Divorce et communauté universelle

OpaleBlanche41
Messages postés
5
Date d'inscription
samedi 22 décembre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
31 décembre 2007
- 22 déc. 2007 à 06:46
 heleneparis - 16 déc. 2012 à 03:29
Bonjour,
Je suis mariée sous le régime de la communauté universelle.
Des évênements graves font qu'un divorce se profile à l'horizon, sans doute pas très lointain.
Je connais la règle du 50/50 s'appliquant dans ce cas, mais...
Notre patrimoine se compose d'un bien immobilier (là, pas de problème), mais aussi de comptes en banque, de comptes de placement et d'assurances-vie.
Certains de ces comptes sont à mon nom, d'autres au nom de mon mari mais nous avons des procurations croisées.
J'imprime régulièrement et archive la situation bancaire.
Si je dois prendre la décision de divorcer, ce sera "dans l'urgence".
Comment à ce moment là et avec application immédiate :
Bloquer la situation des comptes afin d'empêcher mon mari de tenter de les vider ?
Puis-je par avance et SANS QUE MON MARI EN SOIT INFORME, révoquer les procurations des comptes à mon nom et changer la clause bénéficiaire de mon assurance-vie ?
Toute idée me permettant de me protéger sera la bienvenue.
Merci de votre réponse.

21 réponses

OpaleBlanche41
Messages postés
5
Date d'inscription
samedi 22 décembre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
31 décembre 2007
68
31 déc. 2007 à 06:40
Merci beaucoup !
Savez-vous combien de temps il faut pour qu'une séparation de corps et de bien soit effective ?
Entre visite à l'avocat et le document officiel ?
Joyeuses fêtes !
53
Les séparations de corps et/ou de biens ne sont pas du bien vouloir des avocats.
Ces procédures dites de "sauvegarde" répondent à des situations d'urgence lorsqu'il n'est pas possible de trouver un accord entre les époux.
C'est alors le juge aux affaires matrimoniales qui statue.

Généralement, la séparation de corps est accordée dans les cas de violences conjugales ou familiales (physique ou psychologique) constatées par les forces de l'ordre, les voisins, l'assistance sociale....pour soustraire le conjoint et les enfants aux conséquences. Il n'y a pas forcément partage de la communauté.
Séparation de biens : sauvegarde pour incapacité à gérer son patrimone....prodigalité, maladies, incapacité grave. Là, il faut produire des preuves...et celà n'autorise pas forcément le divorce , au contraire. le devoir de secours peut contraindre le plaignant à porter assistance à son conjoint malade....à méditer!

Comme pour le divorce, la séparation peut être demandée par les 2. Il revient aux conjoints de se mettre d'accord sur les modalités et les conditions de la rupture de la vie commune.

Dernière solution si vraiment vous avez raz le bol de la vie de couple, la séparation de fait, avec le risque d'avoir tous les torts à votre charge si votre conjoint n'accepte pas cette rupture de la vie commune.

mais, ce n'est pas un passage chez l'avocat qui autorise l'abandon de domicile !
1