Information vice caché véhicule

Signaler
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 26 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2021
-
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 26 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2021
-
Bonjour à tous,

Jeune actif, je souhaite avoir de plus amples informations sur mes droits et les recours possibles pour des accusations de vice caché sur une voiture que j'ai vendue.

Un peu perdu pour le moment, je compte sur l'aide de cette communauté pour y voir plus clair et mieux pouvoir me défendre.

La situation :

J'ai vendu courant fin mai 2020 mon véhicule, une Peugeot essence totalisant 130000km et de 2008. Prix : 4000€
J'ai vendu ce véhicule à une connaissance. J'ai toujours entretenu correctement ce véhicule (factures, révisions dans les temps, pièces d'usure ...).

Pour la vente, qui devait se réaliser avant le premier confinement de mars 2020, j'ai réalisé un CT qui s'est avéré vierge ainsi qu'une révision un mois plus tôt, également OK.
Le confinement ayant retardé la vente, elle a eu lieu fin mai 2020, avec un CT datant donc toujours de moins de 3 mois.
Le véhicule n'avait aucun souci durant les 2 ans pendant lesquels je m'en suis servi. Pour info, j'ai fait pendant 9 mois (jusqu'à la vente du véhicule) 800km / semaine avec sans jamais avoir aucun problème.
Le jour de la vente, j'ai fait un tour complet du véhicule avec un essai, 30km parcourus, RAS acheteur content. J'ai pris également le temps de lui montrer le véhicule sous tous les angles, j'ai même montré à l'acheteur (pas du tout compétent en terme d'entretien véhicule) comment contrôler les niveaux de fluide et les ajuster si besoin. J'ai également fourni toutes les factures et papiers que j'avais.

Environ 4 mois plus tard (je ne me souviens plus exactement de la date, donc disons courant octobre), l'acheteur m'appelle et me dit qu'après avoir entendu un cliquetis au niveau du moteur, il est allé au garage : résultat, une histoire incompréhensible de moteur qui se dérègle etc ... et 7000€à mettre car moteur à changer ! Je le rassure et ne mord pas à l'hameçon, lui conseille de voir d'autres garages car cela me paraît un peu gros, et lui demande si les entretiens ont été faits régulièrement, apparemment oui.

Nous en arrivons à janvier 2021 : je reçois un SMS de l'acheteur m'indiquant que les problèmes vont en s'empirant (sans me dire quoi), qu'il est hors de question de changer le moteur, qu'il veut se débarrasser du véhicule. Il me demande 2000€ (mais sans me dire pourquoi 2000) sinon il fera une procédure pour vice caché.
Je n'ai bien entendu pas répondu pour le moment, et ai commencé à récolter des infos sur le sujet. Je n'ai jamais rien détecté de suspect sur ce véhicule, et ne l'aurai pas mis en vente dans cet état sinon ! Surtout pour une vente à une connaissance.
Je sais également que l'acheteur continue d'utiliser le véhicule tous les jours, et a continué après m'avoir averti la première fois (octobre).

Que me conseillez-vous ? Dois-je contacter un avocat ? Ou bien simplement rappeler à l'acheteur que sans preuve donnée par un expert, je n'ai rien à me reprocher.

Bien cordialement,

GammazR

10 réponses

Messages postés
4764
Date d'inscription
dimanche 9 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2021
1 466
Bonjour,

Vendue dans les règles, ne bougez plus, attendez..

S'il veut évoquer des vices cachés, il devra les prouver par une expertise JUDICIAIRE qui coûtera le prix d'achat de la bagnole. La procédure peut durer 1 an pendant lequel la voiture sera immobilisée et assurée à ses frais. Aucune pièce ne devra avoir été démontée. Le résultat n'est en aucun cas garanti d'avance.

Alors laissez le réclamer, vous menacer, ne BOUGEZ PAS.
Messages postés
42
Date d'inscription
samedi 5 décembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
23 février 2021
11
Salut GammazR

Ne faites rein du tout, coupez les "ponts" avec cet énergumène ..
Depuis quelques années ce genre de problèmes (vices soi disant cachés) est devenu un sport National encouragé par des pseudos "défense juridique".

Aucune crainte que vous soyez poursuivi
Messages postés
917
Date d'inscription
lundi 14 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
8 février 2021
123
C'est à votre acheteur de démontrer la réalité du vice caché.
Il y a 4 conditions cumulatives :
-le vice est inhérent à la chose
-Il est antérieur à la vente
-Il est caché
-Il rends la chose impropre à son usage ou en réduit considérablement celui ci.

C'est généralement par expertise, soit amiable par l'intermédaire le plus souvent de son assurance (souvent gratuit), ou judiciaire en référé expertise (frais avancés par la partie demanderesse), que la preuve peut etre apportée.

Voir par ex C.A Paris nu 15/09546 ou seul une expertise d'assurance, meme pas contradictoire, à suffit à emporter la conviction du juge.

Pour l'heure, les faits reprochés par votre acheteur sont particuliérement flous. Il faut laisser venir.
Messages postés
4764
Date d'inscription
dimanche 9 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2021
1 466
Messages postés
917
Date d'inscription
lundi 14 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
8 février 2021
123
Vous dénaturez cet arrêt.
J'ai déjà eu l'occasion il y a deux mois d'indiquer qu'au civil, tous les moyens de preuve étaient acceptés, pourvus que le juge ne fonde pas son jugement exclusivement sur l'un d'eux fusse t'il une expertise amiable contradictoire. Rien n'a changé.

Cet arrêt, dans une affaire d'escalier d'immeuble, ne dit pas autre chose.

Vous affirmez qu'il n'y a pas d'issue possible hors d'une expertise judiciaire. Ce n'est pas exact.
Messages postés
4764
Date d'inscription
dimanche 9 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2021
1 466 >
Messages postés
917
Date d'inscription
lundi 14 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
8 février 2021

Vous affirmez qu'il n'y a pas d'issue possible hors d'une expertise judiciaire. Ce n'est pas exact.

Vous dénaturez cet arrêt.

ah bon...j'affirme, je dénature...et quoi encore ?? oui, j'apporte mon aide, tout simplement, je ne cherche aucun conflit, j'ai passé l'âge des combats de coqs et mon expérience me permet de répondre aux questions..

C'est quoi cette histoire d'escalier ???
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 26 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2021

Bonsoir,

Tout d'abord merci à tous pour ces premières réponses.

Je vais donc ne rien faire et attendre que l'acheteur se décide ou non à lancer une procédure.
Néanmoins je m'inquiète encore pour diverses raisons :

- Dans le sms que j'ai reçu hier, je n'ai aucun détail concernant la somme de 2000€ qu'on me demande. L'acheteur m'indique vouloir se débarrasser du véhicule et que je doive participer à hauteur de 2000€
Dois-je pousser pour savoir d'où sort cette somme ?

- L'acheteur prétend que les réparations coûteraient 7000€ : de ce que je sais (surtout de vagues souvenirs de notre conversation téléphonique d'octobre), un devis aurait été fait mais dans un seul garage à ma connaissance. Je crains que dans ce garage l'acheteur puisse connaître quelqu'un qui charge le prix. Ou bien également que le garage cherche à gonfler le prix de la réparation, s'étant rendu compte que l'acheteur est un néophyte total en matière d'automobile.
Dois-je également demander si plusieurs devis dans différents garages ont été faits ? Je sais qu'un devis n'a aucune valeur juridique mais je n'arrive toujours pas à comprendre comment un véhicule qui marchait parfaitement au moment de la vente a pu voir son état se dégrader si vite, malgré son âge (13 ans).

- Mes inquiétudes reposent surtout le fait que je n'ai aucune certitude qu'un expert serait capable ou non de déterminer si le véhicule souffrait du problème quand je m'en servais encore. Etant donné qu'il s'agit d'un problème moteur, cela en ferait un vice grave. Et je ne suis pas sûr de pouvoir avancer que l'âge du véhicule et la vétusté en soient la cause ...

Enfin, pensez-vous qu'un simple entretien avec un expert automobile agréé serait utile ? Entretien avant toute poursuite judiciaire éventuelle, en prévention ...

Merci d'avance,

GammazR
Messages postés
25730
Date d'inscription
jeudi 25 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 février 2021
8 973
Bonjour,

Depuis mai 2020 ce véhicule ne vous appartient plus, donc vous n'êtes pas concerné par les problèmes pannes qu'il peut rencontrer
Messages postés
50799
Date d'inscription
mardi 8 janvier 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
30 janvier 2021
883
Bonjour,

Laissez les ânes braire ! Ne vous préoccupez plus des devis qu'il prétend avoir fait faire (s'il les a fait faire, il paye, vous n'avez rien demandé).

Comme dit plus haut, la vente a été faite réglementairement et, est parfaitement licite. Toute tentative pour démontrer le vice caché couterait si cher que votre "ami" (?) est soit un sot soit un escroc.
Messages postés
4764
Date d'inscription
dimanche 9 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2021
1 466
Ne faites rien qui pourrait vous être préjudiciable par la suite. Ne BOUGEZ PAS.
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 26 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2021

Je peux être amené à croiser cette personne quotidiennement ce qui le rend la possibilité d'ignorer la personne un peu compliqué.

C'est pourquoi je me demande si je peux lui répondre en lui indiquant uniquement que sans preuve de vice caché la procédure et les accusations ne sont pas fondées.
Messages postés
917
Date d'inscription
lundi 14 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
8 février 2021
123
C'est ce que j'allais vous dire.
Selon la proximité que vous avez avec cette personne, il peut etre difficile d'adopter cette (détestable) attitude du mort.
Jouez là carte sur table.
Vous pouvez effectivement demander à votre assistance juridique, si vous en avez une, si elle peut diligenter une expertise.
Messages postés
4764
Date d'inscription
dimanche 9 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2021
1 466
Si vous ne tenez pas compte des nombreuses réponses de plusieurs intervenants, il est inutile de continuer.
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 26 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2021
>
Messages postés
4764
Date d'inscription
dimanche 9 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2021

Je lis attentivement et prends note de tous vos conseils.
J'essaie simplement de penser à toutes les éventualités.

Souhaitant rester discret, je n'ai pas précisé au départ car cette personne est un collègue.
Je me contenterai donc de refuser sa demande si la personne prend contact avec moi autrement que par sms.

Encore merci pour ces conseils, et pardonnez mon insistance des messages précédents.
Messages postés
42
Date d'inscription
samedi 5 décembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
23 février 2021
11
Salut GammazR

En quoi est-ce compliqué de croiser cette personne et de lui indiquer (s'il devient insistant) fin de non recevoir à ces demandes point final...
Continuez votre chemin et ne plus lui adresser la parole... ce n'est pas si compliqué à faire preuve de détermination ou alors vous avez peur de cette personne...

S'il persiste à vous importuner faites une déclaration auprès de FDO qui saurons lui faire comprendre son intérêt dans ce cas de figure à vous laisser tranquille..

Cdt
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 26 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2021

Bonjour,

Nouveauté du jour : l'acheteur, voyant que je ne lui répond pas, m'annonce qu'il contactera son avocat lundi à défaut de réponse.

Dois-je me préparer également ?
Messages postés
4764
Date d'inscription
dimanche 9 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2021
1 466
Grand bien lui fasse...encore du bluff, pensez vous qu'il obtiendra un RV lundi ? j'en doute...et même si...ce n'est pas l'avocat qui fera l'expertise.
Messages postés
25730
Date d'inscription
jeudi 25 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 février 2021
8 973
Vous ne risquez rien laissez le dire
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 26 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2021

Bonjour,

Du nouveau concernant cette affaire ...

Etant très pris par le travail actuellement, j'ai totalement oublié de vérifier ma boîte aux lettres cette semaine. Ce dimanche en la vérifiant, je trouve un avis de passage pour une lettre recommandée signée de l'avocat de l'acheteur.

Dans cette lettre, qui ressemble à du chantage, on m'explique le problème rencontré sur la voiture et j'obtiens enfin une copie du devis extravagant proposé par le garage de l'acheteur : 7000€ pour un "problème de segmentation". L'avocat me rappelle le principe du vice caché et les conditions de vente.

L'avocat écrit également "qu'il n'est pas nécessaire de faire une expertise car si vous perdez c'est vous qui allez payer et ça va être cher" (grosso modo). Il finit par me rappeler que l'acheteur a le droit de demander à rendre le véhicule ou s'en faire rembourser une partie.

On me demande alors de répondre sous huitaine (soit demain le 23/02) et de proposer une solution, auquel cas une procédure sera lancée. Ensuite me sont rappelé tous les différents coûts pouvant m'être appliqués en cas de défaite (frais de procédure, dommages intérêts, et j'en passe et des meilleures).

Bref toujours pas de preuve. Que dois-je faire ? Céder au chantage ou continuer à ignorer l'acheteur et contacter un avocat de mon côté ?

Je tiens à préciser que j'ai croisé l'acheteur sur mon lieu de travail, et lui ai indiqué que je n'avais pas à payer quoi que ce soit en l'absence de preuves, et que de plus le coût des réparations me paraissait extravagant.

Merci d'avance pour vos réponses.

GammazR
Messages postés
25730
Date d'inscription
jeudi 25 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 février 2021
8 973
Ne pas répondre et attendre une hypothétique convocation car l'avocat vous ment.
N'avez vous pas une assistance juridique avec vos assurances?
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 26 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2021

Non je ne dispose pas de l'assistance juridique de mon assurance, ni par le biais de l'assurance habitation ni par le biais de l'assurance auto. N'ayant jamais pensé être confronté à ce problème un jour, c'est entièrement de ma faute ...

Cependant, j'ai rejoint le club Auto Plus et eu au téléphone un avocat qui m'a conseillé sur la situation.

De son point de vue, des poursuites seraient très couteuses pour l'acheteur mais aussi pour moi, surtout dans le cas où je perdrai. Il m'a conseillé de renvoyer un courrier en proposant la moitié des 2000€ demandés au départ. Pour que l'affaire s'arrête là et que ça ne dure pas des mois ...

Il m'a également dit qu'il était presque sûr que l'acheteur aurait du mal à prouver l'existence du vice avant la vente. Et surtout, confirmé mes soupçons que le devis réalisé dans un garage est un devis de complaisance : qui propose un échange standard de moteur sur une voiture d'occasion de 14 ans ???
Messages postés
4764
Date d'inscription
dimanche 9 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2021
1 466 >
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 26 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2021

Ce devis n'a aucune valeur et vous le savez, pourquoi accepter de payer la moitié de ce devis fantôche...? il aurait mis 20 000 vous auriez aussi accepté la moitié ?
Messages postés
8
Date d'inscription
mardi 26 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2021
>
Messages postés
4764
Date d'inscription
dimanche 9 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2021

Non, bien sûr que non ...

Les 1000€ représentent la moitié des 2000€ demandés dès le départ par l'acheteur, ce qui est déjà suspect au vu du devis à 7000€ du "garage".

Dans son premier SMS, l'acheteur demandait 2000€ pour se débarrasser du véhicule sans effectuer de réparation.
Messages postés
4764
Date d'inscription
dimanche 9 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2021
1 466
Ou mieux, une PROTECTION JURIDIQUE, qui elle ne se limite pas à de l'assistance, mais prend en charge les frais de procédure, d'huissier, d'avocat et d'expert.