Instituteur refuse le beau-père avec la mère [Résolu/Fermé]

- - Dernière réponse : 58Sab
Messages postés
12615
Date d'inscription
mardi 25 août 2009
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 août 2016
- 24 mai 2011 à 15:19
Bonjour,
L'instituteur voulant rencontrer ma femme, nous nous rendons à l'école. Dès son arrivée il s'adresse à moi en me disant: " je ne veux voir que madame car vous n'avez pas l'autorité parentale, pour moi vous n'êtes rien." tout ça devant ma fille, qui me considère comme son père car elle ne connait que moi.
Ma femme et moi insistons et il fini par nous recevoir dans l'escalier. Là nous nous sommes faits humilier et insulter pendant 20 minutes. Il nous a traité de marginaux et menacé d'une enquête sociale, tout ça à plusieurs reprises, sur un ton très agessif, et surtout sans aucune raison autre que le fait de ne pas être allés à la réunion concernant une sortie scolaire facultative.
Nous nous sommes vu reprocher notre retard de 10 min à la 1ere réunion scolaire (cause travail) ainsi que le fait d'avoir "ouvert notre bouche" alors que nous n'étions "que des nouveaux" dans la commune. En réalité, j'ai juste émis des réserves concernant le choix de l'activité pétanque comme sport. Nous pensions qu'une réunion était faite pour échanger des points de vue. Ce monsieur est allé jusqu'à nous dire qu'il ne donait pas cher de notre avenir au village et à l'école.
Il nous a aussi dit plusieurs fois que "c'est lui le responsable" et que tout se passerait comme il le désirait, c'est à dire que notre fille se trouvait obligée de participer à la sortie scolaire.
Et j'en oublie...
Peut-il refuser qu'un beau-père soit présent à un entretien ou une réunion lorsque la mère le désire?
A-t-il outrepassé ses fonctions? Ou bien un instituteur a-t-il plus de droits que la mère de l'enfant elle-même?
Pincez moi je rêve. AU SECOURS.
Afficher la suite 

4 réponses

Meilleure réponse
5
Merci
bonsoir à tous , je vis la même chose dans ma ville avec mon fils de 10 ans cela fait trois ans que je subis une association de maitresses , je m explique mon fils rentre alors en ce1 et tombe avec une enseignante que je ne connaissais pas, mais de suite les choses vont de travers étant divorcée avec deux enfants, et vivant avec un veuf ayant deux filles nous sommes deja marginaux, mon fils commence alors par recevoir une punition par jour, je demande un rdv et la je me retrouve avec l institutrice , une psy scolaire , et la directrice , on me demande alors de signer un contrat m obligeant a faire les devoirs de mon fils tous les jours avec lui, comme si je ne faisais rien, je signe tout de même, vient ensuite les exclusions, mon fils se retrouve au fond de la classe, seul, considéré comme perturbateur, mon fils continue tout de même a vouloir plaire à son institutrice et lui offre pour noel des chocolats et une pomme qui moisira sur le bureau devant les yeux de tous les camarades, vient ensuite les anniversaires, les enfants apportent des bonbons, le seul à ne pas y avoir droit est mon fils, privé aussi de sorties scolaires pour les mêmes raisons.. je deviens folle et laisse mon compagnon discuter du comportement de mon fils, il se fait envoyer sur les roses, elle s 'est même permi de contacter mon ex_mari... l' année se fini sur un cancer de l'uterus et impossible pour moi de les accompagner a une sortie piscine, vient alors mon fils debout devant tout les autres , elle dit alors vous voyez , cet enfant, on ne peut pas compter sur sa mère.. trop fatiguée a l epoque je ne dis pas grand chose, l année suivant on m inflige le cas instit dépressive ayant deja eu des blames pour mauvais traitement en classe, je refuse alors de laisser mon fils subir encore, on me repond alors que je ne choisis pas, si tous les parents faisaient de la sorte on ne s en sortirait pas .....cette institutrice s'est , suite a une reunion tenue a carreau, mon fils passe ensuite dans la classe supérieur donc cette année, mon fils est puni en permanence, sois disant trop tete en l air, et pertuebateur. resultat ou constat, mon fils aimait l ecole et était fasciné par tout , ce n est plus la cas aujourd hui!alors je sais que je n ai pas un saint mais un enfant de 10 ans qui aime la paléontologie , le ciel, les pierres, et les pokémons, mais aujourd hui j ai recu un mot me disant que mon fils avait des problemes comportementaux a cause de moi, et de la façon que j ai de le proteger, et qu elle comprenait mieux,...
la maitresse de ce1 l a fait redoubler, celle de ce2 a suivie sa copine de recrée, la troisieme, me demande de reflechir au fait que cela se reproduit chaque année, il y a deux ans on a cassé les dents de mon fils dans la cour, je n ai pas eu le droit d intervenir,il y a trois semaines , il s est fait tabasser a la cantine, d apres le directeur ce n est pas sous sa responsabilité mais celle de la mairie, ma fille d un an l ainée , s est faite ouvrir le crane dans les toilettes de l ecole, j en ai pas eu le droit de protester....alors pour moi l education national n est qu un ramasi de conneries, bon a faire greves a la premiere occasion, se posant en victimes faces aux enfants, et soldaire dans une certaine soit disant pédagogie qui ne veut rien dire, nous , parents ne valons rien, sommes de mauvais parents, et surtout , nous aurons toujours tords....je suis malheureuse de ce systeme, plus que douteux, j ai 5 enfants aujourd hui , une fille en licence, une au bac, une en classe bilingues un bébé et mon mouton noir, qui semblait pourtant etre le plus eveillé de tous,l ecole me le detruit petit a petit, et je suis impuissante...
je cherche sur internet mais jamais on ne trouve de fait relatant la mauvaise conduite d un prof ou instituteur , de harcèlement moral a l encontre de l enfant... pourquoi ?

Dire « Merci » 5

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 24563 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

fanchb29
Messages postés
3070
Date d'inscription
jeudi 19 août 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
12 juillet 2018
877 -
Portez plainte directement contre l'école, la mairie et le rectorat, plus une plainte à titre personnel pour mise en danger de la santé et de la vie de vos enfants contre les instituteurs en question.
Et un petit courrier directement au ministère pour bien mettre en garde l'éducation nationale...

A mon avis, la situation va rapidement être réglée de cette façon...
58Sab
Messages postés
12615
Date d'inscription
mardi 25 août 2009
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 août 2016
2899 -
@lipana : la prochaine fois merci d'ouvrir une nvelle discussion car ce post date de 2009
0
Merci
Bonsoir,
dans l'intéret de l'enfant je dirais soyez diplomate.

Cordialement
tarasouris
Messages postés
4143
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
845 -
Bonsoir ,

Bien sûr, il faut savoir rester " diplomate " avec l'instituteur de son enfant, sinon c'est l'enfant qui, à lire le comportement de ce " pédagogue " , en subirait les conséquences ...

Toutefois, ce professeur des écoles a très largement dépassé ses droits, à tous points de vue : qu'il explique à des parents que les sorties scolaires, même dites " facultatives ", les classes vertes, etc, sont très importantes et que tout doit être fait pour que l'enfant y participe, sinon il se retrouve seul envoyé dans une autre classe, ne peut pas suivre avec ses camarades les leçons suivantes relatives à cette sortie, etc ..., cela, c'est effectivement de son ressort !

De là à faire des commentaires quand à " nouveaux venus dans la commune, donc taisez-vous " , alors que oui, lors d'une réunion scolaire, chacun a droit à la parole, des parents en retard, il y en a toujours, etc etc, cela dépassait et de loin ses compétences pédagogiques ...
Cet instituteur a un Directeur d' Ecole, et la commune a un Maire ? Demandez leur rendez-vous et expliquez la façon dont vous avez été reçus et les commentaires déplacés auquel vous avez eu droit .

Par ailleurs, la maman a l'autorité parentale, et si elle décide de venir avec vous, la grand-mère ou la tante, c'est elle qui décide, pas l'instituteur ou le médecin ... !

Je ne sais où vous vous êtes installés, mais s'intégrer dans un nouveau village n'est pas forcément très facile, il y faut, oui, de la diplomatie, et aussi un investissement dans la vie de la commune, par contre ne vous laissez pas non plus rabaisser à la première occasion .

---------------------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
> tarasouris
Messages postés
4143
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
-
Bonjour.
Le problème c'est que le directeur c'est lui. Nous sommes allés ma femme et moi aujourd'hui voir le maire du village ou on était l'an dernier, (10KM) l'école reprend notre fille avec l'accord de la directrice sans problème. Mercredi il nous faut aller voir le maire d'ici et ça m'a l'air plus compliqué. Ca a l'air de rien raconté comme ça mais la scène du 27/11 a été d'une violence verbale inimaginable. Il faut absolument que notre fille puisse partir de cette école. Je n'ai pas tout raconté, ça prendrait trop de temps. 20 min d'humiliations d'insultes et de mensonges ne se résument pas en quelques lignes. Quand a rester diplomate OK mais il faut agir. Y a-t'il une loi qui dit m'interdit d'assister aux entretien si ma femme le désire? Ou puis-je trouver des lois? Merci a tous ceux qui pourons nous aider. On a besoin de soutient et d'idées. C'est un vrai cauchemard.
Messages postés
4143
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
845
0
Merci
Bonsoir,


Déjà, vous avez très bien fait de prévoir le transfert de la petite dans son ancienne école, ainsi elle ne risquera pas la vindicte de cet " enseignant " .

Vous allez voir le maire, vous lui exposez, calmement, toutes les paroles et comportements, devant l'enfant qui plus est ! ce qui démontre la pédagogie de ce monsieur ! , que vous avez du subir et lui demandez son avis et son intervention quant au fait que vous êtes concitoyens, contribuables, et qu'il n'appartient pas au directeur d'école de se prononcer ni vous menacer de la sorte .
Préparez un résumé calme mais complet de ses paroles, insinuations et menaces " de ne pas rester longtemps dans ce village " ?? .
Et annoncez, car vous devrez peut-être le faire, si le maire est aussi odieux que le directeur d'école, que vous allez saisir le Député, d'une part, et l' Inspection Académique de l'autre .

Par ailleurs, il n'existe pas de loi interdisant à une maman de se présenter avec son enfant, à l'école, aux réunions, chez le médecin, à l'hôpital, etc ... en compagnie de son mari, ou compagnon, sa mère, sa soeur, la nounou, le grand-père, enfin, qui elle souhaite, puisque justement, ayant l'autorité parentale, elle décide de qui est concerné et proche de l'enfant !! ( encore moins si vous êtes mariés, car il est alors encore plus évident que vous élevez régulièrement l'enfant en compagnie de sa maman et que Mme se fait bien sûr accompagner de son mari ! ce qui n'empêche pas pour autant des concubins de le faire aussi . ) .
Toutefois, êtes-vous certain que le papa n'aurait pas pu se manifester de son côté afin de semer la zizanie, on ne sait jamais ...


--------------------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
tarasouris
Messages postés
4143
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
845 > christophe -
Bonjour ,

Si la présence de l'enfant n'est pas expressément demandée sur la convocation, l'enfant est supposée être à l'école, ( sauf grève chez vous aussi peut-être ? ) .

Il est tout à fait anormal que le professeur ne vous ait pas transmis le bulletin trimestriel ! cela prouve encore que son attitude est tout à fait en contradiction avec sa place et son rôle de pédagogue . Le Directeur qu'il est aurait d'ailleurs du faire remarquer au Professeur qu'il est ... que transmettre un bulletin, même avec les 2 dernières semaines manquantes, est obligatoire ! il y a des évaluations tout au long de l'année !

Un argument de plus en votre faveur ! Que votre femme se présente calmement et rassurée, il lui sera sans aucun doute facile de " démonter " la version de ce prétendu " directeur d'école " en présentant sa propre version des évènements .

---------------------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
> tarasouris
Messages postés
4143
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
-
Bonjour.
C'est bien de lui la convocation.Il nous est reproché de mettre trop de pression sur notre fille, donc elle est trop mature pour son age.Ce qui explique ses très bonnes notes. Elle est en même temps décrite comme introvertie et timide, ce qu'elle n'est pas. On me reproche d'avoir embrasser ma fille sur la bouche, ça a choqué une mère.
Voyez le sous entendu.
Il nous est aussi reproché de nous être opposés sans raison à la participation de notre fille à la classe de neige.
D'après l'instituteur il n'y avait aucun problème. Alors qu'elle se faisait systématiquement embêter voire chahuter par d'autres élèves de sa classe. Elle s'est même fait casser les lunettes par un coup porté au visage.
Il faut savoir que la classe de neige doit durer une semaine, pendant laquelle les partents n'ont droit à aucun contacts avec l'enfant. Ce n'est pas la peine de vous préciser que c'est elle qui ne voulait pas y aller.
Tout le reste me concernait directement. J'ai était décrit comme quelqu'un de haineux et dangereux qui lui faisait craindre pour sa personne. Soit disant pour des regards plein de haine, et des soit disant coups de fil anonymes qu'il ne resevait pas avant. Il m'est reproché d'avoir manqué de respect à un représentant de la fonction publique. Dans la lettre qui a était lue à ma femme il a dit qu'il cragait tellement pour sa personne qu'il allait poser une main courante à la gendarmerie. Le maire de notre village lui aurait dit que pendant notre entretien j'empêchais ma femme et ma fille de parler.
Il s'agit de trois pages de mensonges ou de fait détournés.
C'est purement scandaleux.
Pour les assistantes sociales il s'agit surtout d'un conflit entre adultes.
Il y a peu de choses qui concerne l'enfant.
Ce ci dit elles nous demandent quand même d'aller voir un psychologue. Nous trouvons cela injuste.
D'autant plus que cela risque d'être suivi d'une enquête au près de la nouvelle école et peut-être d'une visite à notre domicile.
Pour des gens à qui on ne reproche rien nous nous sentons traqués.
A bientôt pour la suite qui nous semble éprouvante.
Christophe.
> christophe -
PS:
La nouvelle école a enfin reçu le bulletin trimestriel.
Il n'a pas oublié de noter sur l'appréciation globale que notre fille a certains problèmes à régler avec ses camarades. Dans le signalement il dit pourtant qu'il n'y a aucun problème.
De plus il manque dans le dossier scolaire les bulletins du CE2.
Christophe.
> christophe -
Bonjour,

Assurez vous que ce monsieur ne soit pas suivi psychiatriquement.

Les 3/4 des enseignants le sont.une voisine qui est enseignante est suivi depuis 10 ans, on vient de l'hospitaliser dans un centre psychiatrique.

Elle se retrouvait souvent au trbunal car elle giflait ou tirait les cheveux ou les oreilles à ses eleves.

Bcp d professeurs ou instits ne sont pas à leur place car ils se sont trompés de vocation.
> acquamarine -
Bonjour.
Comment peut-on avoir accès à ce genre d'information?
N'est-ce pas du domaine du secret médical?
Christophe.
Messages postés
7
Date d'inscription
vendredi 22 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
23 janvier 2010
0
Merci
accés restreint. Et si je me faisait psychologue pour la soirée, d'aprés ce que je viens de lire ce type est complètement névrosé.

un consiel :
si vous en avez les moyens, consultez un avocat. accordez-vous les lumieres d'un homme de lois...
la situation semble s'être pas mal envenimée... et dure depuis 3 mois!
personne ne mérite de subir de telles tensions

Louis.
tarasouris
Messages postés
4143
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
845 -
Bonjour,
Christophe ,


J'en arrivais également à la conclusion des posts précédents : cette personne manifeste visiblement des troubles quasi-paranoïaques, assez courant dans cette difficile profession .

S'acharner ainsi sur vous, " voir " dans vos yeux de la haine , écrire et se plaindre de tout, en se contredisant comme vous le signalez d'ailleurs, refuser de délivrer un bulletin ( à titre donc de règlement de compte personnel ) alors qu'il s'agit de son obligation d'enseignant, etc etc, cela dénote quand même une personnalité perturbée !

Pour ce qui est des suites, ne voyez pas non plus le pire : pour qu'il y ait enquête sociale, visites et suivi chez vous etc, il y faut l'ordonnance d'un Juge ... Voyez avec la Directrice de la nouvelle école s'il est possible d'inscrire votre fille dans le suivi par le psychologue scolaire au CMPP dont elle dépend . Ainsi vous donnerez satisfaction aux services sociaux . Lesquels vous ont bien fait remarquer qu'il s'agissait d'un problème " entre adultes ", et pas de l'éducation ou de perturbations de l'enfant ! Donc le signalement de l'enfant " tombe à l'eau ", en quelque sorte ...
Avoir de bonnes notes, ce à quoi nous poussons TOUS nos enfants !! , n'est pas le signe d'un déséquilibre ? sauf bien sûr si vous poussez et poussez l'enfant, qui s'épuiserait pour vous faire plaisir !
Etant bonne élève, elle est forcément " la tête de turc " de ses camarades : " ouh, la grosse tête ! " etc . Donc très logiquement et très sainement, elle se défend . Laissez la faire, vous ne devez pas non plus la "surprotéger", la cruauté de ses camarades restera ce qu'elle a toujours été . Laissez lui les occasions de s'autonomiser, par exemple en la faisant participer au prochain voyage scolaire qui se présentera, elle saura faire sa loi elle-même, si elle ne vous sent pas toujours "derrière elle" pour se réfugier ! c'est l'apprentissage de la vie !

Si vraiment cela dure et se poursuit encore, n'hésitez pas, oui, comme vous le conseille LouiFritz, à prendre conseil auprès d'un avocat . Ce harcèlement a assez duré !

Continuez à nous faire savoir comment les choses évoluent, cela vous soulagera, déjà, et il y aura peut-être quelques démarches que vous aurez à accomplir encore ...

Cordialement ,

-----------------------------------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
> tarasouris
Messages postés
4143
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
-
Bonjour.
Pour l'avocat, c'est fait.
Nous ne surprotégeons pas notre fille et nous la laissons partir aux sorties avec l'école, ce qui est déjà arrivé plusieurs fois. Le problème ne vient pas de nous mais de cet individu qui lui, à surement besoin de voir quelqu'un. Avant ça tout allait bien, ou je devrais dire avant lui. Ni ma fille ni ma femme et ni moi avons besoin de voir quelqu'un.
Elle est très curieuse , et que ce soit nous ou ses grands parents, répondons à ses questions.
Le fait d'avoir des bonnes notes est considéré comme un signe de maltraitance psychologique, l'inverse aussi.
Faut'-il que notre enfant soit médiocre pour être à l'abri de ces accusations scandaleuses.
Nous ne sommes surement pas des parents exemplaires, mais nous ne poussons pas notre fille à avoir des résultats scolaires parfaits et nous ne la traumatisons pas.
Nous l'aimons comme des parents dignes de ce nom.
Je vous tiens au courant. Je n'arrive plus à écrire car je suis en train de m'écrouler en larme.
Bonjour Louis.

Merci de votre soutien.
Cela vient d'être fait à l'instant, j'en sort.
Ce n'est pas fini, loin de là. On va faire un crédit, tand pis mais on n'a plus le choix.
tarasouris
Messages postés
4143
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
845 > christophe -
Bonjour ,
Christophe ,


Comment l'avocat que vous avez donc rencontré a-t-il perçu toute cette affaire ?
A-t-il, auprès de vous, manifesté son désaccord devant l'abus de pouvoir manifeste et ses conséquences, en proposant et ayant des solutions pour y mettre fin, ou répondu " on va voir ce qu'on peut faire " ?


------------------------------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
> tarasouris
Messages postés
4143
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
-
Bonjour tarasouris.
Oui , l'avocat m'a desuite fait part de son sentiment d'être devant un abus de pouvoir manifeste. Il m'a desuite parlé d'attaquer en diffamation. A moins d'être aveugle." Ca saute aux yeux" m'a t'il dit.
Il a aussi eu le sentiment qu'il s'agit d'une attaque personnelle à mon égard. De plus il est hors sujet car dans le signalement qui a été fait aux services sociaux, seulement quelques lignes concernent notre fille. Tout le reste me concerne moi. J'ai manqué de respect à un représentant de la fontion publique dit'-il, regard haineux, coups de fils anonymes, ect, ect, ect. Il y en a trois pages.
Ce personnage est aussi délégué syndical. C'est surement pour ca qu'il ne doute de rien.
Notre avocat attend d'avoir ces fameuses trois pages devant les yeux, car pour l'instant elles n'ont été lues qu'a ma femme. Il les a demandé lundi. Il me dira ce qu'il en est quand il les aura lues. Je pense en savoir plus à la fin de la semaine.
Aujourd'hui en menant notre fille à l'école ma femme s'est entretenue avec la directrice.
Elle lui a dit que pour elle, notre fille était tout à fait épanouie et que son impression sur nous est indiscutablement possitive. Elle se rend bien compte qu'il va trop loin.
"Ne vous en faites pas je suis prête à témoigner et vous avez le soutien de toute l'équipe pédagogique"
Croyez que ces paroles font chaud au coeur.
Nous avons encore des raisons de nous en faire car le dossier scolaire de notre enfant à entièrement disparu.
Cet individu a dit à la directrice qu'il ne l'a jamais eu.
Pour avoir eu à faire à lui, on s'attend à ce qu'il remue ciel et terre pour arriver à ses fins.
De toutes façons , quoi qu'il arrive je vous tiens aucourant.
Chritophe.
Dossier à la une