EMPLOYEUR, comment rompre un CDD ?

Badbass - 24 mai 2024 à 19:09
dadout Messages postés 3007 Date d'inscription vendredi 25 février 2022 Statut Membre Dernière intervention 6 juin 2024 - 29 mai 2024 à 14:13

Je suis employeur .

j’ai un employé qui n’a pas les compétences pour le poste, nous parles en souriant de façon narquoise, et nous dit clairement :« je ne partirai pas, je suis juste là pour l’argent » qui fait plus ou moins son travail en veillant à ne pas faire de faute grave ou lourdes.

Elle nous a clairement dit qu’elle nous mettrai au prud’hommes en cas de tentatives de licenciement. 
elle est très procédurière.

Je ne sais pas quoi faire ,

Elle a un CDD saisonnier de 6 mois en tant que responsable adjointe, elle a commencé le 01 juin. sa période d’essai est passé ,

je viens de créer ma société , nous avons ouvert notre snack il y a juste 2 mois , nous avons investit toutes nos économies et nous avons peu de trésorerie et nous avons cette personne qui nous plombe le moral , qui nous nargue avec son sourire tous les jours . je ne sais plus quoi faire ? 

HELP please ????????

2 réponses

kang74 Messages postés 4986 Date d'inscription mercredi 4 mai 2022 Statut Membre Dernière intervention 10 juin 2024 2 318
24 mai 2024 à 19:31

Bonjour

Elle a raison d'être procédurière : vous aviez un mois pour la jauger et rompre la période d'essai .

Vous reste donc la négociation amiable , avec possibilité d'indemnité transactionnelle qui la motiverait .

Un CDD ne peut se rompre que pour faute grave , en respectant un formalisme casse gueule, qu'elle pourra contester pour se faire payer tout ses salaires dus jusqu'à la fin du contrat à minima

De quoi plomber une entreprise qui débute ...

0

Merci pour votre réponse

Malheureusement je n’ai eu que 14 jours pour la jauger, (période d’essai maximale pour ce type de contrat) en réalité je n’ai été que quelques jours avec elle, donc impossible à jauger, et elle a su très bien faire semblant. 
 

Négociation a l’amiable elle a refusé, en me narguant, et en me disant « non je m’en fou je reste je veux que l’argent »

les fautes qu’elles effectuent et pour l’instant ma seule option, mais comme vous dites « avec un formalisme casse gueule, qu’elle pourra contester »

Je cherche à savoir si quelqu’un a déjà eu ce cas de figure et comment a t il pu s’en sortir. 
 

merci

0
kang74 Messages postés 4986 Date d'inscription mercredi 4 mai 2022 Statut Membre Dernière intervention 10 juin 2024 2 318
25 mai 2024 à 08:18

En tant qu'employeur c'était à vous de faire en sorte de pouvoir la jauger en restant avec elle ces 14 jours ; c'est donc vous , qui organisez l'activité de l'entreprise, qui n'avait pas fait en sorte de donner un sens à cette période d'essai .

Je n'ai pas dit les fautes , j'ai dit une faute GRAVE .

Et j'ai aussi parlé de lui donner de l'argent ( = indemnité transactionnelle) pour qu'elle accepte une rupture amiable de contrat .

La rupture abusive de contrat lui donnera droit « à des dommages et intérêts d’un montant au moins égal aux rémunérations qu’il aurait perçues jusqu’au terme du contrat, sans préjudice de l’indemnité de fin de contrat » (C. trav. art. L. 1243-4)

Il est existe des formations dans les CMA ou les CCI pour rapidement aborder le statut d'employeur, ses droits et devoirs car c'est le seul moyen d'éviter de se retrouver devant le CPH à devoir des sommes conséquentes .

Car c'est assez rares les salariés qui ne veulent pas faire respecter leurs droits, qui découlent du contrat de travail .

0
dadout Messages postés 3007 Date d'inscription vendredi 25 février 2022 Statut Membre Dernière intervention 6 juin 2024 749
29 mai 2024 à 14:13

14 jours pour une responsable adjointe et vous n'etiez pas/peu présente. Désolé mais vous apprenez au prix fort vos erreurs de management et de chef d'entreprise.

0