Servitude de passage terrain non enclavé

Signaler
-
 Khrysstof -
Bonjour,
Dans le cas d'une construction d'un immeuble de logements dont l'accès aux parkings en sous-sols se fait depuis la voie publique via une servitude de passage, la copropriété "traversée" peut-elle remettre en question cet acquis en justifiant leur requête par le fait que le terrain du Projet n'est pas enclavé et qu'un accès indépendant peut-être créé.
Merci par avance de vos commentaires.

2 réponses


Salut citoyen,

Pour répondre à une telle question, il faut connaître, la teneur des différentes servitudes de passage dans les différents actes des propriétés riveraines.

D'une manière générale, il faut éviter de faire la confusion entre les servitudes légales, (découlant de la loi) et les servitudes conventionnelles, (découlant d'un contrat), en cas de cessation de l'état d'enclave, seules les servitudes légales s'éteignent, pas les servitudes conventionnelles.

Votre question, ne fait pas le distinguo indispensable, pour répondre, vérifiez le réglement de copropriété et les titres des voisins.

Salut citoyen
Ce doit être je pense à coup sûr une servitude conventionnelle elle a d'ailleurs été reprise par acte notarié à l'époque de sa création...
Votre réponse m'a bien aiguillé et je vous en remercie
Messages postés
279
Date d'inscription
lundi 14 juillet 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
3 décembre 2013
51
Bonjour, si le terrain n'est pas enclavé et que la servitude n'existe pas,
alors aucune servitude de passage vous serrât accordez....
La servitude existe déjà ; il existe même un acte notarié.
C'est donc une remise en cause de cette servitude qui est en question...
Dossier à la une