens net , avec payé en plus l'équivalent des charges patronal ....) d'où il déduira environ 400€ de frai d'assurance etc ..

Les démarches sont juridiquement légales , je vous conseille de passer par l association du Mouvement pour la Liberté de la Protection Sociale MLPS si vous voulez franchir le cap

Mickymyk
Commenter la réponse de misterphil92150
15
Merci
Ah tiens, un gars qui pense comme moi, un petit boulot salarié encore quelques temps pour la protection sociale, le reste dans ma SAS pour ma retraite (je tape sur les 45 ans de mon coté ;))
Hors de question de bosser jusqu'à 65 ans pour être usé et crever 1 an après sans avoir eu le temps de prendre des loisirs et de voyager !!!
Commenter la réponse de danybr
10
Merci
Bonjour,

Ce sujet a 2 mois, mais je me posais la question suivante à tout hasard...

Pensez-vous qu'on puisse d'une part, être auto-entrepreneur et, d'autre part, être associé dans une SAS (sans être salarié donc) ?

Le but :
2 associés AE, qui montent une SAS.

Le principe :
- Pendant l'année, on dispose d'une couverture sociale et de cotisations réduites en tant qu'AE pour les 2 associés ;
- On facture les clients en tant qu'AE (chacun de son coté) ;
- La SAS facture également les clients pour certaines prestations (prestations où les 2 associés interviennent) ;
- On facture également la SAS en tant qu'AE, sans atteindre le plafond de l'AE, pour récupérer la part de chacun dans les prestations communes ;
- En fin d'exercice, s'il reste quelque chose dans la SAS (c'est le but aussi), on se verse un dividende qui vient compléter nos revenus sur la déclaration 2042. Dans ce cas, on ne peut pas prétendre au prélèvement libératoire de l'impôt en tant qu'AE... et on serait soumis à l'impôt sur le revenu pour les revenus AE + dividendes. Pour le reste, je ne vois pas vraiment où ça poserait problème.

L'avantage :
- Suivant les clients, il est plus facile de présenter une offre sous couvert d'une SAS (plus crédible pour certains) ;
- On peut bosser à 2 dans une structure centrale et les reversions viennent en diminution du résultat de la SAS (pas de déduction possible pour un AE) ;
- Il est possible de faire des achats sur la SAS...et de déduire la TVA de ces achats.


Merci d'avance pour vos points de vue et observations.
Commenter la réponse de Jocker
9
Merci
Oui c'est le principe de la SAS / SASU
Pas de salaire, pas de charges, d'ou le fait qu'aujourd'hui tout le monde fait des des SAS. Sachant qu'en cas de salaire, les charges sont plus élevé...
Vous ne percevez pas de salires mais en cas de contrôle URSSAF vous êtes redevables des charges sur une partie de vos dividendes !!
charges sur une partie des dividendes ??? des sources SVP, cela me parait farfelu !
c'est le code des impôts : quand on verse les dividendes aux associés (vous même si vous êtes seul) vous avez le choix entre un paiement forfaitaire (36,5% des sommes reçues 21 + 15.5 de csg) ou l'inclure dans votres déclaration IR (vous payez toujours les 15.5 % de csg, puis abattement de 40% + 1500 si personne seule) . si vous recevez 10000 > 1550 euros de csg à payer, ensuite vous deduiez 40% soit 6000 euros - 1500 = la somme sur laquelle sera calculé votre IR ... y plein d'infos sur le net
le forfait est rarement avantageux, mieux vaut l'ajouter à l'IR, les 40% abattement font la différence. (c'est un peu l'équivalent de 10 et 20 % d'abattement sur les salaires).
Ce paiement n'est en rien une couverture sociale si vous n'avez pas de salaire !
(il faut donc en effet bien calculer entre gérant sarl et président qui se verse une salaire)
Commenter la réponse de danybr
Messages postés
6
Date d'inscription
lundi 18 octobre 2010
Dernière intervention
6 août 2014
12
9
Merci
misterphil92150 prends garde à toi

quand tu dépasses les plafonds A-E tu passes quasi d'office en E-I,
I appels de cotisation en retard (environ 9000€ - 23% de l'A-E),
II la TVA vient se mettre de la partie... 19.6% de ton CA.
III en l'IR est sur 125% de ton bénéfice au lieu de 100% parce que tu n'as pas adhéré aux asso de gestion (les comptables connaissent)
IV tu n'auras aucune facture pour dégonfler le bénéfice du chiffre d'affaire

prépare toi à un changement douloureux
si au prorata du nombre de jours annuel tu n'as pas encore dépasser, dépêche de recourir au portage salarial, c'est cher, mais ce le sera moins que ce qui vas te tomber dessus

moi j'arrête l' A-E pour la SASU et je me prends un mi-temps le matin de 6H à 10H
j'assure un salaire faible mais fixe et j'attends les dividendes de ma SASU en fin d'année que je place direct pour ma retraite à 50 ans
Commenter la réponse de martrahh
6
Merci
Ah oui effectivement, ça fait cher.
Au départ je pensais à une SAS puis j'ai suivi ma comptable qui m'a fait pencher plutôt pour une EURL.
Quasiment tout le monde fait des SAS depuis début 2009 car maintenant il n'y a plus besoin de commissaire au compte. Mon comptable m'a dit qu'il ne faisait que ça depuis le début de l'année (très peu de sarl).
L'intérêt de la SAS est la facilité a céder des actions a des associés ainsi que la grande liberté dans la rédaction des statuts, la possibilité d'avoir des associés et de garder l'usufruit de l'entreprise (dividende).
L'autre intérêt est d'avoir un statut de salarié donc avec une meilleure protection sociale par rapport à un TNS (Ok les charges sont un peu plus élevé...).
Si vous décidé par la suite de faire rentrer des associés dans votre SARL ça vous coutera beaucoup plus cher que dans une SAS... Il faut prévoir à long terme. Il y a aussi l'anonymat des actionnaires qui est intéressant...
En conclusion a part les 12% de cotisation supplémentaire pour le dirigeant qui lui assure malgré tout une meilleure protection sociale, tout le reste donne un avantage a la SAS.
A vous de faire le bon choix.
Commenter la réponse de Lim
5
Merci
2 boulots sans concurrence, coté emploi du temps le 2eme boulot (ma SAS) ne compte pas en tant que temps de travail puisque je ne suis pas salarié.
Je ne travaille pas plus étant donné que ma SAS est plus une passion.
+ de 30 oui forcément.
Chiffre dans ma SAS correct et mon train de vie normal, vie tranquille, ski, voyages loisirs sportif...
L'argent reste dans ma SAS et servira a me verser un salaire jusqu'à mes 62 ans a partir de mes 45 ans même si ma SAS ne gagne plus d'argent... ce qui sera placé rapportera...
En bref mon but profiter de la vie mais pas a 70 ans
Commenter la réponse de danybr
3
Merci
Merci Dany,

Tout vient à point qui sait attendre...

Je suis donc parti pour une EURL
Commenter la réponse de Lim
3
Merci
Si je comprends bien le fil de discussion :
en créant une sasu sans prendre de salaires mais que des dividendes on ne paye que les impots mais pas de charges sociales !!
Faux, il y a les charges sociales sur revenus du capital à savoir les 15.5% de CSG-CRDS, cela s'applique sur une plus-value de vente de maison secondaire, sur les dividendes d'une SASU ou SA, sur les loyers que vous touchez en louant un garage ou un investissement locatif quelconque, en effet cela fait longtemps que le gouvernement s'est rendu compte que les charges sociales il y avait des moyens (dividendes au lieu de rémunération, ou vivre de loyers encaissés), etc etc il fallait aussi les prélever sur les fruits du capital et pas seulement sur le travail. Cependant si votre seule activité c'est toucher des rentes, requalification eventuelle, car un juge peut faire des preuves avec des présomptions, si vous gérez un portefeuille de 100 logements à vous et que vous n'avez pas de travail... ce sera consideré comme votre travail et c'est l'URSSAF qui pense que 15.5 % dans ce cas là c'est pas assez et en veut plus et demande la requalification en société de fait/emploi de votre activité, mieux vaut en France être occupé avec un autre emploi et cela justifie que à côté vous ayez des rentes, si la gestion gratuite de votre SASU, ou activité foncière ne vous prend pas trop de temps...La France est un pays très dictatorial et redefinit les choses à la tête du client il y a toujours un texte qui le permet... Mieux vaut partir et investir dans la création d'une société ailleurs et oublier ce pays avec bien 15% d'impot en plus sur le plus imposé des autres pays européens et avec des services pour le prix payé bien médiocres... (la propagande officielle française c'est les services délivrés par l'état sont au top...)
Commenter la réponse de heres40
3
Merci
S'il n'est pas salarié ailleurs il n'est pas obligé de payer de cotisations sociales comme dans une EURL, par contre il n'aura aucune couverture sociale.

Pour ce qui est du chômage, effectivement, pas de cotisation pour le président, donc pas de droit aux assedics, sinon il serait trop facile, de bosser un peu en étant salarié, se licencier et bénéficier du chômage... lol
pourtant j ai cru comprendre que l'ursaaf demande de payer la première année d exercice d après une estimation de dividende éventuel N1 ou de salaire verser du coup obliger d'avancer un an de cotisation ?? Meme si remboursé apres en cas de bénéfice zero.Dou un minima de 1996 euros surtout quand on pas le droit a l ACRE comme moi car marié et revebue superieur 120% du smic.
Oui obligation de payer le RSI en tant que TNS
Commenter la réponse de danybr
3
Merci
lol
La protection sociale a tarif discount, c'est de ne rien faire et demander le RSA...
Ou alors se mettre autoentrepreneur...
Commenter la réponse de danybr
2
Merci
Et moi je suis parti pour transformer mon EURL en SAS !!!

Attention au cout : 3600€ entre les frais d'enregistrement au greffe, les frais d'avocats et les frais de commissaires au comptes.
Ca peut se faire pour moins que ca. Le rapport de transformation par l'expert comptable est obligatoire mais le prix se négocie selon la taille, puis le reste peut être fait par soi-même (rédaction statuts et AGE). Enfin, l'enregistrement au greffe coûte environ 400€...
et après tout dépend de ton CA mais le commissaire aux comptes n'est plus obligatoire depuis 2009 ! !
Commenter la réponse de danybr
Messages postés
5
Date d'inscription
lundi 18 octobre 2010
Dernière intervention
19 octobre 2010
24
2
Merci
Oui mais je n'arrive pas à connaître ce minimum vital pour avoir l'assurance maladie et donc le coût minimal total.
Pour la retraite, peu importe, pour avoir toutes mes annuités, il faudrait que je bosse jusqu'à 70 ans, donc cela ne m'intéresse pas de cotiser une fois que je serai mort ;)
pour l assurance maladie vous devez cotiser 60 h pour un mois ou 120 haures pour un trimestre.Si vous etes salarie vous vous decarez comme salarié par exemple 60 heures en janvier 2012, puis plus rien jusqu à la fin de l'année 2012(bulletin de salaire à zéro) vous aurez droit à la sécu pour 12 mois +12 donc jusqu'à fin janvier 2014.
minimum secu pour etre proteger assurance maladie et hospitalisation sans avoir droit aux indemnitees journalière =travailler 30 jours consecutifs et 65 heures minimum.je le fait tout les ans je sais de quoi je parle .apres pour la retraite faire du locatif et ça coute moins cher le rsi
Commenter la réponse de misterphil92150
1
Merci
Bonjour à tous.

Merci pour ce sujet et les réponses très bien faites !

Cependant, je souhaiterais avoir un complément d'informations sur le statut du président de SASU. S'il n'est pas salarié ailleurs, n'a-t-il pas un montant minimal de salaire à se verser ou de charges sociales à payer comme c'est le cas en Eurl ?

Je lis également partout que le président de la SASU est soumis au régime général de sécurité sociale (hors régime Assedic). Ce "hors régime ASSEDIC" veut-il bien dire que le président de SASU ne pourrait prétendre un jour au chomage ou ai-je mal compris ?

Merci d'avance pour vos réponses !
Commenter la réponse de stef31500
Messages postés
6
Date d'inscription
lundi 18 octobre 2010
Dernière intervention
6 août 2014
12
1
Merci
je n'avais pas percuter le point de vue de tout laisser dans la SAS
faut que je peaufine ma stratégie de placement...
Commenter la réponse de martrahh
1
Merci
Il n'est pas possible d'etre AE et de posseder en meme temps une SAS... Ca serait trop beau !
Bonjour danybr, sur quoi te bases-tu pour affirmer qu'il n'est pas possible de posséder une SAS (SASU) et d'être également AE ? car d'un côté on est salarié (URSSAFF) et de l'autre TNS ?
Fais-tu référence au fait d'être sur la même activité ? est ce cela qui n'est pas possible ? si oui as-tu par hazard trouvé un article ou un site officiel qui en parle ?
Merci.
on peux être salarié et AE en meme temps MAIS interdiction d'être gérant ou président en meme temps que AE. AE c'est faut pour créer facilement et a moindre cout une entreprise, donc on ne peux quand meme pas bénéficier de ces avantages tout en possédant déjà une entreprise.
Ceci dit vous pouvez toujours tenter...
A priori c'est possible uniquement en cas de SAS
http://aideautoentrepreneur.com/cumuler-auto-entreprises-73
en SARL c'est impossible car la caisse de cotisation est la meme : RSI
A vérifier quand meme avec l'Urssaf
Bonjour danybr
Merci pour toutes ces infos, je souhaite également créer une SASU ou SAS, pour un site internet de conseil. Sauriez vous si il y a un avantage ou non, à mettre sa femme en co-actionnaire et de ce fait créer un SAS ou non, et alors créer juste une SASU? Ma situation: actuellement au chômage, et me femme est salariée dans le privée.
Autre point, en créant donc cette SAS ou SASU, je vais perdre ma protection sociale, faut il donc créer en parallèle une auto entreprise et bénéficier de cette protection? Car je ne compte pas me verser de salaire les premiers mois.
En vous remerciant

Bien cordialement
Pierre
Commenter la réponse de danybr
0
Merci
C'est compliqué, peut-être ?
Commenter la réponse de Lim
0
Merci
Très... très compliqué ?
Commenter la réponse de Lim
Dossier à la une