Abandon de poste et licenciement, plus de nouvelles après entretien préalable

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 16 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
16 janvier 2021
-
 chris4554 -
Bonjour,

Suite à mon annonce de ma grossesse en avril 2019, mes relations avec ma responsable se sont totalement détériorées. Mon médecin m’a mise en arrêt maladie en juillet 2019 car je ne supportais plus la pression psychologique qu’elle exerçait sur moi.
J’ai accouché en novembre 2019 et ai pris un congé parental jusqu’à août 2020.
En juin 2020, j’ai fais une demande de rupture conventionnelle, qui m’a été refusé sans qu’un entretien n’ait eu lieu. Ils ne m’ont pas laissé l’opportunité d’expliquer mes raisons. J’ai appelé la DRH pour lui demander un licenciement arrangé. Elle a refusé m’informant gentiment que si je n’étais pas contente, je n’avais qu’à démissionner. J’ai demandé à poser mes congés restants pour ne devoir reprendre que le 8 septembre 2020.
A mon entretien de reprise avec la médecine du travail le 7 septembre 2020, mon médecin m’a conseillé l’abandon de poste. Je ne me suis donc pas présenté à mon poste et n’ai donné aucun signe de vie.

J’ai reçu 3 recommandés avec accusé de réception que je n’ai pas réceptionné (doublé d’un courrier simple), et un appel, me demandant de reprendre mon poste et de donner des explications (auxquels cas, il y aurait des conséquences...) :
- le premier le 14 septembre 2020
- le deuxième le 20 octobre 2020
- le troisième le 27 novembre 2020 m’invitant à un entretien préalable à mon licenciement qui aurait lieu de 18 décembre 2020, et m’informant que je n’avais plus le droit de me présenter à mon poste de travail.

Je ne me suis pas présentée non plus à l’entretien, et n’ai reçu aucune notification de leur part depuis, un mois après. J’ai des fiches de paie à 0 depuis le mois de septembre et vu que je n’ai pas le droit de reprendre mon poste, ont-ils le droit de me laisser dans cette situation indéfiniment ?

Que suis je censé faire ?
Je suis de nouveau enceinte, et je pensais demander un arrêt maladie à mon médecin jusqu’à mon congé maternité (en avril), puis prendre un congé parentale de 2 ans. Ça me laisserait le temps de trouver une solution. Qu’en pensez vous ?

En vous remerciant.

1 réponse

Messages postés
12794
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2021
6 444
Bonjour,

J’ai des fiches de paie à 0 depuis le mois de septembre et vu que je n’ai pas le droit de reprendre mon poste, ont-ils le droit de me laisser dans cette situation indéfiniment ? 

Oui, l'employeur n'a aucune obligation ni de vous sanctionner, ni de vous payer alors que vous ne travailler pas. Vous pouvez donc rester avec des fiches de payes à 0€ pendant des années (déjà vu sur le forum jusqu'à 3 ans).

Pour info, vos prestations sociales seront calculées sur le montant de vos derniers fiches de paye à 0€. Donc, n'attendez pas grand grand chose de la part de la collectivité.
Si vous aviez démissionnez, vous auriez eu 0€ pendant au minimum 4 mois, soit de septembre à décembre, puis vous auriez pu percevoir l'indemnisation chômage si vous recherchez réellement du travail et que vous étiez capable de le prouver devant la commission paritaire de Pole Emploi.
Si vous aviez démissionné en septembre, aujourd'hui vous pourriez prétendre à une indemnité chômage à taux plein.

CB

Puisque c'est votre médecin qui vous a conseillé l'abandon de poste, vous n'avez plus qu'à lui demander de subvenir à vos besoins jusqu'à ce que votre employeur décide de vous licencier. Et comme dit plus haut, ça peut durer très très très longtemps. Et pendant ce temps, pas de droit de chômage, pas le droit de travailler non plus.
Bon courage