Prêt pour bénéficiaire AAH?

Signaler
-
 Slurp39 -
Bonjour,

Selon ma banque actuelle, le Crédit Agricole, la Haute Autorité à la Stabilité Financière aurait édicté de nouvelles consignes (obligatoire ou non?) concernant l'octroi de prêt aux bénéficiaires de pensions (dont AAH).

Même les projets dits "autofinancés" pour du locatif ne seraient plus acceptés alors qu'ils l'étaient encore il y a quelques mois...

Est ce que certains confirment cet information?

Est ce que vous connaissez des banques favorables aux bénéficiaires de l'AAH ?

PS: je vais rappeler le Crédit Coopératif pour confirmation, mais je préfèrerai que les réponses m'envoient vers d'autres banques, car pour avoir été client chez eux, je peux affirmer qu'ils ne font rien de plus (et parfois moins) que d'autres banques soi disant plus traditionnelles.

Merci pour vos retours : )

1 réponse

Messages postés
40774
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 avril 2021
13 719
Bonjour,

Je ne joue à rien, je pose des questions pour me former au monde juridique autour de l’immobilier et de la finance. Je n'ai rigoureusement rien à cacher et aucunement peur de donner mon nom bien que j'ai quelques réticences à le fournir à une personne elle même anonyme qui semble vouloir me juger et me suspecter.

Je peux cela dit vous donner quelques explications : je vends un bien, j'essaie d'en acheter un autre, je découvre le crédit immo et je découvre le monde de la création de société. Je ne crains absolument pas d'affirmer que je balaie toutes les stratégies possibles et leur combinaison pour faire les meilleures choix financiers dans ma vie car je viens de la France d'en bas (très très bas!) Et vu les circonstances actuelles je mets tout en oeuvre pour préserver mon minuscule patrimoine et un peu de liberté.

J'espère que vous serez rassurez, je vous prie de ne plus intervenir de cette façon sur mes publications. Je vous encourage plutôt à me dénoncer je ne sais où, si cela vous chante, je ne crains pas la transparence! Et c'est d'ailleurs probablement la raison de tous ces questionnements complexes au fil des mois. Si je me contentais de la facilité, j'aurai choisi une voie et probablement triché comme certains ou alors je me serai contenté de peu.

Donc oui on peut poser un milliard de question, y compris celles qui sont aux frontières de la légalité et rester dans les clous. On appelle ça comme on veut, moi j'appelle ça de l'optimisation fiscale et juridique et cela n'appelle aucun jugement moral. C'est une question de choix personnel et votre avis m'importe peu.

Cordialement