Fin période essai avec promesse d'embauche

Signaler
-
 pierrerichard -
Bonjour à tous,
j'ai quitté mon emploi précédent en démissionnant de l'entreprise X, car une entreprise Y m'a fait une promesse d'embauche en CDI.
Ces deux entreprises appartiennent à un même groupe qu'on appellera Z.
Le groupe Z à décidé il y a quelques mois de se séparer de la branche dont faisait partie l'entreprise X, d'où ma recherche d'emploi pour une autre entreprise.
Après mon CDI signé et quelques jours dans cette nouvelle entreprise Y, on me convoque et me remercie par rupture conventionnelle, motif: non respect de la loyauté ( sur la rupture conventionnelle il n'est pas mentionné le motif, seulement que "je ne conviens pas").
Je suis largué et ne comprend pas du tout pourquoi, les deux entreprises travaillent certes pour le même groupe mais ne fabriquent pas du tout les mêmes produits.
Quelqu'un peut m'éclairer?

Par avance merci

2 réponses

Messages postés
21424
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
27 septembre 2021
9 411
on me convoque et me remercie par rupture conventionnelle
Non.

Une rupture conventionnelle est un processus qui nécessite votre accord. Je pense qu'ici on est plutôt dans le cas d'une fin de période d'essai à l'initiative de l'employeur, ce qui n'est pas du tout la même chose.

Cette histoire de non respect de 'loyauté' est débile. L'entreprise savait qu'elle vous débauchait, et donc que vous alliez démissionner (abandonner) votre ancienne entreprise. Maintenant, la fin de période d'essai ne nécessite pas de motif. Donc aucun recours à ce niveau là.

Si vous ne vous êtes pas inscrit à pole emploi entre les deux postes, et si vous aviez cotisé 3 ans avant votre démission (peut importe le nombre d'entreprise), votre démission est légitime et vous ouvrira le droit au chômage.

Pour le reste, aucun recours (si on est bien dans le cadre d'une fin de période d'essai, et que vous aviez une période d'essai). La seule solution ici nécessitait d'exiger l'absence de période d'essai pour votre débauchage (en mettant en avant que vous aviez fait vos preuves dans l'entreprise d'origine qui fait parti du même groupe). L'employeur n'était pas obligé d'accepter, mais vous l'auriez su avant de démissionner.
Merci pour votre réponse, malheureusement on m'a un peu collé le papier sous le nez sans autre proposition que de le signer.
Je n'avais pas pensé à l'absence de période d'essai cela m'aurait évité bien des problèmes.
Ca me rassure que vous trouviez cela aberrant, je ne comprend pas l'histoire. Il y a sûrement une face cachée pour faire embaucher un copain comme cela se fait beaucoup dans cette boite Y.
Autre précision, je n'avais pas précisé à l'entreprise X, le nom de l'entreprise Y, ceci afin de ne pas me faire griller la place par un éventuel collègue peu scrupuleux.
Cependant j'avais bien précisé, mais malheureusement seulement à l'oral, le nom de l'entreprise X à l'entreprise Y.
Entreprise X: celle que j'ai quitté
Entreprise Y : celle ou je suis allé
Messages postés
21424
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
27 septembre 2021
9 411 > pierrerichard
Merci pour votre réponse, malheureusement on m'a un peu collé le papier sous le nez sans autre proposition que de le signer.
Si on parlait de rupture conventionnelle (ce que ce n'est pas), vous avez un délai de réflexion de 15 jours pour justement empêcher de vous 'coller le papier sous le nez'.
Si on parle de fin de période d'essai à l'initiative de l'employeur, vous n'avez pas à donner votre accord, et signer le document sers juste à faire l'économie d'un recommandé.

Dans tous les cas ils voulaient que je parte, et je n'avais pas trop de solutions pour m'y opposer. J'aurai du y réfléchir à deux fois avant de démissionner. On ne m'y reprendra pas!