Eloignement géographique et droit de visite

Résolu/Fermé
Nadia0038
Messages postés
5
Date d'inscription
jeudi 10 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
11 décembre 2009
- 10 déc. 2009 à 22:20
 Will - 15 juil. 2010 à 23:16
Bonjour a tous.

Besoin de vos conseilles svp!!



Mon histoire.

Maman dune petite de 6 ans puis séparé depuis 2005,
le jaf avait ordonné au père un droit de visite et d'hebergement un week end sur deux
et la moitié des vacances scolaires "cela etait quand nous étions de la même ville".

Ma situation, depuis a changé. Jai rencontré un homme avec le quel je partage sa vie.
Mon nouveau conjoint ma proposé de venir habiter chez lui chose que jai faite sans hésiter.
Bien entendu le papa a été averti par courrier de mon changement de situasion.
En compassassion de léloignement géographique "500..klms" que je lui ai imposé,
j'ai proposé au papa de venir prendre sa fille a mon nouveau domicile "Paris".

celui si me réthorque qu'étant donné mon changement de domicile pour une "mutation non
professionnelle" mais a des fins personnelles, que les trajets sont entièrement a ma charge!!!
Dit-il vrais car je n'ai trouvé auncun texte de loi le stipulant??


Pour appaiser ce climat tendu entre nous, mon nouvel ami ma proposé de prendre son véhicule
afin de proposer au papa de faire mis trajet pour qu'il puisse récupérer son enfant.
"Je précise que cet accord est a l'amiable". Le papa a accèpté.
Jusqu'a la tout va pour le meilleurs des mondes!
Mais l'année dernière, mon compagnon et mois meme décidont de déménager, changer de ville
pour s'installer dans le sud ouest de la france (40).

Maintenant nous entrons dans le vif du sujet.
Mon nouveau compagnon, pour des raisons perso, ne peut plus me préter son véhicule.
Je propose donc au père de venir chercher a mon "nouveau" domicile sa fille par ces propres moyens.
Celui si n'est pas d'accord et me demande de trouver tout de meme une solution afin
de faire mis trajet comme on le faisait auparavant. Je lui répond qu'il m'est impossible
pour mois d'avoir une voiture. Le papa, très énervé, me resort encore cette soit-disant loi
de l'E.V.G!

Raz-le-bol de tout et de ces colères!! je lui répond que si ça ne lui convient pas,
qu'il s'en tienne au jugement de 2005. A savoir, qu'a défaut d'accord entre les parties
le père est ordonné a récuperer et a ramener l'enfant au domicile de la mère.
c'est écrit sur l'ordonnance du tribunal!!!
Il me dis que le jugement n'est plus valable car ma situation a changé depuis 2005!!
Certes, mais ce jugement n'a jamais été réactualisé. Pour mois il doit tout
de meme en tenir compte!!!!!


Que puis-je faire svp????
Que peut-il faire contre ça car je craint que cela ce termine devant le jaf??
Merci de m'avoir lu et de vos conseils.

Nadia
A voir également:

13 réponses

Je suis assez éffaré de voir ce qui se dit sur ce post. Comme il est du rôle du forum de débattre et que ce n'est qu'en débattant que nous pouvons réfléchir, j'annonce la couleur, je suis ouvert et non arrété à ce que ja vais recevoir comme retour pour faire évoluer ma synthèse.
En ce qui me concerne, après la séparation avec ma femme, tous se passait très bien. Nous avions concenti mutuellement à l'application d'un DVH sous le modèle clasique sans même avoir besoin de passer devant un JAF.
Pour des raison professionnelle, mais sans mutation, je déménage à Aix en Provence alors que nous habitions tout deux (à un village près) dans l'Oise.
Altruiste et juste de nature, je gagnais aussi très bien ma vie, je me suis interdit de faire serntir ce changement géographique à ma fille. Aussi, je me suis battu pour garder la même fréquences de visite, soit tous les quinze jours (En TGV il y en avait pour 4 heures à peine). Au niveau du financement de ces DVH, étant à l'origine de mon éloignement de l'enfant, je trouvai abérant de demander quelque participation que ce soit à la mère. Pendant 1 an et demi cela c'est passé comme décris...Ensuite je suis retourné dans l'oise... Je considère que quand on a des enfants, ses choix de vie personnel doivent être assumé personnellement et aucune excuse ne peut être recevable. L'interet de l'enfant ne commande pas ces déménagements. C'est l'intérêt du couple, l'intérêt professionnel etc... D'autre part, c'est toi qui est parti, déjà que l'enfant subit physiquement le voyage, il faudrait que tu en soit épargné à moitié et que l'on te finance la moitier du voyage...Qui a décidé de ce choix de vie et dans quel intérêt ? L'enfant ? Ton ex ? ou bien toi dans le fait légitime de rejoindre ton conjoint actuel. C'est une décision propre, il n'est a personne d'autre d'en assumer les conséquences, au moment ou il y avait un choix à faire, c'est ni ton enfant, ni ton ex qui l'a décidé mais bien toi...
26