Détournement de chèque

barbudos 1 Messages postés lundi 12 février 2018Date d'inscription 12 février 2018 Dernière intervention - 12 févr. 2018 à 21:22 - Dernière réponse :  Barbudos
- 16 févr. 2018 à 11:31
Bonjour
J'ai payé le loyer d'un appartement
Mon chèque a été débité
L'agence qui gère cet appartement dit n'avoir rien reçu et considère que le loyer est toujours dû.
Ma banque, après beaucoup de difficultés a consenti à me communiquer le recto du chèque.
Il apparait que ce chèque n'a pas été falsifié, un numéro de compte apparait ainsi qu'une vague signature.
Que puis je faire a part porter plainte? la banque a payé le chèque sans vérifier si le bénéficiaire était le bon.
Quelle sont les obligations de ma banque ?
Merci de m'éclairer
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre au sujet
0
Utile
1
Ma banque, après beaucoup de difficultés a consenti à me communiquer le recto du chèque. Le recto du chèque. c'est le devant du chèque

m'étonnerait
Le verso c'est le dos
Et votre banque est sympa car elle n'en a plus le droit.

Faites opposition pour utilisation frauduleuse


ou interrogez quand même l'agence pour savoir si c'est son compte ou pas.
la comptable a pu créditer un autre locataire par erreur de saisie
genre copro 0005 LOT 006
saisie copro 006LOT 006

à l'avenir écrivez les références du paiement en haut au dos du cheque qui est sur le papillon, il en restera une trace.
oui la banque m'a dit qu'elle n' avait pas le droit de communiquer le verso du chèque mais elle a fini par le faire. Il s'agit bien du verso, désolé pour mon erreur.
j'aimerais bien savoir pourquoi elle n'en a plus le droit ? puisque cette interdiction revient à empêcher de prouver sa bonne foi. Vous faites un chèque et vous n'avez pas le droit de savoir qui le touche.
L'agence de location pour sa part prétend ne pas l'avoir encaisser et de toute façon il n'y a pas son logo dessus.
Bien sûr j'ai porté plainte mais ça ne résout pas mon problème
Commenter la réponse de zen
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une