Dépôt de plainte contre mon enfant mineur

Signaler
-
 jodelariege -
Bonjour,

Je vais essayé d’être brève mais la plus concise possible...

Mon fils est âgé de 17 ans. Il y a un mois de cela maintenant, invité à dormir chez un ami, ils sont sortis dans la soirée, et se sont retrouvés en compagnie de deux personnes peu fréquentables... il n’empêche que conscient d’être sur le point de faire une bêtise, plutôt que de partir il en est devenu l’auteur également : ils ont brisé une fenêtre d’un restaurant qu’ils pensaient abandonné depuis longtemps, et s’y sont « installés ».
Les propriétaires ont été prévenus par des voisins et ce Monsieur est arrivé sur place en prenant les enfants sur le fait. A réussi à attrapé l’ami de mon fils et l’a reconduit jusque chez ses parents. Je souligne que d’après les enfants cet homme avait une arme avec laquelle il les a menacés, et avec laquelle il aurait frappé l’ami de mon fils.

Le lendemain ( dimanche) mon fils m’expose les faits. Il a bien entendu pris la peine d’appeler également le propriétaire afin de s’excuser et d’assurer qu’il assumerait la responsabilité financière des dégâts causés.

Je prends contact avec les parents de son ami dès le lundi. Le propriétaire du restaurant nous donne RdV à 18h le lendemain, aux parents des 4 enfants, sans quoi il ira porter plainte. Problème : nous ne connaissons pas les parents des deux autres. J’appelle le propriétaire le jour même en lui exposant la situation, et lui propose donc de nous donner rdv directement devant la gendarmerie. ( légèrement pas sereine face à ce monsieur qui était vraisemblablement armé)

Le mardi nous décidons avec le père de l’autre enfant de nous rendre de nous même à la gendarmerie, assumant la bêtise de nos enfants, pour savoir ce qu’il en était. On m’a a ce moment précisé qu’il n’était pas question de déposer une main courante pour préciser que cette personne était armée, que ce n’était que des petites bêtises de gosses et que ça devrait pouvoir s’arranger a l’amiable, donc que nous devions aller au rdv.

Chose faite. Évidemment sans 4 numéro de téléphone à fournir. Je ne porte aucun jugement sur les propriétaires du restaurant qui ont malgré tout été victimes de l’effraction de nos enfants. Ils nous précisent qu’ils vont réfléchir.

Quelques jours plus tard la gendarmerie nous appelle en précisant qu’ils ont posé une main courante et veulent bien s’arranger à l’amiable. Super ! On prend contact de nouveau avec eux pour voir comment procéder. Le propriétaire nous communique le montant qu’il a estimé, et nous dit qu’il reviendra vers nous. Nous l’avons relancé puisque nous n’avions plus de nouvelles.

Et aujourd’hui, la gendarmerie appelle pour nous dire qu’il a finalement décidé de porter plainte, parce qu’il se serait rendu compte depuis qu’une autre vitre aurait été brisée.

Mes questions : quelle va être la suite ? Mon fils va être convoqué pour être interrogé j’imagine ?

Est ce que les deux parents sont convoqués dans un cas comme celui ci ? Nous sommes séparés depuis de nombreuses années, et malgré une bonne entente, son papa est plutôt très impulsif... je fais tampon depuis de nombreuses années mais dans un cas comme celui ci je crains de ne pas y arriver.

Est ce que cet acte sera inscrit dans son casier judiciaire ? Est ce que c’est le genre de chose qui peut nuire à son avenir scolaire et professionnel lui qui a de réels projets d’avenir ?

Que risque t’il vraiment ?
Je précise que d’une manière ou d’une autre, même si j’aurais préféré que ce soit à l’amiable, je tiens à ce qu’il assume son erreur et paye l’intégralité des frais engendrés. Son job étudiant servira malheureusement à ça plus qu’à son permis et ses études...

Mais Jusqu’à quelle hauteur est il possible que les enfants soient responsables des dégâts ? Je trouve malgré tout un peu fou de s’apercevoir un mois plus tard qu’une autre vitre aurait été brisée...



Merci d’avance pour vos réponses éclairées.

Une maman inquiète.

2 réponses


Bonjour,

Personne pour amener quelques réponses à mes interrogations ? Peut être sauriez vous me dire où m’orienter ?

Belle journée à vous tous.

bonjour
des généralités ci dessous
https://www.justice.fr/fiche/verser-dommages-interets-victime-prejudice

une fois la plainte déposée c'est le procureur qui décidera des suites

le fait que vous soyez allée à la gendarmerie spontanément jouera certainement en faveur de votre fils
le fait que le père soit impulsif ne lui enlève pas son rôle et une bonne "engueulade "paternelle fait bien les choses ,souvent...